Metro News Paris n°2245 2 jui 2012
Metro News Paris n°2245 2 jui 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2245 de 2 jui 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (235 x 301) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,7 Mo

  • Dans ce numéro : UMP : la guerre des trois

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
lundi 2 juillet 2012 4 événement www.metrofrance.com 1 « La politique actuelle de prohibition du cannabis est un échec absolu, nous sommes un des pays qui consomme le plus. » Jean-Vincent Placé, président du groupe écologiste au Sénat, hier sur BFMTV. Politique UMP : Fillon ouvre le feu François Fillon a annoncé sa candidature par un tweet samedi. WITT/SIPA AfP 7 C’est le nombre de points de popularité perdus par François Hollande en un mois, à 55% d’opinions positives, selon le baromètre Viavoice pour Libération. LES FAITS. L’ancien Premier ministre a officialisé plus tôt que prévu sa candidature pour la présidence de l’UMP. L’ENJEU. La bataille pour le parti est désormais bien lancée. Gilles Daniel François Fillon jette le gant. L’ex-Premier ministre a levé samedi soir le secret de polichinelle sur ses ambitions. « Je suis candidat à la présidence de l’UMP ! » a-t-il écrit sans détour sur Twitter. Dans Le Journal du dimanche, il a ensuite placé sa démarche sous le signe du « rassemblement ». Sa déclaration de guerre à Jean- François Copé était pourtant annoncée pour la fin de l’été. « Il aurait pu attendre un peu pour lancer les hostilités », juge le secrétaire général adjoint de l’UMP, Marc-Philippe Daubresse, joint par Metro. Le centriste raille un « nonévénement », comme tous les pro- Copé. L’actuel patron de l’UMP, qui se pose lui aussi en rassembleur, et qui ne devrait se lancer qu’à la rentrée, s’est d’ailleurs contenté de prendre acte d’une candidature qui n’est « pas une surprise ». Juppé en troisième homme En étant le premier à sortir du bois, moins de deux mois après la défaite de Nicolas Sarkozy, François Fillon cherche à imposer sa candidature comme une évidence. « Il en a beaucoup parlé ces derniers jours avec ses proches, confie l’un d’eux, le député Jérôme Chartier. Certains amis de Jean- François Copé laissaient croire qu’il n’était pas déterminé. Il a CrédIT PhoTo Mot Finance clé Attaque. La Banque Texte. publique d’investissement mise en place d’ici à la fin de l’année. Le ministre de l’Economie, Pierre Moscovici, l’a annoncé hier sur Lefigaro.fr. Prévue initiatement pour 2013, cette structure doit financer les PME innovantes. « Je pense qu’il craignait qu’Alain Juppé ne se lance avant lui. » RoGeR kaRoutchi, ancien ministre. voulu mettre fin à ces rumeurs. » Sa déclaration « était rendue nécessaire par l’agenda politique national », a fait valoir de son côté Valérie Pécresse, ralliée depuis la semaine dernière au nouveau député de Paris. « Il fallait qu’il se pose en premier défenseur (du bilan), premier opposant (au pouvoir) et en premier rassembleur de la droite. » L’ex-ministre Roger Karoutchi, proche de Jean-François Copé, a, lui, une autre explication : « Je pense qu’il craignait qu’Alain Juppé ne se lance avant lui. » Le maire de Bordeaux alimente les rumeurs en se posant en pacificateur. Hier, il n’a pas tardé à réagir à la candidature de François Fillon en proposant à nouveau sur son blog que « le futur président de l’UMP s’engage à ne pas être candidat aux primaires » pour la présidentielle de 2017. Pas de doute. La bataille pour le leadership de la droite, qui sera tranchée par les militants lors d’un congrès en novembre, est désormais bien lancée. « Il ne faut surtout pas que ce soit un combat des chefs. J’attends un combat d’idées », nous assure Thierry Mariani, à la droite de l’UMP. La prise de tête s’annonce électrique.§
lundi 2 juillet 2012 www.metrofrance.com événement AFP Mot Nucléaire Attaque. Le projet Texte. de nouveau réacteur fait bouillir les écolos. « Nous sommes en droit de nous interroger sur notre vote de confiance », a estimé hier Noël Mamère. Il vise le réacteur prototype à neutrons rapides prévu à Marcoule (Gard), « nouvel accroc aux accords signés ». CRédIt PhOtO Ça se bouscule au portillon pro-Fillon pro-Copé 1 2 3 françois fiLLon 58 ans. Forces : Le nouveau député de Paris jouit d’une forte légitimité après cinq ans à Matignon. Il remporte haut la main la bataille de la popularité à droite. Faiblesses : Ses réseaux sont peu étoffés. Or ce sont les militants UMP qui éliront leur chef. AFP AFP Jean-françois coPé 48 ans. Forces : A la tête de l’UMP depuis fin 2010, après avoir le patron des députés de la majorité, c’est lui qui dispose du réseau le plus large. Faiblesses : Souvent raillé pour son ambition, il se pose en « rassembleur » mais ses opposants lui nient cette qualité. AFP Mot Social clé aLain JuPPé 67 ans. Forces : Le maire de Bordeaux pourrait être tenté de jouer les recours si le duel Copé-Fillon s’envenimait. Il séduirait ceux qui ne veulent pas élire un présidentiable. Faiblesses : Patron de l’UMP de 2002 à 2004, il a une image d’homme du passé. Attaque. Les pilotes Texte. de Canadair en colère. A Marignane (Bouches-du- Rhône), ils ont lancé hier une grève illimitée, la première depuis 1998, dénonçant le manque de moyens. Ils doivent être reçus aujourd’hui au ministère de l’Intérieur. AFP BENAROCh/SIPA AFP PRM/SIPA POL EMILE/SIPA WItt/SIPA 5 titre sur Le WeB Texte. Paris-Grenoble : les vacances ont bien mal commencé pour six cents voyageurs, bloqués dans un TGV dont le moteur a littéralement brûlé. caBochon à Lire sur titre metrofrance.com/xxxxx metrofrance.com/tgv Jean-Pierre raffarin, 63 ans. « Rien n’est à exclure », a déclaré l’ex- Premier ministre, néanmoins pro-Copé. Bruno Le Maire, 43 ans. Ami de Copé, lui aussi veut se lancer si ses idées ne sont pas représentées.n. KosciusKo-Morizet, 39 ans. Anti-Copé, elle dit vouloir y aller si sa « ligne » n’est pas reprise. Laurent Wauquiez, 37 ans. L’ambitieux chef de file de la droite sociale, bien que pro-Fillon, y songerait. Xavier Bertrand, 47 ans. Rangé derrière Fillon, il n’exclurait pourtant pas de jouer sa propre carte.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :