Metro News Paris n°2250 9 jui 2012
Metro News Paris n°2250 9 jui 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2250 de 9 jui 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (235 x 301) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5,8 Mo

  • Dans ce numéro : Hollande prié de ne pas chômer

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Ça buzz lundi 9 juillet 2012 10 débat www.metrofrance.com Pour 51% des Français, chercher le vol le moins cher est ce qu’il y a de plus angoissant quand on voyage en avion. Prendre l’avion est plus stressant ! lism. Didier Deschamps nommé sélectionneur de l’équipe de France. Encore des années de galère...La génération 98 et les Sud-Africains ne pensent qu’à leur pognon, faut les mettre dehors. Fabrice P Une femme enceinte a accouché dans une mairie de Maine-et-Loire où elle venait juste de se marier. Bah au moins il aurait été déclaré direct lol. olivia b. Peut-on vivre sans téléphone portable ? contexte. « Malheureusement, le risque zéro n’existe pas. » Samedi, le PDG d’Orange, Stéphane Richard, a tenté de se justifier au lendemain de la plus grande panne qu’a jamais connue l’opérateur. Vingt-sept millions d’utilisateurs ont ainsi eu le plus grand mal à passer des coups de téléphone, échanger des textos ou consulter Internet, entre le milieu de l’après-midi de vendredi et 3 h 20 samedi matin, et ce, en pleine période de départs en vacances et de publication des résultats du bac. Expliquant que la panne s’était déclenchée au sein d’équipements chargés de « gérer la signalisation des appels », Stéphane Richard a annoncé que tous les clients de l’opérateur bénéficieraient d’une journée de gratuité à la rentrée, sans toutefois chiffrer le coût de ce dédommagement ni son impact sur les comptes du groupe. Dans une interview donnée hier au Journal du dimanche, la ministre de l’Economie numérique, Fleur Pellerin, a annoncé que le gouvernement allait lancer « un audit de sécurité » sur les réseaux télécoms. « L’Etat doit veiller à la fiabilité des réseaux », a-t-elle expliqué, ajoutant qu’elle recevrait le PDG d’Orange cette semaine. ça tweete Face à Face Sport. Thibaut Pinot est le premier Français à remporter une étape lors de cette nouvelle édition du Tour de France. @bonpourtonpoil : « Pinot vainqueur dans le Jura, c’est viticolement incorrect. » dr oui Phil marso fondateur des Journées mondiales sans téléPhone Portable. « Avant les téléphones portables, on s’en sortait très bien ! Les utilisateurs de mobiles ont aujourd’hui l’impression d’être coupés du monde lorsqu’ils éteignent leur téléphone. C’est tout le contraire. Il sont en fait coupés du virtuel. Il faut se dire que le temps que l’on passe sans son téléphone, c’est du temps de plus pour soi-même ou au contact des autres. Aujourd’hui, le téléphone est devenu maître de son utilisateur, qui se précipite quand son appareil sonne. Or il faut avoir conscience que ce n’est qu’un outil dont nous sommes les maîtres. C’est pourquoi j’ai créé les Journées mondiales sans téléphone portable (les 6, 7 et 8 février), afin que les gens fassent des pauses et se rendent compte que la vie continue sans leur mobile. Il se passe même des choses plus intéressantes. Comme les gens ne savent plus tout le temps ce que l’on fait, où l’on est, il y a plus de place pour l’imprévu, la surprise ou les nouvelles rencontres. J’ai eu des témoignages de gens qui ont trouvé une meilleure qualité de vie en se passant du téléphone. » § Diplomatie. Angela Merkel et François Hollande ont célébré hier, à Reims, le 50 e anniversaire de la réconciliation francoallemande. @TheVulc : « Je veux des excuses publiques de Merkel pour l’attentat de Schumacher à Séville en 82, après on verra si on scelle ou non notre amitié. » dr non Damien Douani Justice. Le cas de la Française Florence Cassez pourrait être réexaminé par la Cour suprême mexicaine au mois d’août. @JeanLucRomero : « Viens d’avoir Florence Cassez au téléphone. Toujours aussi combative, elle compte sur notre soutien à quelques semaines de la décision judiciaire. » Panne chez Orange, l’opérateur offre une journée de communication gratuite. Une journée pour appeler le client qu’on a perdu parce qu’on n’était pas joignable. henric.F exPert en innovation et nouveaux médias. « Le téléphone mobile a une symbolique très claire : c’est vous. Il est aujourd’hui impensable de partir sans son portable le matin, il est devenu une extension de vous-même. Donc si ce téléphone ne fonctionne pas, c’est comme si vous n’existiez plus aux yeux du monde. Nous sommes entrés dans une ère d’hypercommunication, avec un principe de base : tout le monde doit être joignable. C’est pour cela que les gens paniquent quand il y a une panne de réseau : ils ont l’impression de rater quelque chose, c’est une angoisse qu’ils ne supportent pas, comme une peur du vide. C’est devenu un appareil indispensable dans la vie quotidienne. Il permet de rester connecté en permanence sur les réseaux sociaux, de lire l’actualité ou de se guider dans une ville et, l’an prochain, il pourra remplacer la carte de crédit en magasin. Il est donc devenu très difficile de couper son téléphone, même quelques heures : il y a là une part de renoncement de soi, une déconnexion du monde. On prend le risque de disparaître de la sphère de la communication. » § Social. Pour la présidente du Medef, Laurence Parisot, le nombre des dépôts de bilan pourrait être « significatif », voire « massif », à la rentrée. @Dechiffrages : « Le Medef veut nous faire croire que, dans la grande industrie, le travail coûte plus cher en France. Qu’il produise des feuilles de paye ! »
lundi 9 juillet 2012 www.metrofrance.com votre job 2 étranger. Dix mille guides accueillent les touristes qui visitent la France. Langues. Exigeante et précaire, la profession ne sourit qu’aux polyglottes, dotés d’une culture et d’une patience à toute épreuve. CédriC douzant Le parapluie brandi en l’air, ils sont la boussole et l’encyclopédie des touristes. En France, presque 10 000 personnes sont titulaires d’une carte professionnelle de guide interprète conférencier, agréée par les ministères de la Culture et du Tourisme. Ce sésame est indispensable pour animer des visites dans les musées et les sites du patrimoine d’Etat. « Nous manquons de reconnaissance et sommes souvent confondus avec des jobs d’été. Mais notre activité est un vrai métier », insiste Sophie Monbeig, vice-présidente de la FNGIC*. Un métier qui, depuis l’année dernière, est en pleine refonte. Experts en histoire et en art Le titre de guide interprète conférencier s’obtient maintenant après une licence professionnelle, proposée par une trentaine d’universités. Les guides exercent toujours en tant qu’autoentrepreneurs, profession libérale ou intermittents du tourisme. « La profession est très précaire, confie Sophie Monbeig. L’activité varie selon les saisons. Elle connaît un pic en juin et reste faible l’hiver. Trouver son logement étudiant Home, sweet home. Quels sont les bons plans ou les aides au logement ? Toutes ces questions trouveront réponse sur www.mapiaule.com (ou sur son appli smartphone) qui accompagne les étudiants dans la quête d’un toit avec de nombreux conseils et plus de 20 000 annonces disponibles. Il faut développer son réseau et se faire connaître auprès des associations, des comités d’entreprise et des tour-opérateurs. » Pour devenir la star des visiteurs, les guides se doivent d’être multilingues. La FNGIC propose des visites en 34 langues. Les plus recherchées restent l’anglais, le russe et le chinois. Des langues plus rares peuvent permettre de se démarquer et de toucher le jackpot quand un groupe d’Islandais ou de Lituaniens arrive. En plus d’être experts en histoire et en art, les guides doivent être des acharnés de la recherche. « Pour travailler, il faut être toutterrain, avoue Sophie Monbeig. On doit pouvoir préparer au pied levé Dr 45,7 C’est le pourcentage de jeunes au chômage n’ayant qu’un brevet ou un certificat d’études primaires sortis de formation initiale depuis un à quatre ans. Ce chiffre tombe à 9,4% pour les diplômés de l’enseignement supérieur. tourisme Guide, un métier à suivre Le guide professionnel est, pour les touristes étrangers, l’ambassadeur de la France. Marzari EManuElE/sipa des visites sur des quartiers, des châteaux forts ou le patrimoine géologique d’une région. Les visiteurs ne nous pardonnent pas de ne pas tout savoir et des petits malins veulent souvent nous coincer. Ça peut provoquer des sueurs froides, mais il faut rester patient. » De plus, les visites ne se recyclent pas d’un groupe à l’autre. « Il faut s’adapter et être pédagogue, explique Sophie Monbeig. Le 3 e âge attend beaucoup d’explications historiques et des anecdotes, alors que les visiteurs étrangers, qui sont parfois déroutés en France, veulent être rassurés. Notre rôle est alors d’être un pont culturel. » Pour percer dans le métier, 11 votre histoire Vous avez trouvé un emploi atypique ? Vous avez été recruté sur un coup de tête ? Vous avez retrouvé un job après une longue recherche ? Racontez-nous… rendez-vous sur metrofrance.com/job mieux vaut être bien situé et l’Ilede-France apparaît comme un eldorado. La région est celle qui accueille le plus de visiteurs et permet de rayonner vers d’autres destinations, comme la Normandie ou les châteaux de la Loire. Mais même ceux qui s’en sortent le mieux ne font pas fortune. Payés entre 80 et 150 euros la visite, les guides ne sont pas rémunérés pour leurs recherches et les déplacements sont souvent à leur charge. « C’est un métier passion, relativise Sophie Monbeig. Il peut tout se passer durant une visite, et s’occuper d’un groupe est très valorisant. » § * Fédération nationale des guides interprètes et conférenciers.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :