Métro Montréal n°2021-06-09 mercredi
Métro Montréal n°2021-06-09 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-06-09 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 14,1 Mo

  • Dans ce numéro : des signaux avant-coureurs au CHSLD Yvon-Brunet.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
journalmetro.com métr Mercredi 9 juin 2021 4 PERSPECTIVE Relier des villes lointaines grâce à la technologie Portal vous invite à découvrir notre monde tel qu’il est – uni – sans frontières, ni préjugés ou étiquettes de nous et d’eux. Réduire la distance D’être loin de nos proches et de nos amis est l’une des expériences les plus malheureuses que nous ayons à vivre, en particulier pendant la pandémie de COVID-19. Toutefois, la technologie a évolué et nous permet désormais d’éliminer les distances, parfois de manière très créative. Par exemple, une organisation appelée Portal a récemment développé et ouvert une installation spéciale qui relie (d’une manière virtuelle, cool et futuriste) les villes européennes de Vilnius (Lituanie) et Lublin (Pologne). Effet panoramique Les portails, qui sont situés à côté de la gare de Vilnius et à la Plac Litewski, à Lublin, sont faits d’une forme circulaire, qui symbolise la roue du temps. Ils disposent d’écrans et de caméras pour diffuser en direct depuis chaque ville. La vue perçue sur l’écran est conçue pour ressembler à ce que voient les astronautes lorsqu’ils regardent la Terre depuis l’espace. Cela s’appelle « l’effet panoramique ». METRO WORLD NEWS 2 Nombre de portails en développement par la société. destinations Ces vous en feront voir de toutes les couleurs Rendez-vous sur journalmetro.com/explorez
m ffincrdenon mardenartgallery.com GALERIE D'ART OFFRANT DES CRÉATIONS CONTEMPORAINES ET DU MARCHÉ SECONDAIRE Gâtez-vous et faites une pause - venez nous rendre visite à la galerie. Découvrez notre collection variée de créations d'artistes canadiens. Du 4 juin au 12 juillet, laissez-vous surprendre par notre hommage spécial à J.C. Heywood.(5.C.4-psoef, PERSPECTIVE 5 Les dommages indirects de la pandémie Violence familiale. Depuis le début de la pandémie, des organismes œuvrant dans la prévention de la violence familiale s’inquiètent de l’impact du confinement sur des personnes à risque de subir la violence. RUBY IRENE PRAKTA Dans le média La Conversation, un équipe interdisciplinaire québécoise, composé des chercheurs Vivek Venkatesh, de l’Université Concordia, Cécile Rousseau, de l’Université McGill, David Morin, de l’Université de Sherbrooke, et Ghayda Hassan, de l’UQAM, tente d’évaluer les répercussions socioculturelles de la pandémie sur les groupes marginalisés au Canada. « À la lumière des résultats obtenus, non seulement la pandémie aurait provoqué un affaiblissement de la résilience des personnes et des communautés, mais elle se serait doublée d’une aggravation des facteurs de risque associés à la violence », observent-ils. Ils notent que « deux des principales consignes pour prévenir la contagion – soit les fermetures et les restrictions en matière de déplacements » ont accentué la polarisation sociale, et l’anxiété économique a également contribué. « L’isolement social (ou, au contraire, le surpeuplement des logements) et l’abus croissant de substances psychoactives ont fragilisé encore plus la santé mentale de personnes soumises au stress d’un avenir incertain », poursuivent les chercheurs. Au Québec, les craintes des femmes, particulièrement, se sont avérées fondées. Entre février et mai 2021, au moins 11 femmes ont perdu la vie dans des incidents de violence Plus de 2 millions de personnes le consultent chaque mois ! Pour rester branché à l’actualité ou pour vous divertir, journalmetro.com est accessible partout. Toujours disponible en version imprimée,retrouvez-le tous les mardis, mercredis et vendredis dans plus de 1000 points de dépôt. conjugale. Les organismes d’intervention en violence conjugale ont dénoncé à répétition le fait qu’elles ne pouvaient pas accommoder toutes les femmes qui en ont besoin./123RF Human Rights Watch fait état d’une recrudescence de violence anti-asiatique et de xénophobie un peu partout dans le monde, et les théories du complot ont gagné du terrain. Appel aux autorités Dans La Conversation, le groupe de chercheurs fait appel aux autorités sanitaires pour « pondérer les risques et avantages relatifs à la transmission éventuelle de la COVID-19, d’une part, et les répercussions du confinement et des fermetures sur des groupes spécifiques », dont des femmes et des membres des minorités visibles. Le tout en prévision de vagues subséquentes de la pandémie et aussi de crises futures. « Tout en maintenant les mesures de contrôle et de protection, à commencer par les programmes de vaccination, il est désormais temps de promouvoir une perspective de santé publique fondée sur les droits de la personne », résument-ils. « Tout en s’efforçant de contrer la phase pandémique actuelle, les gouvernements et les systèmes de santé peuvent mieux se préparer que lors de la première vague. Au-delà des répercussions de la COVID-19 sur la société en matière de santé physique, la violence connexe sur les plans interpersonnel et social risque de se révéler dévastatrice. Ce dossier requiert donc une attention immédiate. » Ce texte est le fruit d’une collaboration avec La Conversation. LAC NVERSATION 290 CHEMIN BORD DU LAC, SUITE 107-108 POINTE CLAIRE, QC., H9S 4L3 514.505.0565 8 MARDENART@OUTLOOK.COM @mordenort.gollery F @mordenort.gollery @mordenortG @mordenort gollery >4039002.1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :