Metro News Paris n°2252 11 jui 2012
Metro News Paris n°2252 11 jui 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2252 de 11 jui 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (235 x 301) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,6 Mo

  • Dans ce numéro : L'automobile en panne sèche

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
mercredi 11 juillet 2012 8 ACTU FRANCE www.metrofrance.com En BrEF Libertés Record de plaintes en 2011 concernant les données personnelles. Dans son rapport annuel, la Commission nationale de l’informatique et des libertés a indiqué hier avoir enregistré 5 738 requêtes, une hausse de 19% par rapport à 2010. L’augmentation est particulièrement nette (42%) en matière de « droit à l’oubli » sur Internet, en ce qui concerne des demandes de suppression de contenus. Justice L’auteur présumé de la fusillade de Bertry écroué. Un homme de 31 ans, soupçonné d’avoir ouvert le feu samedi dans une discothèque près de Cambrai (Nord), a été mis en examen hier pour « tentative de meurtre ». Ancien employé de la boîte de nuit, il est aussi poursuivi pour violences aggravées. EntEnDU SUr Laurence PariSoT, présidente du Medef « Concernant la hausse du gaz, le gouvernement n’a pas raison quand il cherche à se substituer à la direction d’une entreprise. » aUJoUrD’HUi, l’invité DE JUliEn arnaUD est Xavier Bertrand, député de l’Aisne (UMP), ancien ministre du Travail. À 7 h45 sur LCI. Energie Le prix du gaz en sursis. Hier, le Conseil d’Etat a annulé l’arrêté de septembre 2011 qui avait gelé les tarifs. Un jugement qui implique une hausse rétroactive des prix appliqués du 1 er octobre 2011 au 1 er janvier 2012. « S’il faut appliquer cette décision, cela se fera en la lissant pour qu’il n’y ait pas d’impact sur les ménages » a promis hier le Premier ministre sur France 3. Fait divers Quatre jeunes en garde à vue pour profanation. La dégradation de 45 tombes dans un cimetière militaire allemand des Ardennes avait jeté une ombre sur le 50 e anniversaire de la réconciliation franco-allemande, dimanche. Deux mineurs et deux majeurs se sont présentés d’eux-mêmes lundi au commissariat, a annoncé hier le parquet. Le vandalisme aurait eu lieu par jeu au cours d’une fête d’après-bac arrosée. La garde à vue a été prolongée hier soir. Jean-Marc Ayrault trace sa route Social Le Premier ministre l’assure : « Le dialogue social sera la marque de fabrique de (son) gouvernement. » Farouche défenseur du « donnantdonnant » avec les partenaires sociaux, le Premier ministre a clos hier la grand-messe qui a réuni syndicats, patronat et experts pendant deux jours à Paris. Avec, à la clef, une feuille de route pour le quinquennat. Smic. Si un coup de pouce au salaire minimum avait été évoqué par François Hollande, Jean-Marc Ayrault en a précisé hier le calendrier. Le gouvernement va mener une réforme du Smic « avant la fin de l’année », après une concertation entre un groupe de travail interministériel et les partenaires sociaux. Emploi. Autre priorité de Matignon : la lutte contre le chômage. « Allons-nous laisser notre pays demeurer le théâtre de plans sociaux qui se multiplient, qui minent la confiance et le moral « Les réformes structurelles ne peuvent être menées à la hussarde. » Jean-marc ayrauLT, hier. Le Premier ministre, hier, à la grande conférence sociale. AFP des salariés et de l’ensemble des acteurs de l’économie ? » s’est interrogé le Premier ministre, avant de promettre que le dispositif du chômage partiel sera « amélioré » dès la rentrée 2012. protEction SocialE. Le gouvernement entend batailler contre le déficit abyssal de la Sécu. Il prévoit ainsi de saisir le Haut Conseil du financement de la protection sociale dès la rentrée, lequel proposera un état des lieux au premier trimestre 2013. S’ensuivra une concertation avec les partenaires sociaux, avant l’adoption d’une loi. Principale piste de travail : une augmentation de la CSG. Car, pour nombre d’observateurs, il existe peu d’autres solutions qui apporteraient rapidement des recettes substantielles.compétitivité. Jean-Marc Ayrault a confié hier à Louis Gallois, nouveau commissaire général à l’investissement, « une mission sur la compétitivité de nos entreprises, afin de préparer la mise en œuvre d’actions concrètes, d’ici à la fin de l’année ». Avec un objectif : revoir et harmoniser les règles administratives et fiscales pour ne pas handicaper les entreprises. §ThomaS Guien Free Mobile fait-il grimper la facture sociale ? emploi Six mois après son lancement, Free Mobile secoue toujours les télécoms. Si l’opérateur low-cost a baissé les tarifs pour les clients (- 9% en un an, selon l’autorité de régulation des télécomunications), il est attaqué sur la question de l’emploi. Orange a annoncé hier qu’il allait « adapter avant la fin de l’année » le nombre de départs non remplacés. La semaine dernière, Bouygues Telecom ouvrait un plan de départs volontaires de 556 salariés et SFR évoquait un « plan de réorganisation » qui pourrait porter sur un millier d’emplois. Inquiet, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a convoqué les opérateurs pour cette fin de semaine. « Le secteur est en croissance et détruit de l’emploi. Peut-être faut-il s’interroger », a-t-il récemment déclaré. « Bouc émissaire » A l’ordre du jour, justement l’arrivée de Free en janvier. Selon l’autorité de régulation des télécoms (Arcep), le nouvel opérateur pourrait causer la perte de 10 000 emplois chez ses concurrents. Pointé du doigt, Free rappelle que les trois opérateurs ont distribué 5,5 milliards d’euros de dividendes en 2011. « Nous sommes un bouc émissaire pour les ajustements que les groupes voulaient faire depuis longtemps, se défend Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad. Nous avons créé 1 500 emplois directs. » Alors que, pour les syndicats, Free n’est qu’un alibi pour se serrer la ceinture, selon Olivier Roussat, directeur général de Bouygues Telecom, « le marché est déstabilisé, non par l’arrivée du quatrième opérateur, mais par les conditions de son déploiement ». « Nous, nous investissons 600 millions d’euros par an », confie-t-il à Metro. Une des raisons pour lesquelles le PDG, Martin Bouygues, a demandé hier aux parlementaires le non-renouvellement du contrat Orange-Free en 2018. §anne-aëL DuranD
L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTt A CONSOMMER AVEC MODRATION. 1 1 i 1 -• i 1 i ; 1 1 f 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :