Métro Montréal n°2021-11-03 mercredi
Métro Montréal n°2021-11-03 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-11-03 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 6,0 Mo

  • Dans ce numéro : on pourra danser masqué dans les bars dès le 15 novembre.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 Journal Métro Mercredi 3 novembre 2021 Pourquoi est-il si important de décrocher du travail ? Alors que le travail occupe une bonne partie de nos vies, il semble plus important que jamais de décrocher pour mieux recharger nos batteries. Or, les choses ne sont pas si simples. « Autrefois, lorsqu’une bonne partie de la population exerçait un métier très exigeant sur le plan physique, il allait de soi que le repos était nécessaire. Mais aujourd’hui, les travailleurs sont fatigués intellectuellement et émotionnellement, et cette charge mentale est plus difficile à mesurer », remarque Mario Côté, consultant, conférencier et conseiller en ressources humaines agréé (CRHA). Résultat  : on ne prend pas toujours conscience du fait que le cerveau a besoin de repos et on risque la surchauffe. Attention danger Travailler sans cesse et reporter constamment ses vacances peut avoir, à terme, des conséquences négatives. « Lorsqu’on est fatigué, la performance n’est pas au rendez-vous. Le bien-être et la santé au travail en pâtissent également », indique Manon Perreault, CRHA, consultante et conseillère en ressources humaines gouvernance et éthique. Outre la baisse de productivité, l’épuisement professionnel guette aussi les travailleurs surmenés. Émilie Genin, Si les termes « vacances », « repos » et « congés » n’ont qu’une vague signification pour vous, vous êtes peut-être en train de brûler la chandelle par les deux bouts. Voici pourquoi il est essentiel de prendre un peu de recul, et surtout, de refaire le plein d’énergie. professeure agrégée à l’École de relations industrielles de l’Université de Montréal, précise que la réaction au stress et les problèmes de santé mentale au travail sont généralement induits par un déséquilibre entre les demandes émotionnelles émanant du travail et les ressources dont on dispose pour y faire face. « Celles-ci sont propres à chacun. Elles englobent le soutien offert par l’entreprise à ses employés, mais aussi le réseau amical, familial, ce qui favorise la résilience », résume-t-elle. Un avis que partage Marie-Ève Landry, psychologue organisationnelle, consultante principale, développement des leaders et des équipes au sein de la firme-conseil Humance. « L’être humain est constitué de différentes facettes  : le physique, le mental, les émotions, le social. On doit prendre conscience qu’on constitue un tout et qu’il est nécessaire de nourrir et de reposer ces différentes sphères. La difficulté est que le travail occupe énormément de place dans nos vies et que l’on tend parfois à négliger ces autres dimensions », constate-t-elle. Elle insiste aussi sur le fait que les vacances une fois par an ne suffisent pas. Il faut aussi s’accorder des moments de pause quotidiennement, même s’il ne s’agit que de quelques minutes pour aller marcher ou prendre le temps de dîner calmement sans lire ses courriels. Emmanuelle Gril, revue Gestion HEC Montréal www.revuegestion.ca La coiffure vous passionne ? Inscrivez-vous dès aujourd’hui à la formation professionnelle ! Début des cours  : 10 janvier 2022 Centre Antoine-de-Saint-Exupéry (Saint-Léonard) Les effets pervers du télétravail L’implantation massive du télétravail n’a fait qu’empirer les choses, puisqu’elle est venue brouiller considérablement les frontières entre sphères personnelle et professionnelle. Émilie Genin, qui a mené des recherches à propos de l’empiétement du travail sur la vie personnelle, rappelle que le télétravail était auparavant considéré comme un outil offrant davantage de flexibilité. « Les résultats de mes recherches démontraient déjà que les employés y avaient recours d’abord et avant tout pour terminer à la maison les tâches qu’ils INFORMATION ET INSCRIPTION  : depcoiffure.ca n’avaient pas eu le temps d’accomplir au bureau. C’était déjà un signe préoccupant de l’intensification et de la surcharge de travail », explique-t-elle. Lorsque l’usure et la fatigue s’installent, le prix à payer risque d’être très élevé, remarque Marie-Ève Landry. « Cela se développe à notre insu. Certaines personnes peuvent soudainement fondre en larmes sans raison apparente ou se voir dans l’incapacité de commencer leur journée de travail. Il faut être à l’écoute de nous-mêmes et de nos signaux d’alarme », conclut-elle. M Centre de services scolaire de la Pointe-de-rhe mi Québec mi Illustration  : iStock
Photo  : Valérie Fréchette, Benoit Rullier et Marion Tissot Gracieuseté 9 Journal Métro Mercredi 3 novembre 2021 Valérie Fréchette, Benoit Rullier et Marion Tissot Dans le cadre de la série Métro X 30, on vous présente, l’équipe derrière La Remise, une bibliothèque d’outil qui encourage l’économie circulaire. Mission Valérie  : À la Remise les gens peuvent venir emprunter des articles de toutes sortes. Par exemple des outils au sens propre du terme, mais aussi des articles de cuisine, de jardinage ou de camping. La mission est de réduire les consommations personnelles, de tout mettre en commun et de disposer d’un plus grand éventail d’objets. Marion  : On souhaite aussi créer un esprit de communauté dans le secteur. On offre des ateliers et des formations afin que nos membres puissent réaliser leurs projets eux-mêmes. Moteur de motivation Valérie  : C’est surtout la portée environnementale et écologique, mais aussi une question d’espace de vie. Les appartements sont petits à Montréal et les gens n’ont pas nécessairement la capacité d’y ranger plein de choses. Cet aspect social a beaucoup de sens pour nous et est complémentaire à la démarche environnementale du projet. Un projet qui vous tient à cœur Benoit  : Nous venons d’avoir un fonds d’investissement pour le rayonnement métropolitain qui va nous permettre de penser à un déploiement dans le Grand Montréal. En ce moment, on a une succursale et un local vélo. L’idée est de créer plusieurs endroits dans la ville où il y a aura des bibliothèques d’outils qui seraient exactement comme celle qu’on a en ce moment. Inspiration Un souhait pour l’avenir de Montréal Valérie  : Pas que je veux nous lancer des fleurs, mais je souhaiterais sincèrement plus de projets comme le nôtre. Des concepts développés dans une optique plus solidaire qu’économique. Marion  : On est rendus là, prêts à accueillir plus de projets collectifs ! À ne plus faire nos petits gestes chacun dans notre coin, mais plutôt à partager et à penser au bien commun. Votre endroit préféré à Villeray Benoit  : Le parc Jarry ! Il est juste à côté de La Remise et c’est un espace commun pour tout le monde ici. C’est Le lieu multiculturel de Montréal. —— Propos recueillis par Catherine Perron RAC//DEC ACCÉLÉRÉ//AEC//ATELIERS FORMATION CONTINUE ATTESTATION D’ÉTUDES COLLÉGIALES Adjoint(e) de direction Au terme de cette formation, vous pourrez  : planifier, organiser et assurer le suivi de l’ensemble des activités administratives sous votre responsabilité ; utiliser différents logiciels et technologies ; concevoir des documents de grande qualité  : révision linguistique, mise en page, respect des normes. Détails  : Formation  : de jour Début  : 10 janvier 2022 Durée  : 12 mois Séances d’information en ligne 10 novembre ou 24 novembre à 10 h 30 Des formations en ligne ou en présentiel Selon la situation, le Collège dispose de la technologie nécessaire pour offrir en ligne ou en présentiel des DEC et des AEC de qualité, dans des secteurs en forte demande sur le marché du travail. Avec la participation financière de : Québec I Fi l 101 6111 Collège de Maisonneuve IP Inscrivez-vous en ligne fc.cmaisonneuve.qc.ca 514 254-7131, poste 4800



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :