Metro News Paris n°2247 4 jui 2012
Metro News Paris n°2247 4 jui 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2247 de 4 jui 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (235 x 301) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : Calais : la traque des migrants

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
mercredi 4 juillet 2012 4 ACTU MONDE www.metrofrance.com le nouveau président mexicain au lendemain de son élection, lundi. ChriStian PaLma/aP/SiPa o Enrique Peña Nieto accusé de fraude Mexique La fête fut de courte durée. Déclaré vainqueur de l’élection présidentielle du Mexique dimanche soir, le candidat du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI), Enrique Peña Nieto, est déjà contesté. Son rival de gauche, Andre Manuel Lopez Obrador, a d’ores et déjà laissé entendre qu’il allait déposer un recours contre le scrutin, accusant son adversaire de « fraude ». En cause : de supposés achats massifs de votes et le manque d’équité des moyens de communication durant la campagne. Dès le lendemain de l’élection, 25 000 étudiants ont également contesté cette victoire en défilant dans les rues de Mexico. Pendant ce temps, la communauté internationale saluait le nouveau président. Soupçons de corruption Le PRI, qui a régné sans partage sur le pays de 1929 à 2000, a une histoire marquée par l’autoritarisme et les affaires de malversation. Donc mal placé pour sauver un pays englué dans la violence et la corruption. Et la réputation sulfureuse d’Enrique Peña Nieto n’arrange rien. Cet avocat de 45 ans, ex-gouverneur de l’Etat de Mexico, avec sa célèbre mèche gominée et son physique télégénique, aurait en effet la mainmise sur la principale chaîne de télévision mexicaine, Televisa. Une influence dont il aurait profité durant sa campagne, selon ses détracteurs. Pour calmer les tensions, le futur président a promis qu’il n’y aurait pas de « retour au passé » avec son parti. « Le PRI a montré ses convictions démocratiques, a-t-il affirmé. Le plus grand défi est de démontrer son efficacité en donnant les résultats que la société exige. » Il a en outre indiqué qu’il n’écartait pas l’idée de faire entrer dans son futur gouvernement des membres d’autres partis politiques. §julie Mendel Twitter sommé de transmettre des données privées etats-unis matthew Sciarrino, juge à la cour pénale de manhattan, pourrait bien être l’homme qui oblige twitter à ouvrir les données privées de ses utilisateurs. Le magistrat a en effet ordonné au site de microblogging de lui transmettre les données de Malcolm Harris, impliqué dans des manifestations du mouvement Occupy Wall Street. « Si on poste un tweet, c’est comme si on crie à la fenêtre, l’objectif n’est pas de garder cela privé », fait valoir le juge dans sa décision. Des demandes qui explosent « La Constitution donne le droit de poster (des tweets), mais comme bon nombre de personnes l’ont appris à leurs dépens, il y a malgré tout des conséquences à ces opinions exprimées publiquement. Ce que vous dites en public appartient à tout le monde », précise le juge. EN BREF Suisse Cinq alpinistes étrangers sont morts. L’accident s’est produit en haute montagne, au Lagginhorn, un sommet de 4 010 mètres, a annoncé la police du canton du Valais. Il s’agissait d’une cordée de six personnes, qui effectuaient l’ascension de ce sommet. Le drame s’est produit à la descente, et il y a un survivant. Syrie La Russie persiste et signe. Moscou, principal soutien du régime syrien, a douché froid ceux qui avaient annoncé un changement de sa position. Le pays a fait savoir qu’il ne participerait pas à la réunion des Amis du peuple syrien qui rassemble vendredi à Paris des pays arabes et occidentaux, des organisations internationales et des opposants syriens. Hier, 38 personnes sont mortes dans les violences à travers le pays. Pakistan Le pays rouvre des voies de ravitaillement vitales vers De son côté, le groupe Twitter, qui « réfléchit » à la requête du juge, a annoncé que 2012 avait vu ce genre de demandes d’informations exploser. L’an passé, la majorité (679) des 849 requêtes sont venues des Etats- Unis et, dans 75% des cas, tout ou partie de l’information a été fourni. Le deuxième pays en nombre de requêtes est le Japon (98), suivi de la Grande-Bretagne et du Canada (11 chacun). La France figure quant à elle en bas de tableau, avec aucune demande acceptée sur les moins de dix demandées. « Les règles de fonctionnement de Twitter stipulent que les utilisateurs sont propriétaires des contenus qu’ils émettent. Nous défendons fermement nos utilisateurs et leurs droits », a assuré la société de San Francisco. Mais si la décision du juge new-yorkais fait jurisprudence, cette position sera difficile à tenir. §jean-SébaStien Zanchi l’Afghanistan. Ces voies étaient fermées depuis novembre, en représailles d’un bombardement de l’Otan ce même mois, qui avait tué 24 soldats pakistanais. ban Ki-moon. FaCELLY/SiPa ONU Les négociations pour un traité sur le commerce des armes ont commencé avec 24 heures de retard. Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a proclamé hier l’ouverture de la conférence qui doit durer jusqu’au 27 juillet. Ce retard est dû à une controverse sur la participation palestinienne.
mercredi 4 juillet 2012 www.metrofrance.com ACTU FRANCE Ayrault ne renonce à rien Politique En un peu plus d’une heure et demie, il n’a prononcé qu’une fois le mot « rigueur ». Et pour dire qu’il n’y en aurait pas. Jean-Marc Ayrault préfère le terme d’« efforts », martelé, hier, dans son discours de politique générale à l’Assemblée. Lors de ce traditionnel grand oral, le Premier ministre s’est livré à un exercice d’équilibriste. D’un côté, il s’est montré grave sur la situation d’une France « écrasée » par la dette, au lendemain du rapport alarmant de la Cour des comptes. De l’autre, il a cherché à remonter le moral des Français, appelés à la « mobilisation ». Sur un ton ferme, même lorsque sa voix était masquée par les chahuts de la droite, impassible, même quand il a été interrompu par le malaise d’un député, le Premier ministre a affiché son volontarisme. « Nous ne renonçons à rien » des engagements de François Hollande, a-t-il promis, sous les applaudissements nourris de la gauche. « Le redressement dans la justice » Les marges de manœuvre seront pourtant plus maigres que prévues. Jean-Marc Ayrault a annoncé une nette baisse des prévisions de croissance, à 0,3% pour 2012 et environ Jean-Marc ayrault, à l’assemblée nationale, hier. sipa 1,2% pour 2013, contre les 0,4% et 1,7% initialement prévus. Mais pas question de promettre du sang et des larmes. Le « redressement » se fera « dans la justice ». Les promesses de François Hollande, de la réforme fiscale aux 150 000 emplois d’avenir, sont confirmées. Du côté des réformes de société, le droit au mariage et à l’adoption pour les personnes du même sexe verra notamment le jour début 2013. Sans surprise, l’UMP a dénoncé un discours « truffé d’incantations » et manquant « de courage politique ». L’hémicycle, à forte dominante socialiste, a voté la confiance au nouveau chef du gouvernement. Les députés communistes, eux, se sont abstenus. Ils ont dit ne pas croire à « la politique de rigueur » qui se prépare selon eux. §gilles daniel Bettencourt : Sarkozy perquisitionné, Prévost-Desprez mise en examen Justice Dans l’affaire Bettencourt, les magistrats passent la seconde. Une dizaine de policiers ont perquisitionné hier matin les bureaux de Nicolas Sarkozy. Les fonctionnaires – qui s’intéressent de près au financement de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007 – auraient quitté les lieux au bout de quelques heures, sans avoir saisi de dossiers ou de matériel informatique. Une perquisition a également été menée au domicile de son épouse, Carla Bruni-Sarkozy, ainsi qu’au siège du cabinet d’avocats Arnaud, Claude et associés, au sein duquel l’ancien président « Je revendique le sérieux et la responsabilité budgétaires. Mais je refuse l’austérité » Jean-Marc ayrault, Premier ministre. détient des parts. Des opérations menées en l’absence de Nicolas Sarkozy, « parti en famille au Canada », a indiqué son avocat, M e Thierry Herzog, pour qui ces perquisitions « se révéleront être inutiles ». plainte de Liliane Bettencourt De son côté, la juge Isabelle Prévost-Desprez, mise en cause dans un autre pan de l’affaire, a été mise en examen hier après-midi pour « violation du secret professionnel ». Une mise en examen qui découle d’une plainte déposée par Liliane Bettencourt fin 2010. Saisie d’une enquête pour abus de faiblesse visant le photographe François- Marie Banier, la vice-présidente du TGI de Nanterre avait décidé d’une perquisition au domicile de la milliardaire. Or, au grand dam de celleci, cette perquisition, en date du 1 er septembre 2010, était relatée avec amples détails dans l’édition du Monde du même jour. Dans sa plainte, Liliane Bettencourt soulignait que l’article décrivait la perquisition « comme si ses auteurs y avaient assisté », ajoutant que l’un des auteurs de cet article avait précédemment coécrit un livre avec la magistrate. §adrien cadorel EN BREF 5 Social Plan de départs volontaires chez Bouygues. L’opérateur a annoncé hier avoir présenté un plan de départs volontaires de 556 postes visant à « sauvegarder sa compétitivité » face à la concurrence de Free Mobile. Bouygues Telecom, 9 800 salariés, « ne pratiquera aucun licenciement dans le cadre de ce plan », a affirmé la direction dans un communiqué. Enquête L’administrateur d’un site islamiste djihadiste arrêté. Il est soupçonné d’avoir facilité le recrutement de candidats au djihad et le financement de l’achat de matériel de guerre. Il devait être présenté hier à un juge antiterroriste. ENTENDU SUR gilbert collard, député du Gard (Rassemblement bleu Marine) « C’est un goujat Jean-François Copé, parce qu’il aurait pu saluer à l’Assemblée Marion Maréchal-Le Pen ; c’est de la politesse et les nations meurent aussi d’imperceptibles impolitesses. » AUJOURD’HUI, L’INVITÉ DE JULIEN ARNAUD est Daniel Cohn-Bendit, coprésident du groupe des Verts au parlement européen. a 7h45 sur LCi. Justice L’étau se resserre sur les dirigeants de PIP. Le fondateur de la société de prothèses mammaires PIP, Jean-Claude Mas, et son ancien bras droit, Claude Couty, ont été placés en garde à vue hier à Marseille dans le cadre du volet financier de l’affaire. Ils sont déjà mis en examen dans le cadre d’une information judiciaire, ouverte pour homicides et blessures involontaires touchant au scandale des prothèses mammaires défectueuses car contenant du gel non homologué. Procès De six à dix ans de prison ferme requis contre les dealers de Jean- Luc Delarue. Les cinq hommes qui comparaissaient à Nanterre sont soupçonnés d’avoir participé à un trafic de cocaïne et d’avoir notamment approvisionné l’animateur. Compte tenu de son état de santé, Jean-Luc Delarue, poursuivi pour acquisition et détention de cocaïne, sera jugé le 1 er février prochain.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :