Metro News Paris n°2239 22 jun 2012
Metro News Paris n°2239 22 jun 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2239 de 22 jun 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (235 x 301) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 8,1 Mo

  • Dans ce numéro : Espagne-France : mission possible ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
vendredi 22 juin 2012 4 événement www.metrofrance.com 1 economie Les pandas, trésors pour Beauval RETOUR SUR ACTU. Leur arrivée au ZooParc depuis la Chine a été un événement diplomatique et médiatique en janvier. REPORTAGE. Cinq mois après, ils dopent l’économie de la région. Anne-Aël DurAnD simple, on ne vend que des pandas. » En « c’est peluches, sur des mugs, des tee-shirts ou des sets de table, les mammifères noir et blanc ont envahi la boutique de souvenirs du zoo de Beauval depuis l’arrivée de Huan Huan et de Yuan Zi, le 15 janvier dernier. La responsable, Gaëlle Leguéré, a déjà triplé ses commandes et embauché six personnes pour répondre à l’enthousiasme du public. « Pour la première fois, pendant les vacances de février, nos cinq caisses étaient ouvertes en permanence. » Les visiteurs se pressent, malgré des tarifs plutôt élevés (24 euros par adulte, 18 par enfant). Dès l’entrée, les pandas sont affichés en grand comme l’attraction du zoo. Il faut pourtant traverser tout le parc, passer devant les bassins des marsouins, saluer les flamants roses, contourner les rhinocéros pour atteindre la « plaine asiatique » : un espace scénarisé, avec une pagode, pour accueillir les prestigieux hôtes chinois. Même le snack participe « Notre image est devenue détestable. Nous incarnons souvent l’insoutenable légèreté de l’arrivisme. » l’écologiSte DAniel coHn-BenDit, critiquant son propre parti dans un entretien à Libération paru aujourd’hui. fACeLLy/SIPA1 « C’est phénoménal, les gens courent derrière les pandas, les adultes autant que les enfants. » YAnnconnAn, employé de sécurité qui surveille les pandas. à l’ambiance en servant des nems et des beignets de crevettes. « Ça marche très bien, nous avons autant de clients qu’en juilletaoût », se réjouit Céline Guillou, derrière son comptoir. A quelques mètres, les deux jeunes pandas, âgés de 3 ans, grignotent consciencieusement leurs bambous devant des visiteurs conquis. « C’est phénoménal, les gens courent derrière les pandas, les adultes autant que les enfants, comme s’ils allaient s’enfuir », raconte YannConnan, employé de la sécurité qui surveille les « trésors nationaux » chinois. Objectif descendance Car Huan Huan et Yuan Zi sont observés en permanence par des caméras et par une équipe composée de 5 soigneurs français et de 5,5% C’est le taux de TVA qui devrait être de nouveau appliqué prochainement au livre, a annoncé hier la ministre de la Culture. Il était passé à 7% le 1 er avril. Huan Huan et Yuan Zi sont désormais les stars du zoo de Beauval. AA.D/metrO commerces, devantures... A Saint-Aignan, les pandas sont partout. SOUVANt GUILLAUme/SIPA Depuis leur arrivée, la fréquentation du zoo de Beauval a fortement augmenté. A-A.D./metrO deux Chinois. Ils disposent aussi de 2 enclos extérieurs, refroidis par un brouillard artificiel, et de deux salles climatisées. Le zoo a déboursé 5 millions d’euros pour les installations et s’est engagé à verser pendant dix ans une contribution – « importante », mais tenue secrète – à l’Association chinoise pour la CréDIt PhOtO Mot Toulouse clé Attaque. Le preneur Texte. d’otages « très perturbé psychiquement ». Blessé au cours de l’assaut des policiers, mercredi, ses jours ne sont pas en danger. Il reste hospitalisé sous surveillance, son état psychique ne permettant pas une garde à vue. sauvegarde des pandas sauvages. Le prochain défi pour Beauval est d’assurer une descendance à Huan Huan et à Yuan Zi. Une naissance de panda, extrêmement rare en captivité, relancerait la curiosité des visiteurs. Dans la salle de soins de la plaine asiatique, une couveuse attend déjà.§
vendredi 22 juin 2012 www.metrofrance.com événement afp CréDit photo Mot Justice clé Attaque. Vers un procès Texte. de Villiers ? La cour d’appel de Lyon a réexaminé hier les accusations de viol portées par Laurent de Villiers (photo) contre son frère aîné. Guillaume de Villiers avait bénéficié fin 2010 d’un non-lieu, qui avait été annulé en 2011 par la Cour de cassation. Saint-Aignan veut tirer son épingle du zoo retombées. Les banderoles « Bienvenue aux pandas » flottent encore dans les rues de Saint-Aignan, cinq mois après leur arrivée dans le zoo voisin. « On avait demandé que le convoi soit dévié pour passer en ville », explique l’adjoint au maire, Alain Métivier, qui espère accueillir « entre 20 et 25% de visiteurs en plus » dans sa ville médiévale de 3 200 habitants. « Le zoo a ses boutiques, ses restaurants. Mais notre cible, ce sont les gens qui restent deux ou trois jours, qui visitent des caves ou des châteaux. » Et ça marche. « Entre les appels téléphoniques et les visites de notre site Internet, la saison a démarré sur les chapeaux de roues dès février, se réjouit Jennifer Saulnier, directrice de l’office de tourisme. Pour le week-end de Pâques, les hébergements étaient complets à 30 kilomètres. » Les bars et restaurants se frottent les mains. Le patron du Café de la Poste, Jean-Baptiste Bouffay, attend « 40% de chiffre d’affaires en plus ». Les pandas redorent l’image d’une ville qui avait fait les gros titres lors de l’attaque de la gendarmerie par des gens du voyage, en juillet 2010. Reste un petit regret pour Alain Métivier : « Beauval, c’est un lieudit. Si on parlait du zoo de Saint- Aignan, l’image serait meilleure pour nous. » §A-A.D. CréDit afp photo Interview Mot Affaire clé Attaque. L’ex-patron Texte. de Kerviel le qualifie de « dissimulateur épouvantable ». Daniel Bouton, l’ancien PDG de la Société générale, était entendu comme témoin hier au procès du trader. Il a qualifié la thèse du complot de « farfelue ». « un enjeu de prestige énorme » RoDolphe DeloRD, directeur du zoo de Beauval Pourquoi avoir fait venir les pandas ? Ma mère, qui a ouvert le parc en 1980, a toujours été passionnée de pandas. Or, il n’y en avait plus en France depuis 2000. Nous avons entamé les démarches en 2006. Il a fallu six ans de tractations diplomatiques. La décision a été prise au plus haut niveau entre Nicolas Sarkozy et Hu Jintao. Ça a été très compliqué. Je n’y ai cru que quand j’étais dans l’avion avec les pandas. Qu’est-ce que cela a changé pour votre zoo ? C’est un événement historique, un enjeu de prestige énorme. Nous 5 titre sur le Web Texte. La Suède était en état d’alerte hier après la découverte d’explosifs dans un camion près de la centrale nucléaire de Ringhals, dans le sud-ouest du pays. CaboChon à lire sur titre metrofrance.com/xxxxx metrofrance.com/suede sommes un des rares zoo au monde à accueillir des pandas. Il n’y en a que dans neuf pays hors de Chine. Quelles retombées économiques attendez-vous ? Aujourd’hui, nous générons un chiffre d’affaires de 22 millions d’euros, dont 30% en boutiques et restaurants et 25% en hôtellerie. Nous recevons 600 000 visiteurs par an et nous en espérons entre 100 000 et 200 000 de plus. Nous allons passer devant le zoo de la Palmyre (700 000) et les châteaux de Chambord et Chenonceaux. §propoS recueilliS pAr A-A.D. aa.D./metro



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :