Métro Montréal n°2021-12-22 mercredi
Métro Montréal n°2021-12-22 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-12-22 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 13,2 Mo

  • Dans ce numéro : rétrospective 2021.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 Journal Métro Mercredi 22 décembre 2021 Début d’un réveil collectif sur le génocide des Autochtones en 2021 ? L’année 2021 a été marquée par la découverte de plus de 1300 sépultures anonymes sur des sites d’anciens pensionnats pour Autochtones au Canada. Est-ce le début d’un réel réveil collectif sur l’ampleur du génocide subi par les peuples autochtones ? Naomie Gelperngelper@metromedia.ca La découverte de restes d’enfants autochtones n’a pas été une surprise pour les membres des communautés qui vivent encore avec les traumatismes intergénérationnels des pensionnats. Mais elle a tout de même été bouleversante. Lorsqu’il a appris la nouvelle, l’enseignant de théâtre et militant abénaki Xavier Watso a d’abord été envahi par la colère. « C’est rien de nouveau pour nous, mais c’est juste frustrant que ça prenne ça pour qu’on ait une reconnaissance de la part du public », explique-t-il. D’un autre côté, M. Watso, qui est aussi chroniqueur pour Métro, avoue avoir vécu une forme de soulagement. « Enfin ! On va commencer à nous croire. Enfin ! On va pouvoir vivre notre deuil… » Sébastien Brodeur-Girard, professeur à l’École d’études autochtones de l’UniversitéL..CENTRE DE L'UQAT À MONTRÉAL J du Québec en Abitibi-Témiscamingue, rappelle que le rapport de la Commission de vérité et réconciliation du Canada mentionnait précisément qu’il restait des milliers de corps d’enfants à découvrir. « C’est une surprise pour le grand public, mais c’est une surprise qui n’aurait jamais dû en être une », dit-il. La présidente du Foyer pour femmes autochtones du Québec, Nakuset, pense qu’il faut fouiller tous les sites des pensionnats. D’ailleurs, le nombre de corps trouvés continue d’augmenter. « Aveuglement volontaire » et prise de conscience La crise d’Oka, Idle No More, Wet’suwet’en, les multiples commissions et plus récemment le décès de Joyce Echaquan à l’hôpital de Joliette  : depuis trois décennies, les projecteurs ont été maintes fois braqués sur les enjeux relatifs aux peuples autochtones. Bien que des événements reviennent régulièrement dans l’actualité, les allochtones préfèrent détourner les yeux, indique Sébastien Brodeur-Girard. « C’est en grande partie ça, l’histoire de notre relation avec les peuples autochtones. C’est cet aveuglement volontaire qui finit par devenir involontaire », affirme-t-il. Est-ce qu’avec les récentes révélations on pourra assister à un véritable réveil à propos du génocide des Autochtones ? « Difficile à dire », répond M. Brodeur-Girard qui note qu’il y a, petit à petit, une prise de conscience plus importante de la part du grand public. Plus particulièrement des jeunes, mais aussi des médias. « On constate qu’il y a quand même de véritables changements par rapport à quelques années », ajoute-t-il. De son côté, M. Watso pense qu’il n’y a pas de retour en arrière. « Ce n’est plus jamais une porte qu’on va devoir refermer, déclare-t-il. On peut juste aller de l’avant parce qu’on ne fait que retrouver de nouveaux corps. » Bien qu’il ne souhaite pas qu’on trouve des corps d’enfants autochtones, Xavier Watso pense que cela pourrait contribuer à une plus grande prise de conscience. Nakuset souhaite qu’on convoque les anciens dirigeants des pensionnats à comparaître devant les tribunaux afin de trouver les réels coupables. Et si le gouvernement ne le fait pas, la femme crie pense que c’est aux membres de la société de le faire. « Pour l’Holocauste, ils ont fait venir des personnes en fauteuil roulant et leur ont demandé de témoigner, souligne-t-elle. On a besoin de montrer qui était impliqué. C’est ce qu’il faut pour que ça change. » M PORTES OUVERTES r SAMEDI 12H Li FÉVRIER I À17H BOURSES 2 D'ÉTUDES 1000$ Promesses de la CAQ Un médecin de famille pour tous les Québécois « qui pourront le consulter, lui ou une infirmière praticienne spécialisée, à l’intérieur d’un délai maximal de 36 heures, d’ici 4 ans ». Diminuer « considérablement » l’attente pour une place en CPE. Réformer le mode de scrutin. Réformer le statut de l’artiste. Améliorer la protection des lanceurs d’alerte. Réduire de 37,5% les émissions de GES d’ici 2030. Abolir le temps supplémentaire obligatoire (TSO) des infirmières. Art-thérapie Création 3D Jeux vidéo Rétrospective Effets visuels ADMISSION SANS FRAIS uqatca/portesouvertes/MTL U Ctl AT
Tiens-toi bien COVID-19. La vaccination des 5 à 11 ans est commencée. Québec.ca/vaccinJEUNE Votre ibt gouvernement Québec Pli



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :