Métro Montréal n°2021-06-15 mardi
Métro Montréal n°2021-06-15 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-06-15 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 10,2 Mo

  • Dans ce numéro : enquête du CHSLD Yvon-Brunet.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Facebook Twitter Linkedin Instagram stm.info AUJOURD’HUI, LE 15 JUIN Nous soulignons la journée internationale des préposés à l'entretien ménager IL EST PLUS IMPORTANT QUE JAMAIS DE REMERCIER NOS PRÉPOSÉS À L’ENTRETIEN POUR LEUR RÔLE ESSENTIEL ET LEUR TRAVAIL ACHARNÉ AU COURS DE LA CRISE SANITAIRE. Jour après jour, le travail des préposés a contribué à prévenir la propagation du virus de la COVID-19. Aujourd’hui, si vous apercevez un préposé, prenez le temps de le remercier ! Nos préposés ont un rôle essentiel dans les centres de transport, dans les stations de métro et dans les bureaux administratifs. C’est grâce à leur travail soutenu que vous pouvez transiter en toute confiance au sein de nos installations. À tous ces travailleurs et travailleuses essentiels  : un grand merci ! Lorsque l’écran est allumé, validez votre carte sur le nouvel équipement. info Mise en service progressive stm.info/valideurs PIÉTONNISATION DES RUES POUR CONNAITRE LES IMPACTS SUR VOTRE BUS Pour l’été, quelques rues de Montréal deviennent piétonnes. Par conséquent, certaines lignes doivent être détournées et certains arrêts deviennent non accessibles aux personnes à mobilité réduite. Pour tout savoir sur les impacts de la piétonnisation estivale des rues, rendez-vous sur stm.info/rues-pietonnes Simon Laroche
journa[metro.com métr 1171 Mardi 15 juin 2021 3 ACTUALITÉ !'m La Les Forces armées canadiennes sont-elles arrivées trop tard ? Enquête. Les Forces armées canadiennes dépêchées en renfort dans les centres d'hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) sont arrivées trop tard à Yvon-Brunet, selon un infirmier auxiliaire qui est aussi agent syndical. NAOMIE GELPER naeinerfametromedia.ca C'est le constat d'un professionnel de la santé dont le nom est frappé par un interdit de publication lors de la dernière journée des audiences de l'enquête publique portant sur les décès survenus dans le milieu d'hébergement. Des employés du CHSLD Yvon-Brunet ont aussi témoigné en ce sens lors de ces audiences. Cependant, la majorité d'entre eux ont affirmé avoir accueilli avec soulagement l'arrivée d'une trentaine de militaires dans l'établissement le 20 avril. À ce moment, le CHSLD était en manque de personnel soignant considérant ATTEINTE À LA RÉPUTATION L'humoriste Alexandre Douville poursuit des dénonciateurs sur Facebook Alexandre Douville intente une poursuite pour atteinte à la réputation contre trois personnes l'ayant accusé d'inconduites sexuelles dans le cadre de la campagne de dénonciations « Dis son nom » l'an dernier. Centre de santé et de services sociaux du Sud-Ouest—Verdun Centre d'hébergement Yvon-Brunet MF— — ; rgr oa.nneur Garderie familiale Salon de coiffure L'enquête publique portant sur la gestion de la pandémie au Centre d'hébergement Yvon-Brunet s'est terminée hier., IOSIE DESMARAIS/ARCHIVES MÉTRO Du 20 avril au 25 mai, il n'y avait pas de « problème majeur » avec l'équipement de protection individuelle, a assuré Caroline Cameron, des Forces armées canadiennes. que plusieurs employés avaient été infectés à la COVID-19 et étaient toujours en isolement. Mais selon un infirmier auxiliaire venu témoigné hier matin au Palais de justice de Laval, les Forces armées canadiennes auraient dû arriver deux semaines plus tôt au CHSLD Yvon-Brunet, où les deux tiers des résidents ont été infectés à la COVID-19. M. Douville réclame plus de 119000$ notamment pour dommages moraux et punitifs, mais aussi pour pertes de revenus à la suite des allégations portées contre lui sur Facebook. Dénoncer pour humilier Quatre personnes auraient témoigné sur les réseaux sociaux contre M. Douville, l'accusant d'avoir eu un comportement de « prédateur sexuel » pendant la vague de dénonciations en 2020. Trois En effet, à la fin du mois d'avril, la majorité des 73 décès étaient déjà survenus dans l'établissement de Ville-Émard. « Le mal était fait », a déclaré l'infirmier auxiliaire et agent syndical à la barre. Le témoin a ajouté que même les militaires s'étaient aperçus de leur retard étant donné qu'ils se chargeaient surtout de la désinfection des lieux. de ces personnes ont été mise en demeure de cesser leurs agissements en janvier 2021. Des témoignages que l'humoriste définit comme diffamatoires, le « dépeignent en pervers sexuel, en harceleur et en abuseur » ou « comme devant être dénoncé sur la place publique pour l'humilier », est-il écrit dans la demande introductive d'instance d'Alexandre Douville. Les allégations auraient eu « un effet dévastateur » sur la carrière d'Alexandre Douville, explique-t-on dans la poursuite déposée le 10 juin dernier. Parmi les motifs de poursuite, 30000$ sont liés à des dommages moraux. « Le repli sur soi du demandeur, ses pertes de sommeil, d'appétit et des frustrations vécues par celui-d » sont causes des troubles pour dommages moraux estimés à 30000$ par le demandeur sauf à parfaire le jour de l'audition ». Avec la collaboration de François Lemieux. PASCAL CARET frontière Québec-Ontario rouverte de nouveau Fermée depuis le 19 avril, la frontière entre le Québec et l'Ontario est rouverte depuis hier. La réouverture s'applique à toutes les personnes, sans exceptions. Les visiteurs du Québec doivent appliquer les mesures en vigueur à leur arrivée dans la province et vice versa. MÉTRO Témoignage des FAC Hier après-midi, c'était au tour de la major des Forces armées canadiennes, Caroline Cameron, de témoigner devant la coroner qui préside l'enquête, Géhane Kamel. L'infirmière militaire est la commandante de l'équipe militaire déployée au CHSLD Yvon-Brunet, une des premières qui a été déployée sur le terrain au Québec. Selon les Forces armées, la structure organisationnelle du CHSLD Yvon-Brunet était « très présente » bien que l'établissement était en manque d'effectif en avril 2020. Ce manque de personnel a eu « un impact sur l'augmentation et la lourdeur des soins à prodiguer dans le contexte pandémique », a ajouté Mme Cameron. Selon les données du témoin, 70 des 135 résidents du CHSLD Yvon-Brunet étaient infectés à la COVID-19 en date du 18 avril. Ce chiffre a ensuite grimpé à 115 résidents le 23 avril, avant de diminuer au début du mois de mai, a-t-elle dit. Les audiences de l'enquête sur le CHSLD Yvon-Brunet ont débuté lundi au palais de justice de Laval et se sont terminées hier. À compter d'aujourd'hui, les audiences porteront sur le CHSLD Sainte-Dorothée de Laval. Début d'un essai clinique eonuïrueiLtrcajtreee abordable La recherche pour un traitement de la COVID-ig continue de manière intensive artout dans le monde./KENA BETANCUR/GETTY IMAGES MARTIN NOLIBE mnoLibefalournahetro.rom La troisième phase d'un essai clinique débutera bientôt au Québec et en Ontario afin de prouver l'efficacité d'un traitement contre la COVID-19. Parrainé par l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (IR-CUSM), ce traitement à l'étude a été réadapté et vise « à réduire et éventuellement prévenir le développement d'une inflammation pulmonaire sévère causée par la COVID-19 ». Il s'agit d'un des rares essais cliniques de phase III à avoir obtenu l'aval de Santé Canada et de la Food and Drug Des finissants heureux (et chics) ! Ces finissants de cinquième secondaire étaient bien heureux la semaine dernière à l'approche de leur bal de finissants. Notre photographe n'a pu s'empêcher d'immortaliser ce petit moment de bonheur post-pandémique./JOSIE DESMARAIS/METRO Administration (FDA) des États-Unis. Si les vaccins contre la COVID-19 ont permis un ralentissement de l'épidémie de COVID-19 à travers le monde, un traitement efficace pourrait définitivement changer la donne notamment dans des pays n'ayant pas encore accès à des doses de vaccins conséquentes, rappelle le directeur du Centre de médecine innovatrice à l'IR-CUSM, Dr Jean Bourbeau. L'essai débutera au Québec et en Ontario avant d'être testé dans six centres aux États-Unis. Les inscriptions de l'étude DAP-CORONA débuteront le 28 juin prochain.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :