Metro News Paris n°2243 28 jun 2012
Metro News Paris n°2243 28 jun 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2243 de 28 jun 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (235 x 301) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 3,9 Mo

  • Dans ce numéro : A 100 ans, la Crim' reste fraîche

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
jeudi 28 juin 2012 10 bonus www.metrofrance.com l’actrice française, lors de l’enregistrement de la voix-off de The end of the line. MAxiMe Bruno/PLAnète+ Mélanie Laurent La voix des océans DOCUMENTAIRE. L’actrice a enregistré la bande-son du documentaire britannique The End of the line qui prédit que les océans seront un désert en 2048. RENCONTRE. Depuis quelques années, elle met sa notoriété au service de l’écologie. Anne-Aël DurAnD Arrivée en ciré et bottes en caoutchouc, ruisselante après une averse, l’actrice est à mille lieues du tapis rouge du festival de Cannes. Tout comme le documentaire qu’elle défend. C’est une personnalité sincèrement préoccupée par l’urgence écologique que nous avons rencontrée dans le salon de l’hôtel Hyatt, à Paris, avant la sortie du DVD The End of the line, l’océan en voie d’épuisement*. Tiré d’un ouvrage du britannique Charles Clover, c’est un réquisitoire scientifique implacable contre la surpêche, auquel Mélanie Laurent, en enregistrant la « Le producteur m’a dit que si j’enregistrais la voix, le film pouvait sortir en France. Je l’ai fait, c’est le minimum. » MélAnie lAurent voix off, a apporté son aura médiatique. « Le producteur m’a dit que si j’enregistrais la voix, le film pouvait sortir en France. Je l’ai fait, c’est le minimum. » Peut-être que les images de thons ensanglantés lui ont rappelé le film Inglorious Basterds, de Quentin Tarentino, dont elle était l’héroïne. « C’est un choc visuel, c’est très violent : le poisson qu’on voit agoniser à l’écran, c’est nous qui le mangeons. Si après le film, on va manger des sushis, on n’a rien compris ! » A titre personnel, elle assure avoir arrêté. « De toute façon, dans vingt-cinq ans, il n’y en aura plus. » Greenpeace et Kofi Annan Les scientifiques cités dans le film ont calculé que la pêche au chalut raclait les fonds marins avec une telle ardeur qu’il n’y aurait plus de poisson dans l’océan en 2048. La lutte contre la surpêche n’est pas le premier combat écolo de Mélanie Laurent. En 2009, avant le sommet de Copenhague, elle avait accompagné Greenpeace à Sumatra pour y constater l’ampleur de la déforestation. Par la suite, elle avait chanté pour la campagne Justice climatique lancée par Kofi Annan. Au quotidien, la star s’astreint à des petits gestes : prendre le train en tournée, réaliser son propre compost, ne plus utiliser de gobelets en plastique sur les tournages. « Je viens d’une famille où on ne gâche pas l’eau ou l’électricité. Mais avec Damien Rice (le chanteur qui l’a aidée à écrire son album En t’attendant), j’ai découvert le yoga, le bio, la nature. Il m’a ouvert les yeux. » Plus elle s’intéresse aux problèmes d’environnement, plus Mélanie Laurent « culpabilise de ne pas en faire assez ». C’est pourquoi elle est rassurée par la fin du documentaire, qui montre comment chaque citoyen peut agir : en achetant du poisson certifié MSC, (un label écologique et social), en réclamant que les gouvernements revoient leurs quotas de pêche ou créent des aires marines protégées. « Ce que j’aime chez les scientifiques, c’est que ce sont des gens calmes, qui ont des solutions. En tant qu’artiste, je ne suis que dans la colère. » § *Le DVD The End of the Line sorti le 18 juin, est aussi diffusé sur la chaîne Planète +.
"LES LIAISONS DANGEREUSES POUR UNE NOUVELLE **** GÉNÉRATION" GLAMOUR uK



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :