Metro News Paris n°2234 15 jun 2012
Metro News Paris n°2234 15 jun 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2234 de 15 jun 2012

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SAS Publications Métro France

  • Format : (235 x 301) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 6,8 Mo

  • Dans ce numéro : Johnny remonte sur le ring

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
vendredi 15 juin 2012 8 ACTU FRANCE www.metrofrance.com EN BREF Armée Hommage aux quatre soldats tués samedi en Afghanistan. Une cérémonie militaire s’est déroulée hier dans la cour d’honneur des Invalides à Paris. Le président, François Hollande, a prononcé un éloge funèbre. Etaient également présents Nicolas Sarkozy et Valéry Giscard d’Estaing. François Hollande, nicolas Sarkozy et Valéry Giscard d’estaing, hier. afP Identité La justice refuse à une femme née d’un don de sperme l’accès à ses origines. Une femme de 32 ans avait demandé à pouvoir accéder à des informations sur son père biologique. Le tribunal administratif de Montreuil (Seine-Saint-Denis) l’a déboutée de sa requête hier. Kerviel, escroc mais pas trop Jérôme Kerviel, hier. afP Justice L’espace d’une journée, Jérôme Kerviel s’est fait voler la vedette à son propre procès. Celui qui assure depuis une semaine avoir été victime d’une machination de la part de la Société générale a été éclipsé hier par son témoin mystère. Philippe Houbé, exemployé de la banque a tenté de sauver le soldat Kerviel en assurant, chiffres à l’appui, que la SocGen se serait bien « servi » de son ex-trader. A la barre, le très attendu témoin, portant un costume sombre et d’immenses lunettes, a assuré que la manière dont la SocGen avait présenté l’affaire « insulte la profession, le bon sens et la justice ». D’après lui, la hiérarchie ne pouvait ignorer l’activité de son trader. « Les mails fabriqués par Kerviel pour simuler les contreparties ne pouvaient pas tromper plus de vingt-quatre heures », a-t-il souligné, ajoutant que « les représentants de la direction n’ont pas assumé leurs responsabilités, et ils ont sali l’entreprise et le personnel ». Selon la thèse exposée la semaine dernière par la défense de l’accusé, Jérôme Kerviel aurait servi de fusible à son ancien employeur. Touchés par la crise des subprimes, ses supérieurs auraient fermé les yeux sur ses prises de positions excessives, ajoutant aux pertes du trader celles inhérentes aux emprunts américains. « Plus au contact des réalités » Balayée d’un revers de robe par les avocats de la banque, cette thèse du complot avait provoqué une effervescence devant le tribunal de Paris. Questionné hier par le tribunal sur les raisons ayant poussé Kerviel à des prises de position excessives, Philippe Houbé a admis : « Il n’était plus tout à fait au contact des réalités je suppose. » Dans un document de 28 pages remis à la Cour mercredi, les avocats de la Société générale assurent que la position occupée à l’époque des faits par Philippe Houbé ne lui permettait pas d’avoir une vision globale des activités de Jérôme Kerviel. Selon eux, ces conclusions relèveraient de déductions pour le moins discutables. §Adrien CAdorel
vendredi 15 juin 2012 www.metrofrance.com ACTU FRANCE EN BREF Viol en réunion Garde à vue prolongée pour Bafétimbi Gomis. L’attaquant lyonnais et son ami Yohan Benalouane sont visés par une enquête pour « viol en réunion ». Confrontés à la plaignante hier, ils ont maintenu que la relation sexuelle en cause était consentie. Ils doivent être présentés au parquet aujourd’hui. Violences Cinq mois avec sursis requis contre Claude Makelele. L’ancien international de football est accusé d’avoir frappé son ex-petite amie, Thandi Ojeer, en octobre 2010, alors qu’elle était venue récupérer des affaires. L’avocat du footballeur a plaidé la légitime défense. Une thèse qui n’a pas convaincu le parquet. Plainte Jean-Luc Mélenchon va poursuivre plusieurs cadres de l’UMP. Alain Juppé et Nathalie Kosciusko- Morizet lui avaient prêté notamment des « relations sulfureuses » avec le compositeur grec Mikis Theodorakis. Ce dernier s’est revendiqué antisémite et antisioniste. Jean-Luc Mélenchon, qui a déclaré ne jamais l’avoir rencontré, a annoncé qu’il allait porter plainte en diffamation. ENTENDU SUR ElisabEth GuiGou (Ps), ancienne garde des Sceaux « Il faut réorienter la politique pénale, il faut revenir sur l’aménagement des peines. » AUJOURD’HUI, L’INVITÉ DE JULIEN ARNAUD est Jean-Vincent Placé, sénateur, président du groupe écologiste au Sénat. A 7 h45 sur LCI. Fait divers C’est la plus grande fabrique de faux billets jamais découverte en France. Elle était habilement cachée dans un site industriel en Seine-et-Marne. La police l’a démantelée mardi et mercredi, a-t-on appris hier. Plus de 9 millions d’euros en faux billets y auraient été confectionnés depuis 2007. 9 Peillon propose du rab de congés à la Toussaint Education Le changement, c’est bientôt. La très attendue et délicate réforme des rythmes scolaires va se concrétiser dès la rentrée prochaine. « Déterminé » à avancer rapidement sur ce chantier, le ministre de l’Education, Vincent Peillon, a annoncé hier son projet d’allonger les vacances de la Toussaint. Initialement prévues du samedi 27 octobre au jeudi 8 novembre, celles-ci devraient donc être prolongées jusqu’au dimanche 11 novembre. Moins de vacances d’été Le ministre suit ainsi l’avis du Conseil supérieur de l’éducation (CSE), qui souhaite un rythme scolaire plus équilibré, avec une cadence de sept semaines d’école et deux de congés. « Quand on crée des instances de concertation, il faut rompre avec l’habitude de ne pas tenir compte des avis Vincent Peillon. AfP qu’elles émettent », a-t-il affirmé dans un entretien à L’Est républicain, hier. Une première étape dans la vaste réforme des rythmes scolaires, au cœur de la campagne de François Hollande. Une réforme autour de deux axes : la fin de la semaine de quatre jours, avec une demi-journée supplémentaire, et le raccourcissement des vacances d’été, pour diminuer le nombre d’heures quotidiennes à l’école. Autre changement à prévoir sur les bancs de l’école : la pause obligatoire d’une heure et demie à l’heure du déjeuner pour les écoliers, afin de leur laisser le temps de récupérer avant la reprise des apprentissages l’après-midi. §JuliE MEndEl



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :