Metro News Paris n°2237 20 jun 2012
Metro News Paris n°2237 20 jun 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2237 de 20 jun 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (235 x 301) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 4,6 Mo

  • Dans ce numéro : Euro 2012 : les Bleus rescapés

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
mercredi 20 juin 2012 16 CULTURE www.metrofrance.com 3 iko Uwai (à gauche), acteur et chorégraphe à poigne. sND Rendez-vous La Fête du cinéma, ça commence ce week-end. Du 24 au 27 juin, pour une place achetée, chaque séance suivante ne vous coûtera que 2,50 euros. Plus d’informations sur feteducinema.com. Dernière minute La « divine idylle » est terminée. Johnny Deep et Vanessa Paradis, qui constituaient l’un des couples les plus glamour de la planète, se sont séparés, au bout de 14 ans de vie commune. Le porte-parole de l’acteur l’a annoncé hier. mehdi omaïs Castagnes musclées dans une citadelle chauffée à blanc. Corps brisés sur les murs, coups de feu et raclements de machettes... Bienvenue dans The Raid, violente et jouissive troisième réalisation de Gareth Evans. « Mon film aurait pu s’appeler « Cent façons de mourir » », plaisante le jeune cinéaste, qui a quitté son pays de Galles natal il y a quelques années pour s’installer en Indonésie avec son épouse. « J’ai toujours voulu percer dans le cinéma mais je n’arrivais pas à me faire remarquer en Angleterre », se souvient l’intéressé. Chorégraphie de l’extrême Une délocalisation gagnante pour ce « grand fan de Bruce Lee et de Jackie Chan » qui consacra en 2007 un documentaire au pencaksilat, un art martial indonésien alliant combats à l’arme blanche et à mains nues. « Je suis tombé amoureux de la philosophie et de la culture qui entourent cette discipline, confie Gareth Evans. Du coup, j’ai longtemps cogité à une façon de l’utiliser dans un long métrage. » Bilan de la réflexion ? sipa sur le web Michaël Youn veut faire sauter la tour Eiffel. Il incarnera un berger terroriste dans Vive la France, son second film derrière la caméra. A ses côtés : José Garcia. a lire sur metrofrance.com/youn Cinéma The Raid frappe fort action. Film à petit budget tourné dans les quartiers pauvres de Jakarta, The Raid met une claque au cinéma de genre. révélation. Un mélange entre thriller policier et arts martiaux, mis en scène de main de maître par le jeune réalisateur gallois Gareth Evans. The Raid, ou comment une équipe de policiers d’élite se retrouve prise au piège de l’assaut qu’elle a elle-même tendu au baron de la drogue de Jakarta. « Au-delà de la saga Die Hard, des films d’horreur comme Rec 1 et Rec 2 font partie de mes principales influences, explique-t-il. Mon film étant, baston exclu, un pur survival. » Dans un écrin visuel que Gareth Evans a voulu proche du clip « Born Free » de Mia, réalisé par le Français Romain Gavras, se déroulent des affrontements d’une beauté foudroyante. « Mes comédiens, Iko Uwais et Yayan Ruhian, ont euxmêmes créé les chorégraphies selon le contexte de chaque scène. Je les filmais au quotidien, c’était comme un brainstorming gestuel. » Ce travail minutieux, magnifié par une mise en scène ultra-inventive, en dépit d’un petit budget de 1 million de dollars, catapulte The Raid au rang de classique instantané du film d’action. Hollywood fait déjà les yeux doux au cinéaste qui, pour l’heure, préfère se concentrer sur la suite des aventures de ses héros. Le tournage est déjà prévu pour janvier prochain. KO en vue ! § The Raid, de Gareth Evans, avec iko Uwais et Yayan Ruhian. interdit aux moins de 16 ans.
mercredi 20 juin 2012 www.metrofrance.com The Dictator, tyran sans conviction Comédie Sacha Baron Cohen serait-il victime de son succès ? Avec Borat et Brüno, l’acteur anglais est passé maître dans l’art du happening qui dérape et de la satire qui fait mal. Toujours épaulé par le réalisateur Larry Charles, le revoici dans les habits du général Aladeen, leader d’un pays imaginaire baptisé Wadiya. Où il exécute les opposants à tour de bras, se fait fabriquer une bombe atomique à bout pointu et se paie des starlettes hollywoodiennes pour une brève nuit d’amour. Un monde parfait jusqu’au jour où son plus fidèle collaborateur le trahit, à la veille d’un sommet de l’ONU, appâté par la vermine capitaliste... Si la caricature de Saddam Hussein sent le réchauffé, The Dictator pèche surtout par son manque de spontanéité. Finie, l’esthétique documentaire, bonjour la comédie mainstream sans surprise. De même, les « vrais Jitters Sacha Baron Cohen grimé en dictateur. paramount gens » que Cohen avait l’habitude de piéger sont ici remplacés par des acteurs connus : JohnC. Reilly, Ben Kingsley ou encore Anna Farris. Comme si, à force de piéger les racistes, les bigots, les homophobes, les terroristes et autres nuisibles de la planète, l’acteur ne pouvait plus délirer incognito. Et se voyait condamné à faire le pitre avec des professionnels de la comédie. Un cauchemar ? Ou peut-être une prochaine idée de film... §jérôme vermelin DANS LES SALLES AUSSI CETTE SEMAINE ROMANCE. Au cours d’un voyage en Angleterre, Gabriel, un ado islandais, craque pour son compatriote et coloc Markus. De retour chez lui, ses amis le trouvent changé... Premier long métrage du cinéaste Baldvin Z, Jitters sonde avec douceur ces instants clés de la jeunesse qui nous font grandir plus vite que prévu. Une émouvante curiosité illuminée par le jeune comédien Atli Oskar Fjalarsson.§m.O. The Deep Blue Sea DRAME. Mariée à un homme plus âgé, Hester fait la connaissance de Freddie, un jeune soldat pour lequel elle abandonne sa vie bourgeoise. Entre confort matériel et passion sexuelle, la jeune femme sera peu à peu rattrapée par ses contradictions... Adaptation d’une pièce des années 1950, The Deep Blue Sea est porté par son duo d’acteurs, la trop rare Rachel Weisz et le jeune premier Tom Hiddelston. Dommage que la mise en scène ultra-stylisée de Terence Davies nous tienne à l’écart de leur jeu tout en nuances. §j.v. Ce qui vous attend si vous attendez un enfant COMÉDIE. Après les amoureux dans Valentine’s Day et l’esprit masculin dans Ce que pensent les hommes, Hollywood nous sert sa comédie chorale sur la grossesse. Et réduit cette fois la gent féminine au statut d’utérus sur pattes. Parmi un déluge de scènes poussives, seule surnage une bonne idée sous exploitée : un sympathique « club des papas » victimes de ces mamans hystériques.§m.l. On ADOre On Aime On HéSiTe On DéTeSTe CULTURE 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :