Metro News Paris n°2241 26 jun 2012
Metro News Paris n°2241 26 jun 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2241 de 26 jun 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (235 x 301) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 5,2 Mo

  • Dans ce numéro : De la rigueur, mais de gauche

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
mardi 26 juin 2012 22 SPORTS www.metrofrance.com football Euro 2012 laurent falla « C’est indiscutablement une star qui sait quoi faire et qui le fait. » Cesare prandelli, sélectionneur de l’Italie, au sujet de son joueur Andrea Pirlo, grand artisan de la qualification de la Squadra Azzurra en demi-finale. Le grand gâchis, acte II CRITIQUES. elles affluent de tous les côtés pour fustiger le comportement des Bleus lors de l’euro. HONTE. Les mots sont forts, à la hauteur de la déception engendrée par l’équipe nationale, malgré sa qualification pour les quarts. encore une fois, l’équipe de France a tout gâché. L’Euro 2012 devait marquer l’avènement d’une nouvelle ère. Celle où démons et fantômes sud-africains étaient censés disparaître à tout jamais. Au lieu de ça, lors de sa première compétition majeure, Laurent Blanc a été trahi par une sélection qui a fait honte à la France. Dans une moindre mesure que celle de Domenech en 2010 : elle a tout de même rempli l’objectif des quarts de finale. Dans de telles circonstances, pour oublier les mots fleuris d’un Nasri ou d’un Ménez, aussi violents en VF qu’en VO – le premier a insulté des journalistes en français, le second s’en est pris à l’arbitre italien de France-Espagne, en italien –, ou l’attitude trop souvent je-m’en-foutiste des Bleus, on se « Nasri et Ménez finissent par nous fatiguer. » JaCques Crevoisier, ex- entraîneur adjoint de Gérard Houllier à Liverpool. 1 Un seul joueur est suspendu pour les demi-finales. Il s’agit du défenseur italien Christian Maggio, qui manquera le match face à l’Allemagne jeudi. getty 4 rattache à ce qu’on peut. A la satisfaction, par exemple, d’avoir un tricolore encore en compétition. Le Français Stéphane Lannoy a été désigné hier arbitre central de la demi-finale Allemagne-Italie, qui aura lieu jeudi à Varsovie. L’élimination des Bleus, ainsi que ses performances en matches de poules, lui ont ouvert la porte. Des Bleus « impardonnables » Il n’empêche : l’Hexagone ne décolère pas face au comportement de ses Bleus. Le coup de gueule de Roselyne Bachelot, l’ancienne ministre des Sports, dimanche au 20 heures de France 2, a lancé les hostilités en appelant à ne pas pardonner « les comportements inadéquats, parce que le football n’est pas n’importe quel sport dans Stratégie Pas de plan anti-Ronaldo. L’Espagne, qui affronte le Portugal demain en demies, n’a « rien prévu de spécial » contre Cristiano Ronaldo, a déclaré Xabi Alonso hier. Le milieu de la Roja a précisé que son équipe resterait fidèle à ses principes de jeu. lunettes noires sous la pluie parisienne, sans un mot pour les supporters venus accueillir les Bleus au Bourget dimanche, Jérémy Ménez symbolise le comportement hautain que l’on ne pensait plus revoir en équipe de france après Knysna. afp notre pays ». Hier, Raymond Domenech, dans Ouest France, a lui aussi tiré à boulets rouges sur « cette génération, qui, avec ses ‘‘stars », a montré toute l’étendue de ses faiblesses. La plus criarde étant son incapacité à regarder autre chose que son nombril ». A Wimbledon, le tennis français engagé dans le tournoi londonien a aussi crié sa colère. « Je suis choqué, a lâché Julien Benneteau dans L’Equipe d’hier. Il y a clairement un manque d’éducation à la base. » « Quel que soit leur talent, certains ne devraient plus jamais avoir le droit de porter le maillot, a surenchéri Loïc Courteau, son entraîneur. De par leur comportement, ils sont une honte pour le sport français. On dirait qu’ils se foutent de tout... » Tout est dit ! §
mardi 26 juin 2012 www.metrofrance.com afp Incertitude Bastian Schweinsteiger pourrait passer son tour. Hier, le milieu allemand a avoué ne pas être à 100% : « Pour être franc, ma cheville me cause des soucis. Je ne suis pas encore guéri complètement. » Il pourrait manquer le match face à l’Italie jeudi. Jordi Alba emballe tout le monde ESPAGNE. Il ne porte pas le maillot du Real Madrid, et pas (encore) celui du FC Barcelone. Pourtant, dans une demi-finale où flotteront les couleurs des deux clubs (aux cinq joueurs espagnols de Madrid, s’ajouteront les Portugais Ronaldo, Pepe et Coentrao), il sera un des acteurs à suivre de près. En neuf matches seulement avec la Roja, l’arrière gauche de Valence s’est fait une place dans la sélection espagnole. Aligné lors du quart de finale face à « Il peut devenir le meilleur latéral du monde. » vicente del Bosque, coach de l’espagne. la France samedi dernier, le lutin (1,65 mètre) a semé la zizanie sur son côté gauche. formé au Barça, il veut y revenir Pourtant, Laurent Blanc pensait avoir suffisamment blindé son couloir en alignant Réveillère et Debuchy : « On savait que le côté gauche était très fort avec Alba et Fabregas. Ce qu’il y a de plus rageant, c’est qu’on prend le but de ce côté alors qu’on avait décidé de le bloquer. » Lancé dans la profondeur par Iniesta, c’est lui qui a déposé Debuchy avant de servir sur un plateau Xabi Alonso pour son premier but. Cette combinaison entre le cerveau du Barça et afp SPORTS 23 Prolongations Steven Gerrard ne veut pas en rester là ! Alors que le capitaine anglais s’interrogeait sur son avenir international à l’issue de l’Euro, il a décidé hier, à 32 ans, de poursuivre l’aventure avec l’Angleterre. Alba ravit les supporters blaugrana alors que son transfert vers le FC Barcelone est toujours sur le tapis. Manuel Llorente, le président du FC Valence, réclame 15 millions d’euros pour laisser repartir le Catalan dans le club de ses débuts. Vicente Del Bosque lui voit un grand destin : « Je suis convaincu qu’il peut devenir le meilleur latéral du monde », a déclaré le coach de la Roja alors que, demain, Alba va surtout devoir s’employer à défendre face à Nani. A 23 ans, le jeune joueur est en passe de faire oublier Joan Capdevila, taulier de la Seleccion à ce poste pendant une décennie. §e. B., à donetsk Jordi Alba. Getty NE RATEZ RIEN DE L’EURO Les Bleus sont éliminés mais l’Euro continue et Metro vous fait vibrer au rythme de la compétition. Au programme : tous les matches, toutes les infos et toutes les analyses. À LIRE SUR metrofrance.com/euro-2012



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :