Métro Montréal n°2021-10-27 mercredi
Métro Montréal n°2021-10-27 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-10-27 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 5,8 Mo

  • Dans ce numéro : covid-19, se faire volontairement infecter pour éviter la vaccination obligatoire ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Goc gle Nous appuyons le journalisme, de toutes tailles. L’accès à de l’information fiable est plus important que jamais. Voilà pourquoi Google a décidé de réaffirmer son engagement envers les salles de presse canadiennes qui travaillent sans relâche pour pratiquer un journalisme de qualité pour nous tous. Afin de créer un meilleur avenir pour le milieu journalistique, nous sommes fiers d’introduire la Vitrine Google Actualités au Canada avec la collaboration de nos partenaires, Black Press Media, Les coops de l’information, Glacier Media, The Globe and Mail, Le Devoir, Métro Média, Narcity Media, Saltwire Network, TorStar, Village Media et Winnipeg Free Press. Grâce à la Vitrine Google Actualités, accessible sur votre appli Google Actualités ou votre navigateur, nous soutenons fièrement plus de 100 salles de presse locales partout au pays, dans les deux langues officielles, du Salmon ArmObserver au Yukon News, en passant par Le Nouvelliste et le Cape Breton Post. Pour en savoir plus, consultez la page goo.gle/auservicedesnouvellescanadiennes Black er Press Media LEDEVOIR LES COOPS DE L'INFORMATION Métro MÉDIA VILLAGE'Nous avons également décidé de développer davantage les activités de la Google News Initiative au Canada et prévoyons former 5 000 journalistes et étudiants canadiens au cours des trois prochaines années. Nous déploierons également plus d’efforts pour aider les petits et les moyens journaux à être viables financièrement et à prospérer dans l’ère numérique. Il s’agit d’un effort conjoint entre Google et les éditeurs canadiens. Google est là pour appuyer le journalisme au Canada, à petite ou grande échelle, et pour favoriser un avenir plus radieux pour le monde des nouvelles au Canada.\I GLACIER MEDIA GROUP NUM MEDIA Winnipeg Free Press THE GLOBE AND MAIL'SALIWI RE NETWORK
Photos  : Une  : DisobeyArt, iStock ; Infirmières  : 123rf ; Steven Guilbault  : Josie Desmarais, Archives Métro 3 Journal Métro Mercredi 27 octobre 2021 Actualités Des infirmières veulent contracter la COVID-19... pour rester au travail Des infirmières du réseau de la santé chercheraient à se faire volontairement infecter par le coronavirus afin de pouvoir travailler sans se faire vacciner. L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) enquête sur cette situation, selon nos informations. Naomie Gelperngelper@metromedia.ca Tel que l’a révélé par Métro récemment, le décret gouvernemental du 24 septembre permet aux travailleurs de la santé non vaccinés de continuer à exercer leurs fonctions s’ils ont contracté la COVID-19 dans les six derniers mois. Connaissant cette exception, il semble que des travailleurs cherchent à attraper le virus afin d’échapper au vaccin pour au moins six mois, tout en continuant de travailler. C’est à tout le moins ce que laisse présager une capture d’écran publiée sur la page Facebook « Tu t’exposes, je t’expose ». LE MOT CACHÉ ANTIDOTE Réordonnez les lettres pour trouver le mot qui correspond à la définition. TSOILEPES L’image montre une publication d’une internaute sur le groupe privé « Regroupement des travailleurs de la santé contre la vaccination obligatoire ». La personne indique être à la recherche de quelqu’un qui est atteint de la COVID-19 qui pourrait la contaminer. « Je dois attraper [la] covid. Quelqu’un est[-il] positif présentement ? » écrivait-elle le 10 octobre dernier. Une demande d’enquête à ce sujet, transmise le 18 octobre, vient d’être acceptée par l’OIIQ. « Nous vous informons que madame Yannicke Boucher, syndique adjointe, procèdera à des vérifications », écrit-on dans un courriel obtenu par Métro. Contacté par Métro, l’OIIQ a refusé de confirmer l’information. « Nous ne confirmons ni n’infirmons la tenue d’enquêtes à l’OIIQ. C’est un processus confidentiel qui ne devient public qu’au moment où une plainte est déposée au conseil de discipline, le cas échéant », répond l’organisme. M Avec la collaboration de Sami Bouabdellah. nom féminin – Ensemble des usages et des règles qui régissent le comportement et le langage dans un milieu donné et qu’il convient de respecter ; respect de ces usages et de ces règles. Steven Guilbeault à l’Environnement, Mélanie Joly aux Affaires étrangères Le premier ministre Justin Trudeau a dévoilé hier la composition de son nouveau Conseil des ministres. Un des principaux changements dans ce 29 e Conseil des ministres est la nomination du député de Laurier– Sainte-Marie, Steven Guilbeault, qui se voit confier les rênes du ministère de l’Environnement et du Changement climatique. La ministre Mélanie Joly est promue ministre des Affaires étrangères alors que Marc Garneau quitte le Cabinet. Le député de Québec et président du Conseil du Trésor Jean-Yves Duclos devient ministre de la Santé à la place de Patty Hajdu. — Martin Nolibé ELLE A DIT « Tout ce que je veux entendre [du CIUSSS], c’est  : « oui, dans notre processus, on l’a échappé. Il y a eu des moments où on l’a échappé. » M E GÉHANE KAMEL, coroner en charge du dossier du CHSLD Herron Présenté par Métro Le nouvel Antidote est arrivé ! www.antidote.info Réponse - POLITESSE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :