Métro Montréal n°2021-07-16 vendredi
Métro Montréal n°2021-07-16 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-07-16 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 10,3 Mo

  • Dans ce numéro : au-delà du ciel.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
métr Et au Québec ? Couleuvre rayée Au Québec, on retrouve plusieurs espèces de couleuvres, dont la couleuvre rayée. Celle-ci est présente dans la plupart des régions de la province. On la retrouve tant en milieu ouvert, comme les champs et les friches, qu’en forêt. Elle aime une grande diversité de milieux terrestres et humides. Elle est parmi les plus grosses espèces présentes du Québec  : elle peut mesurer plus d’un mètre de long. La coloration de ses rayures sur son corps, son ventre et sa tête sont variables. Couleuvre à ventre rouge Une autre espèce répandue est la couleuvre à ventre rouge. Elle présente trois taches jaunâtres sur le cou qui peuvent former un collier. Son ventre est orange, rouge ou rose. La coloration de son corps varie du beige pale au gris foncé. Sa tête est étroite. Son menton et sa gorge sont blancs. Petite, elle ne dépasse guère 40 cm. On la retrouve dans les milieux ouverts comme les friches et certains milieux humides, mais aussi dans les forêts. Couleuvre brune La plus rare des couleuvres québécoises est la couleuvre brune. On la retrouve uniquement dans la grande région de Montréal et elle est susceptible d’être désignée menacée ou vulnérable par Québec. Elle présente des taches foncées sous l’œil et sur le côté de la tête. Elle a un ventre beige ou rosé parsemés de petits points noirs. Elle dépasse rarement 50 cm. On la trouve en terrain ouvert, dans les champs, les friches et en bordure des cours d’eau et, occasionnellement, en forêt. Elle apprécie les environs des bâtiments, les parcs et les terrains vagues. Tailles journalmetro.com Week-end 16-18 juillet 2021 PERSPECTIVE Serpents, ces charmants membres du règne animal Ce reptile a été respecté et vénéré par différentes cultures en raison de sa dangerosité et sa beauté unique. En prévision de la journée mondiale des serpents, qui est observée le 16 juillet, Métro présente quelques faits intéressants à propos de cet animal bien connu. 011 des océans Indien Les serpents n'ont qu'un 1, t e et Pacifique. poumon droit fonctionnel. Le gauche est atrophié, alors qu'ils n'ont ni paupières ni oreilles..0 Le plus venimeux Le taïpan du désert (Oxyuranus microlepidotus), originaire d’Australie, est le serpent terrestre le plus venimeux au monde. Sa morsure contient assez de venin pour tuer 125 humains ou encore 253 000 souris. Son venin est entre 200 et 500 fois plus toxique que celui de la plupart des serpents à sonnette et 50 fois plus toxique que celui d’un cobra. Ils perdent leur peau presque trois fois par an dans un processus connu sous le nom de « mue ». d...0 ; $ > o ote)eç k14 !..ggi -na 4, v ert * dee. ele7 4e - - 0 0 ; Iej ro.. -te * AL, Le python conserve 0 r 111 à de minuscules membres V vestigiaux, héritage de p son passé évolutif. Géant du Paléocène itanoboa cerrejonensis est une espèce éteinte de serpent de la famille des Boidae, qui vivait en Amérique du Sud il y a entre 60 et 58 M d’années. L’analyse des vertèbres a révélé qu’il mesurait 13 mètres de long et pesait environ 1135 kg. Record actuel Le Record Guinness du plus gros serpent est détenu par un python réticulé de plus de 10 mètres de long. Il a été capturé sur l’île de Sulawesi, en Indonésie, en 1912. Chasse illégale Epicrates cenchria, endémique d’Amérique centrale et d’Amérique du Sud, est l’une des espèces les plus chassées illégalement. Sa peau – avec des cercles et des taches colorées – est utilisée pour fabriquer des sacs et des chaussures. Serpents nageurs Les serpents vivent également dans l’eau. Laticauda colubrina est le serpent de mer le plus commun qui vit dans les eaux tropicales DANGER Quelque 5,4 M de morsures de serpents se produisent chaque année, causant entre 1,8 et 2,7 M de cas d’envenimation, entre 81 410 et 137 880 décès, et environ trois fois plus d’amputations et autres incapacités permanentes. Charmant Le charme du serpent est une pratique dans laquelle un homme semble hypnotiser un serpent en jouant d’un instrument appelé pungi. C’est commun en Inde et dans d’autres pays asiatiques. Des cobras sont habituellement utilisés dans le cadre de ces spectacles. +3100 Nombre d’espèces de serpents qui existent dans le monde. Le plus petit Le Tetracheilostoma carlae est endémique des forêts de l’île de la Barbade, où il a été découvert en 2006. Les individus adultes mesurent entre 9 et 10 cm de long. Origines  : Période crétacée (il y a entre 145,5 et 65,5 millions d’années). Les serpents sont carnivores. Ils tuent leurs proies à l’aide de morsures venimeuses avant de les ingérer, quoique les boas et les pythons ne sont pas venimeux et tuent par strangulation. Ils peuvent se reproduire par œufs ou par placentation. Malgré leur absence de membres, ils sont capables de nager, plonger, grimper, sauter et creuser. Certaines espèces peuvent même planer. Ils sont complètement couverts d’écailles ou de boucliers kératiniques, qui protègent leur corps et aident à la locomotion, en maintenant l’humidité et le camouflage, entre autres fonctions. Leur forme la plus courante de mouvement se fait par des ondulations latérales du corps, qui commencent à la tête et se terminent à la queue. Les petits serpents peuvent vivre jusqu’à 12 ans, alors que les serpents plus gros vivent jusqu’à 40 ans. 13 m 10 m 10 cm 4 Faits remarquables SYMBOLE Le bâton d’Asclépios pour les Grecs ou d’Esculape pour les Romains est une tige avec un serpent enroulé. C’est le symbole de la médecine et il est encore utilisé par des organisations comme l’OMS. IMPORTANCE La présence du serpent aide à contrôler les populations de rongeurs qui causent souvent des problèmes en agriculture, tout en étant une source importante de nourriture pour les oiseaux de proie et les mammifères afin de maintenir des écosystèmes stables. VÉNÉRÉ Quetzalcoatl, considéré comme « le serpent à plumes », était une divinité de la culture mésoaméricaine. À Teotihuacan, au Mexique, il y a une pyramide dédiée au serpent à plumes datant du IIe siècle de notre ère. En Inde, pendant ce temps, des milliers de ces reptiles sont vénérés chaque année dans tout le pays lors du festival Nag Panchami. Sources  : Wikipedia, National Geographic, OMS, articles de nouvelles Textes  : Pablo Cavada — Graphisme  : Nancy Macedo, MWN
2021, McDonald’s



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :