Metro News Paris n°2253 12 jui 2012
Metro News Paris n°2253 12 jui 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2253 de 12 jui 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (235 x 301) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : Cyber-attaques sur l'Élysée

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
jeudi 12 juillet 2012 6 ACTU FRANCE www.metrofrance.com EN BREF Justice Yvan Colonna définitivement condamné. La Cour de cassation a rejeté hier le pourvoi déposé par ses avocats dans l’affaire du meurtre du préfet Claude Erignac, assassiné le 6 février 1998 à Ajaccio (Corse-du- Sud). Pour Colonna, qui n’a jamais cessé de clamer son innocence, l’ultime recours reste la Cour européenne des droits de l’homme. Plus sur metrofrance.com/colonna 1,32 C’est, en million de mètres cubes, le volume de déchets radioactifs en France. Il risque de doubler d’ici à 2030. Source : rapport de l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs (Andra). Plus sur metrofrance.com/andra Fonction publique L’Education nationale manque de candidats. Les postes d’enseignants de collèges et lycées ne seront pas tous pourvus par concours à la rentrée. Ce qui confirme la crise de recrutement dans certaines disciplines comme les maths, les lettres ou l’anglais. Aux concours du Capes externe, 706 postes sont restés vacants au total, soit près de 15% des postes à pourvoir. ENTENDU SUR Xavier Bertrand, député de l’Aisne (UMP), ancien ministre du Travail. « La vraie raison de la conférence sociale, c’était d’aller vers l’augmentation de la CSG. Le gouvernement avait cette idée en tête et il nous dit : « Ce sont les partenaires sociaux qui la demandent. » C’est une manipulation. » AUJOURD’HUI, L’INVITÉ DE JULIEN ARNAUD est Marylise Lebranchu, ministre de la Fonction publique. A 7h45 sur LCI. Banque Le gouvernement part à la chasse aux doublons de Livret A. Un décret devrait imposer début 2013 à toutes les banques de vérifier, avant l’ouverture d’un tel compte, que l’épargnant n’en possède pas déjà un. Une étape de plus dans la lutte contre ce phénomène qui explique en partie l’existence de 62 millions de livrets. Des pirates à l’assaut du palais Cyber-attaques L’Elysée toujours dans l’œil du pirate. En mars 2011, une source haut placée au ministère de l’Intérieur révélait dans la presse que le site de l’Elysée avait été la cible d’une attaque informatique. Si la présidence a joué à l’époque la carte du silence, la polémique a refait surface hier. Selon le quotidien Le Télégramme, deux nouvelles cyberattaques se seraient en effet produites. Et notamment au début du mois de mai, peu avant l’investiture de François Hollande. A en croire le quotidien, l’appareil « Ces attaques ne sont que le sommet de l’iceberg. » niCoLas CaProni, consultant en cybercriminalité. L’elysée aurait été la cible de plusieurs attaques informatiques dernièrement. AFp d’Etat aurait été violemment atteint. Les services spécialisés auraient en effet passé le week-end précédant l’intronisation du nouveau Président à renforcer les systèmes d’information du palais. Un grand ménage de printemps que l’Elysée aurait dissimulé à son personnel, prétextant « la transition vers une nouvelle équipe ». Une version des faits contestée rue du Faubourg-Saint-Honoré. Contacté par Metro, le palais concède qu’« il y a bien eu une attaque durant le 1 er semestre 2012 » sur le site elysee.fr. Celle-ci aurait bien eu lieu avant l’arrivée de l’équipe Hollande. Les choses seraient désormais rentrées dans l’ordre. « Secret de polichinelle » Si ces attaques inquiètent, c’est qu’elles révèlent la vulnérabilité de l’Etat. Pire : elles ne seraient que « le sommet de l’iceberg », selon le consultant en cybercriminalité Nicolas Caproni. Signe de la fébrilité des autorités, Jean-Marie Bockel prépare un rapport sur la cyberdéfense. Contacté par Metro, le sénateur estime que « l’Elysée gagnerait à communiquer » sur la teneur de ces attaques avant qu’elles ne deviennent un « secret de polichinelle ». Mais s’il considère que « les moyens de l’Etat doivent être renforcés », il souligne que la France « a fait de grands progrès » en la matière. Son texte doit être présenté le 18 juillet. Avant une diffusion par mail ? §thomas Guien Contrôle d’identité : l’adieu aux récépissés Police Une nouvelle accueillie avec « soulagement » par les forces de l’ordre. Début juin, Manuel Valls avait émis l’idée d’« améliorer la relation entre la police et la population » en instaurant des récépissés de contrôles d’identité. Avec un objectif simple : lutter contre les « contrôles au faciès ». Sauf que, deux mois plus tard, l’idée semble renvoyée aux calendes grecques, en raison des contraintes techniques et de l’opposition des syndicats. Risque de fichage Consultée, la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) aurait en effet pointé du manuel valls, hier. AFp doigt un risque de fichage. « Une même personne pourrait être tracée de manière extrêmement efficace », a détaillé hier sur RTL Isabelle Falque-Pierrotin. Selon la présidente de la Cnil, « le récépissé pourrait également être utilisé à des fins d’enquête, de police judiciaire… Nous avons eu un peu peur de cela ». De leur coté, les policiers n’ont jamais caché leur réticence. Manuel Valls n’a cependant pas dit son dernier mot. Selon le ministre, des solutions alternatives seront étudiées. Parmi les possibilités, la remise d’une « carte de visite » qui, à la différence d’un récépissé, ne nécessite pas la création d’une base de données. « Un travail de réflexion est encore en cours. Nous attendons le retour du rapport du défenseur des droits sur une remontée des expériences internationales. Ce rapport doit être rendu cet été. La position du ministère se fera après », a indiqué hier l’Intérieur. §t. G.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :