Metro News Paris n°2254 30 aoû 2012
Metro News Paris n°2254 30 aoû 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2254 de 30 aoû 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (235 x 301) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 6 Mo

  • Dans ce numéro : La rentrée des casses

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
jeudi 30 août 2012 4 événement www.metrofrance.com 1 « J’ai regretté certaines petites phrases médiocres venues de quelques amis de François. » Jean-François Copé, à propos des soutiens de Fillon à la présidence de l’UMP, dans un entretien au Figaro Magazine. meignieux/sipa1 economie Rentrée sociale : ça va chauffer ! Le contexte. a peine suspendu pendant la trêve estivale, le bal des restructurations reprend. dernière en date : Carrefour. Les faits. Le géant de la distribution a annoncé hier soir la suppression de 500 à 600 postes. Julie mendel difficile d’aborder la rentrée sociale avec enthousiasme. Les salariés de PSA Peugeot Citroën ont repris cette semaine le chemin de l’usine, le moral en berne après l’annonce de 8 000 suppressions de postes en juillet. Quant aux 3 400 employés de Doux, ils se battent pour éviter la casse. Mais les secteurs de l’automobile ou de l’agroalimentaire ne sont pas les seuls concernés. La grande distribution est sous tension. En ligne de mire : Carrefour. Le premier employeur privé de France (115 000 salariés) a vu son bénéfice net chuter de 14,3% l’an dernier. Hier soir, le numéro deux mondial de la distribution a annoncé la suppression de 500 à 600 postes, sous la forme d’un plan de départs volontaires. La métaLLurgie en peine. Du côté de la métallurgie, tristement habituée aux fermetures de sites, quelque 1 500 métallos du groupe anglo-canadien Rio-Tinto craignent fort de connaître le même sort que leurs confrères d’ArcelorMittal à Florange, toujours en sursis. Pas moins de quatre sites prévoient en effet de fermer. des miLLiards de profits, et pourtant... Le cas de Sanofi est tout aussi préoccupant. Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, est vent debout contre le projet de réduction de coûts du groupe pharmaceutique. Et pour cause : celui-ci engrange des milliards de profits. La direction attend septembre pour préciser ses intentions, tandis que les syndicats parlent de 1 200 à 1 500 suppressions de postes. La téLéphonie mobiLe ne répond pLus. L’arrivée de Free entraîne les opérateurs dans une spirale infernale. Contraint de réduire ses coûts pour s’adapter à la baisse des prix, SFR doit présenter un plan de départs volontaires en novembre. Du côté d’Orange, en revanche, c’est silence radio. Mais le groupe, qui compte 60% de fonctionnaires en France, n’a toujours pas indiqué à quelle hauteur il remplacerait ses 30 000 départs à la retraite prévus d’ici à 2020. § Le numéro un de la Cgt, bernard thibault, a annoncé hier une mobilisation le 9 octobre pour la défense de l’industrie et de l’emploi. 4,10 C’est, en millions de km 2, la superficie minimale de la banquise de l’Arctique, mesurée cet été. Elle n’a jamais été aussi petite. En cinquante ans, elle a diminué de près de moitié. Crédit photo Mot Justice clé les emplois menaCés seCTeur par seCTeur agroalimenTaire environ4 500 emplois menacés dont : Fralib 103 emplois doux 3 400 emplois CommerCe/disTribuTion environ 8 500 emplois menacés dont : Carrefour 600 emplois iTm lai intermarché 1 500 emplois boulanger 400 emplois Téléphonie auTomobile environ13 000 emplois menacés dont : general motors 1000 emplois psa 10 000 emplois environ1 500 emplois menacés dont : orange non communiqué sourCe : metro - infographie : C.waLdberg/metro Attaque. Un garçon Texte. de 13 ans mis en examen à Nantes. L’adolescent avait tiré à plusieurs reprises dans la rue avec une arme de guerre factice et une carabine à air comprimé tirant des petits plombs. banque/assuranCe environ2 000 emplois menacés dont : bnp paribas 373 emplois Crédit agricole bFi 550 emplois Crédit agricole CF 300 emplois société générale 880 emplois méTallurgie environ1 800 emplois menacés dont : arcelormittal 570 emplois rio Tinto 1 300 emplois pharmaCie environ3 000 emplois menacés dont : sanofi 2 000 emplois TransporTs environ8 500 emplois menacés dont : sFr 1000 emplois air France 5 122 emplois
jeudi 30 août 2012 www.metrofrance.com événement afp Crédit photo Mot Société clé Attaque. Le gouvernement Texte. veut favoriser la scolarisation des enfants roms. La ministre déléguée à la Réussite éducative George Pau-Langevin a estimé hier que les « enfants itinérants et roms » doivent pouvoir être inscrits dans une école. Une circulaire sera bientôt publiée en ce sens. afp Disparition Elle avait fêté ses 112 ans le 7 juillet dernier. Paule Bronzini, la doyenne des Français, est décédée dans la nuit de mardi à mercredi. Cette ancienne mère au foyer, née en 1900 à Marseille, résidait dans une maison de retraite depuis 1995. « Il faut miser sur la jeunesse » Interview Jean-Hervé Lorenzi est président du Cercle des économistes, conseiller de la Compagnie financière Edmond de Rotschild et membre du Conseil d’analyse économique. Les plans sociaux s’enchaînent les uns après les autres, la France souffre-t-elle d’un mal hexagonal ? Non, nous sommes dans une crise macroéconomique mondiale. Maintenant, chaque pays a sa spécificité. Notre difficulté, c’est l’emploi. Mais, par rapport à nos amis allemands, nous gagnons 150 000 actifs de plus par an, alors que eux en perdent 30 000. Ce qui est un handicap actuellement est une formidable chance pour l’avenir. entreprises Les secteurs qui recrutent Malgré la crise, certains secteurs tournent à plein régime. En tête du palmarès, la restauration, numéro un des intentions d’embauche pour l’année 2012. Non loin derrière, l’industrie demeure un gisement d’emploi de premier plan pour les cadres. Les filières du ferroviaire, de l’énergie, de l’aéronautique, de l’aérospatial et de l’électronique continuent en effet de proposer de nombreuses opportunités de carrière. Dans le vert aussi, le secteur de l’informatique courtise les cadres. Restent enfin les domaines du biomédical et des services médicaux à la personne, toujours aussi dynamiques en terme d’emploi. Les pistes du gouvernement Ayrault emploi. Le chômage, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault l’assure, sera le « combat » de son gouvernement. Ce dernier planche actuellement sur un dispositif juridique, piloté par Arnaud Montebourg, interdisant aux groupes de fermer des usines viables. Mais le temps presse. Les récents chiffres du chômage, qui touche désormais près de 3 millions de personnes (soit une augmentation de 1,4% en juillet), ont fait l’effet d’un électrochoc. Premières décisions : une rallonge de 80 000 contrats aidés pour cette année et le projet de loi pour la création de 150 000 « emplois d’avenir » destinés aux jeunes peu qualifiés. Présenté hier en Conseil des ministres, le projet sera soumis aux députés le 10 septembre. Le gouvernement espère que les premiers contrats pourront être signés avant jean-hervé lorenzi. afp Faut-il craindre d’autres annonces ? Oui, il y aura d’autres annonces de plans sociaux, mais ils ne sont qu’une partie limitée du chômage. Ils ne sont pas aussi impactants qu’on le croit sur les chiffres des demandeurs d’emploi. Notre problème vient des emplois qui ne sont pas créés. A ce titre, quelle est la marge de manœuvre du gouvernement ? Il faut trouver des politiques économiques très innovantes. Les emplois d’avenir sont une bonne réponse. C’est bien de mettre les gens au travail, de leur redonner le goût du travail. Je suis favorable à ce qu’il y ait un seul type de contrat de travail, avec des périodes d’essai importantes. Ensuite, il faut renforcer la formation initiale, en particulier l’enseignement primaire. Il faut miser sur la jeunesse, notamment sur sa qualification, ce qui n’a pas été assez fait par le passé. Sur quels atouts la France peutelle compter ? Elle a deux atouts : sa jeunesse, très dynamique, et son épargne, qui permet d’avoir d’importantes capacités d’investissement. Nous sommes un pays difficile car très individualiste, mais nous avons Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, et le Premier ministre jean-Marc Ayrault. afp le 1 er janvier 2013. Les syndicats font la fine bouche. « On ne règle pas le problème du chômage avec des emplois aidés », juge ainsi Jean- Claude Mailly (Force ouvrière), qui presse le gouvernement de « clarifier » sa stratégie. rendez-vous mi-septembre Même inquiétude du côté des PME. « C’est beaucoup de vent », 5 titre sur le Web Texte. La banque Morgan Stanley souhaiterait s’offrir les services de Nicolas Sarkozy. Elle serait prête à débourser 250 000 euros pour 45 minutes de conférence. CaboChon à lire sur titre metrofrance.com/xxxxx metrofrance.com/sarkozy « Nous avons une étonnante faculté de rebondir. » des ressources formidables et une étonnante faculté à rebondir. Nos capacités d’innovation et d’attraction sont réelles. Quels sont les secteurs sur lesquels il faut miser ? Ils sont nombreux : le transport, l’énergie, l’informatique, les nouvelles technologies… Notre agriculture, aussi, qui reste très vivante. A condition de décider de la booster et de ne pas en faire un facteur d’aménagement du territoire. Nous avons deux ans difficiles devant nous, mais le rebond va avoir lieu. L’histoire de France montre que nous sommes un pays à rebonds. §propos recueiLLis pAr chRIstoPhe joly juge pour Metro Jean-François Roubaud, président de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises (CGPME). Il réclame « des messages forts pour donner confiance aux chefs d’entreprises ». Pour répondre à ces attentes, Jean- Marc Ayrault a donné rendez-vous aux syndicats et au patronat pour des négociations sur l’emploi, qui se tiendront mi-septembre. §j.M



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :