Métro Montréal n°2021-10-29 vendredi
Métro Montréal n°2021-10-29 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-10-29 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 16,9 Mo

  • Dans ce numéro : pandémie de zombies.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
10 Journal Métro Vendredi 29 octobre 2021 Culture TÉLÉVISION Club Soly Lorsqu’Arnaud Soly arrive déguisé en infirmier sexy, on s’esclaffe et on se dit qu’il n’a vraiment pas peur du ridicule. Mais dans ce sketch d’à peine 30 secondes diffusé dans le plus récent épisode de Club Soly, l’humoriste trouve le moyen de critiquer les costumes d’Halloween sexistes tout en dénonçant les conditions de travail des infirmières. Ce parfait mélange d’humour complètement niaiseux et savamment brillant fait la réussite de sa série à sketchs. Dans la peau de divers personnages loufoques (comme Yvon, le poète déambulatoire qui se laisse guider par le vent), il propose un regard unique et rafraîchissant sur l’actualité. Les lundis 19 h 30 à Noovo — Marie-Lise Rousseau Les choix de Métro Les journalistes de Métro vous livrent leurs coups de cœur culturels de la semaine. MUSIQUE Seum de Safia Nolin Après avoir distillé plusieurs chansons ces derniers mois, le temps est venu pour Safia Nolin de dévoiler la totalité de son EP, à la fois généreux et surprenant. Seum est ainsi composé de huit titres, qui sont en réalité quatre chansons enregistrées dans deux versions différentes  : sunset, avec leur côté 90s, et sunrise, magistralement intimistes. Si on connaissait déjà les excellents Mourir au large, 1000 et PLS, Personne vient clore ce chapitre pour le moins émouvant. Sur les plateformes d’écoute — Amélie Revert LITTÉRATURE Mille secrets mille dangers Difficile de faire plus montréalais que ce roman, ambitieux et fascinant récit d’une journée de mariage pour le moins rocambolesque. On s’y promène – parfois en remorqueuse, parfois en Mustang – entre le Petit Liban dans Saint-Laurent, la Petite-Patrie et NDG. Entre l’Orange Julep, l’oratoire Saint-Joseph et La Toundra, sur l’île Notre-Dame. Entre le présent décisif (jour fatidique pour l’auteur et protagoniste Alain Farah), les démons du passé et les espoirs du futur. Avec esprit, humour et un irrésistible sens de la narration, cette palpitante œuvre littéraire aborde des thèmes existentiels comme l’identité, la souffrance et, bien sûr, l’amour. Aux éditions Le Quartanier — Marie-Lise Rousseau TÉLÉVISION C’est cool d’aimer Céline Dion Oui, pour ceux qui en doutaient, c’est cool d’aimer Céline Dion ! Cette minisérie documentaire explore le lien entre les millénariaux, la gen z et l’icône qui, justement, transcende toutes les générations. Car non, Céline n’est pas seulement une chanteuse qu’on écoute avec nostalgie à la radio, elle fait partie de nos vies ! The show must go on, n’est-ce pas ? Les mercredis à 21 h dès le 3 novembre sur Elle Fictions — Amélie Revert THÉÂTRE Nmihtaqs Sqotewamqol/La cendre de ses os Cette pièce de théâtre sur le deuil et l’identité est une incursion sur les terres d’une Première Nation où les tractations politiques et les affaires familiales s’entremêlent. Le chant de la musicienne Kyra Shaughnessy accompagne joliment les interprètes autochtones et allochtones. Mention spéciale au doyen de la troupe, Roger Wylde, qui joue avec finesse le père mort, mais toujours présent. Jusqu’au 12 novembre à La Petite Licorne — Lili Boisvert TÉLÉVISION La saison 3 de Plan B Et si on pouvait revenir en arrière pour tout changer, quel serait le prix à payer ? Ce cru 2021 de Plan B nous plonge dans la vie tourmentée d’une policière montréalaise. En ayant recours aux services temporels de l’agence, Mylène voit sa quête de justice prendre un autre sens. Tourmentée par un triple meurtre familial qu’elle n’a pu éviter, Mylène réalise des allers-retours pour tout réparer, mais ceux-ci vont réveiller en elle des traumatismes, qui sont, eux, bien intemporels. Une redoutable série dramatique menée par la performance sans faute d’Anne-Élisabeth Bossé.Les mercredis à 21 h à Radio-Canada — Martin Nolibé CINÉMA Archipel Voilà une œuvre singulière. Ce long métrage d’animation de Félix Dufour-Laperrière est à la fois ancré dans le réel et l’onirique, dans la fiction et le documentaire. Poétique et politique, il réfléchit notre rapport au territoire, à l’identité, à l’histoire. Le cinéaste a eu la brillante idée de faire appel à une douzaine de ses collègues animateurs, qui donnent vie à diverses séquences du film dans des styles magnifiques et éclatés. Le tout crée un dialogue riche entre les images et la parole. En salle dès aujourd’hui — Marie-Lise Rousseau Photos  : capture d’écran, Embuscade Films_La Distributrice de films, Myriam Baril Tessier
11 Journal Métro Vendredi 29 octobre 2021 Inspiration La révolution capillaire de MJ Déziel Dans un clip de Les Louanges ou un épisode d'OD animé par Jay Du Temple, vous avez peut-être déjà vu son travail sans le savoir. À la tête du salon APART Studio, MJ Déziel, 29 ans, est en train d'opérer une petite révolution dans le milieu culturel, à coups de métamorphoses capillaires funkys. Entretien. Fondatrice et directrice de création d'APART Studio Entreprise fondée en 2019 12 employés et artistes à leur compte D'où vient ton intérêt pour les cheveux ? Je viens de la banlieue. Jeune, je n'avais jamais vu de coupe de cheveux extravagante. Mon intérêt est né lorsque ma mère, qui travaillait pour L'Oréal, m'a emmenée dans un show de coiffure quand j'avais 18 ans. J'ai vu toutes sortes de coiffures impressionnantes et originales. Quelque chose a cliqué ! Parle-nous de ton entrée tü dans le milieu capillaire ? Jeune adulte, j'étais un peu perdue dans la vie. J'ai décidé de m'inscrire à o un cours de coiffure. Mon objectif était de devenir une artiste internationale. J'étais attirée par la dimension glamour et jet-set. Je me suis vite retrouvée sur le marché du travail. J'ai gagné plusieurs concours et j'ai été recrutée par Redken Canada. En 2017, Redken New York m'a appelée pour me confier une campagne visant à refaire l'identité visuelle de Redken for Men. Je me suis retrouvée sur de gros stages partout en Europe pour expliquer devant des milliers de personnes les nouvelles tendances, les nouveaux produits, les techniques de perfectionnement, etc. Comment es-tu passée de cette vie jet-set à avoir un studio à Montréal ? À cette époque, je voyageais énormément, ce qui peut mener à l'isolement. Je me disais que j'étais dans mon prime, mais je voulais qu'il me reste quelque chose, une fois ce prime passé. Il était temps de créer quelque chose à moi chez nous. J'ai décidé d'ouvrir mon propre salon et de créer ma marque  : le APART Studio. Jules Couturier icouturiereiournalmetro.com C'est une marque, le APART Studio ? Oui, je ne me considère pas comme la propriétaire d'un salon, mais bien d'une marque, parce qu'on fait les choses vraiment différemment. À APART, on pense outside the box, on remet en question les conventions dans le monde de la coiffure. Ça va plus loin que les cheveux. Je veux qu'on devienne une référence culturelle à Montréal. Toi, que fais-tu au studio ? Deux jours par semaine, je suis derrière la chaise et je prends des clients réguliers. J'adore cet aspect humain de mon travail. Le reste du temps, je fais de la consultation pour des entreprises. Je travaille aussi souvent avec des artistes ou des personnalités publiques pour gérer leur identité capillaire. As-tu des projets en cours extérieurs à la coiffure ? On aime beaucoup la musique à APART. On fait des playlists mensuelles ou des séances d'écoute d'albums en primeur. En ce moment, on prépare un podcast, en association avec Vans, pour faire découvrir la clientèle du studio, des gens créatifs et hyper intéressants. On aimerait aussi faire plus d'événements, un magazine culturel et une foule d'autres projets ! M Son conseil aux nouveaux entrepreneurs Une idée ne vaut rien, tout est dans l'exécution ! Une entreprise qui l'inspire Il yen a plein ! Notamment Dime, Shift Radio et Menu Extra. Son application favorite TikTok ! Pour rester à jour avec les dernières tendances.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :