Metro News Paris n°2248 5 jui 2012
Metro News Paris n°2248 5 jui 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2248 de 5 jui 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (235 x 301) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 8,6 Mo

  • Dans ce numéro : 10 conseils pour bien coacher les Bleus

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Sipa jeudi 5 juillet 2012 4 ACTU MONDE www.metrofrance.com EN BREF Allemagne Cinq personnes, dont le forcené, sont mortes dans une prise d’otages. Dans un quartier résidentiel de Karlsruhe (sud-ouest de l’Allemagne), un homme qui s’opposait à son expulsion a retenu quatre personnes dans un appartement. Après avoir donné l’assaut, la police a trouvé les corps sans vie, environ cinq heures après le début de la prise d’otages. Syrie Les défections se poursuivent au sein de l’armée du régime. Un général, le 15 e, et des officiers ainsi que des soldats ont déserté et sont passés hier en Turquie. Parmi les 66 personnes qui sont entrées hier après-midi dans le pays figurent également deux colonels, ainsi que de simples soldats et leurs familles. VitE dit mArio monti, chef du gouvernement italien. « Nous avons besoin d’une mutualisation partielle de la dette au niveau européen. » Autriche Opération antipédophile mondiale lancée en Autriche. Des centaines de pédophiles ont pu être identifiés sur internet, à travers 141 pays, a annoncé hier matin la police judiciaire fédérale autrichienne. Baptisée du nom de code Carole et entamée il y a près d’un an, l’opération a permis dans la seule Autriche l’identification de 272 délinquants sexuels qui avaient diffusé sur Internet des vidéos à caractère pédophile. Europe Le Parlement dit non à Acta. L’instance a mis hier son veto définitif à la ratification par l’Union européenne du traité international anticontrefaçon, Acta. Ce traité, qui réduisait les libertés sur Internet a été massivement rejeté par 478 voix contre 39, 165 députés européens s’étant abstenus. Algérie : « des perspectives politiques incertaines » interview L’algérie célèbre aujourd’hui le cinquantième anniversaire de son indépendance. Le spécialiste du Maghreb contemporain Pierre Vermeren, professeur à Paris-I, revient sur cet événement et sur la situation du pays. Quelle importance les Algériens accordent-ils à ce cinquantenaire de l’indépendance ? Il faut dissocier l’Etat et la population. L’Etat donne une très grande importance à cet événement fondateur de la République algérienne, d’autant plus qu’il est dirigé par une poignée d’hommes qui en ont été des acteurs. Mais pour la population, les choses sont beaucoup plus éloignées. D’une part, elle a été abreuvée pendant des décennies de cette « histoire glorieuse ». D’autre part, elle est aux prises avec de très nombreux problèmes socio-économiques : 80% des Algériens étant nés après l’indépendance, ce sont des événements assez éloignés de leur réalité quotidienne. Le Shard, star très controversée du ciel londonien DR Pierre Vermeren, spécialiste du Maghreb contemporain. « La classe moyenne vit mieux qu’il y a un an et demi. » Architecture Douze ans après le lancement du projet, le Shard sort enfin de terre. Le nouveau plus haut gratte-ciel d’Europe (310 m) est inauguré aujourd’hui en grande pompe à Londres. Avec sa silhouette effilée, ses 95 étages et sa vue panoramique, il promet de devenir une grande attraction touristique, à seulement quelques semaines des Jeux olympiques. Il est signé par l’architecte Renzo Piano, auquel on doit le Centre Pompidou à Paris, très décrié au moment de sa construction. Le Shard (« l’éclat de verre »), projet de 560 millions d’euros, comporte un hôtel cinq étoiles, des restaurants de luxe et 600 000 mètres carrés de bureaux et de commerces. Une dizaine d’appartements ont également été conçus entre le 53 e et le 65 e étage. Mais ce projet faramineux compte des détracteurs. En pleine crise économique, difficile d’apprendre que le prix d’un appartement avoisine... les 50 millions d’euros. Et le choix de l’actionnaire majoritaire, le Qatar – déjà propriétaire de nombreux bâtiments londoniens –, n’a pas fait l’unanimité. L’emplacement, sur la rive droite de la Tamise, a lui aussi fait débat. L’Unesco est allée jusqu’à s’en mêler, jugeant que le Shard nuisait à « l’intégrité visuelle » de la Tour de Londres, inscrite à son patrimoine mondial. §flore gAlAud Quelle est cette réalité ? Une réalité contrastée. Vous avez une bourgeoisie d’Etat aux moyens abondants, et une classe moyenne, notamment des fonctionnaires, qui vit mieux qu’il y a un an et demi : à la suite du printemps arabe, il y a eu des augmentations massives de salaire. Plusieurs dizaines de milliards de dollars ont été redistribués pour éviter une effervescence politique. Mais la masse de la population, notamment la jeunesse, reste de son côté dans une situation très difficile. Dans l’ensemble, la situation économique reste donc tendue. Et les perspectives politiques sont très incertaines. Peut-on dire que cinquante ans après son indépendance, l’Algérie se cherche encore ? Clairement. Avec des débats de société très lourds qui ne sont pas encore tranchés : la question des langues, celles de l’identité, d’un projet collectif, d’un consensus politique... Tout cela reste en suspens. L’arrivée au pouvoir de François Hollande peut-elle modifier les relations entre la France et l’Algérie ? Ce n’est pas exclu. La France est soupçonnée depuis longtemps, notamment depuis Jacques Chirac, d’être plus liée au Maroc qu’à l’Algérie. Cela peut évoluer. Mais ce n’est pas cela qui résoudra les problèmes de fonds, qui sont un contentieux peut-être plus psychologique, ou culturel, entre les deux pays. Il reste très vif dès qu’on parle de la guerre, de l’histoire, de la francophonie. §propos recueillis par gilles dAniel le shard, 310 mètres, plus haute tour d’europe. Rex FeatuReS/Rex/Sipa DR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :