Metro News Paris n°2240 25 jun 2012
Metro News Paris n°2240 25 jun 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2240 de 25 jun 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (235 x 301) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 5 Mo

  • Dans ce numéro : Égypte, changement de façade

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
lundi 25 juin 2012 12 votre job www.metrofrance.com AvAncées. Depuis dix ans, les grandes entreprises luttent contre les préjugés. volonté. Si des politiques de diversité sont créées, leur efficacité reste à prouver. BarBara Kiraly Sommes-nous tous égaux dans l’entreprise ? Dans les faits, les chiffres répondent clairement par la négative. Pour illustrer les différences de traitement, le salaire des femmes est souvent pris en exemple. A compétences égales, elles sont payées 10% de moins que les hommes selon l’Observatoire des inégalités. Cette situation résulte en partie des nombreux préjugés qui minent la vie professionnelle. « Nos études révèlent qu’un tiers des managers pensent que les hommes et les femmes naissent avec des compétences différentes, s’étrangle Inès Dauvergne, de l’association IMS Entreprendre pour la cité. Pourtant, le cerveau d’une femme et d’un homme sont constitués de la même façon. » Pour lutter contre les préjugés, les entreprises s’engagent depuis dix ans en menant des politiques de diversité. Ces actions protègent les femmes, les personnes atteintes d’un handicap, les seniors et les collaborateurs issus de l’immigration. « La discrimination directe (comme le racisme, la misogynie, Deux salons pour la bonne orientation Pas de formation pour la rentrée ? Deux salons, avec des écoles qui n’ont pas encore clos leurs inscriptions, sont prévus. Rendezvous le 7 juillet à Paris au salon Sup’Alternance spécial rentrée et à Bordeaux au Salon de l’après-bac. Invitations sur studyrama.com. Autre solution, le salon 3D du même site. Entreprises La diversité se fait une petite place 28% des salariés du secteur privé déclarent avoir été victime de discrimination. Source : HALDe – JAnvier 2012 etc.) est facilement contrée par la mise en place de systèmes d’alerte », explique Jean-Marc Mickeler, associé chez Deloitte. Dans les grandes entreprises, un mail anonyme suffit à signaler un comportement déviant. Des enjeux économiques Mais les discriminations indirectes, qui relèvent de mentalités figées, sont bien plus difficiles à supprimer. « Certains managers n’accordent pas de promotion aux jeunes mères de famille en pensant qu’elles ne pourront pas assumer la charge de travail, indique Inès Dauvergne. D’autres ne recruteront pas un senior de peur qu’il ne s’intègre pas dans une équipe jeune. » Pour ne pas se laisser parasiter par les clichés, « il faut sensibiliser les managers avec des formations », indique Jean-Marc Mickeler. Sur ce plan, le travail est de longue haleine. « Mais il y a une vraie tendance à la professionnalisation, observe Inès Dauvergne. Les sociétés se dotent d’un responsable diversité. » Les raisons de cette évolution sont multiples. Economiquement, mener une politique de diversité permet de comprendre les attentes des clients. « Nous évoluons dans un marché globalisé, explique Jean- Marc Mickeler. L’entreprise doit faire preuve de créativité et s’adapter rapidement à la demande. » Cela permet aussi de limiter les risques 45 428 C’est le nombre de demandes de création d’entreprises en mai 2012, autoentrepreneurs compris, selon l’Insee. juridiques et de maîtriser son image. Mieux vaut laver son linge sale en interne que face au conseil des Prud’hommes. Enfin, dans les secteurs de pointe où les recrutements sont difficiles, ces politiques permettent de gagner en attractivité. « Les jeunes recrues y sont particulièrement sensibles », signale Jean-Marc Mickeler. Dans les PME, votre histoiRe Vous avez trouvé un emploi atypique ? Vous avez été recruté sur un coup de tête ? Vous avez retrouvé un job après une longue recherche ? Racontez-nous… la donne est différente. « Evidemment, les moyens financiers manquent et les dispositifs sont plus légers, observe Inès Dauvergne. Mais en cas de problème, le salarié peut directement parler avec son supérieur. » A condition que le patron soit sensibilisé à ces problématiques. Et qu’il prête une oreille attentive à ses collaborateurs.§ Dr2 Rendez-vous sur metrofrance.com/job DES progrèS à fairE Cette caractéristique est perçue comme un inconvénient par les salariés du secteur privé pour intégrer leur entreprise : 37% 35% 30% 30% 27% 17% 17% Source : Halde - janvier 2012. être issu de la communauté des gens du voyage ; être atteint d’un handicap ; être atteint d’une maladie chronique (type diabète) ; être transsexuel ou transgenre ; avoir plus de 45 ans ; être de nationalité étrangère ; être séropositif.
lundi 25 juin 2012 www.metrofrance.com votre job 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :