Métro Montréal n°2021-06-08 mardi
Métro Montréal n°2021-06-08 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-06-08 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 9,9 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Christine Gosselin.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Cl Cl Facebook Twitter Linkedin Instagram stm.info SERVICE RAPIDE PAR BUS PIE-IX Fermeture complète de l’intersection du boulevard Pie-IX et de la rue Jean-Talon DÈS LA FIN JUIN 2021 ET JUSQU’À L’AUTOMNE 2023, L’INTERSECTION PIE-IX ET JEAN-TALON SERA FERMÉE POUR PERMETTRE LA CONSTRUCTION D’UN TUNNEL PIÉTONNIER QUI FERA LE LIEN ENTRE LE SRB PIE-IX ET LA FUTU- RE STATION DE MÉTRO DU PRO- LONGEMENT DE LA LIGNE BLEUE. 141, 188, 372 r L ARTHUR-PÉLOQUIN r L ARTHUR-PÉLOQUIN À l'intersection de la rue Jean-Talon, les travaux majeurs sont déjà en cours pour construire un tunnel piétonnier qui reliera le SRB Pie-IX et la future station de métro du prolongement de la ligne bleue. Cette collaboration entre les deux grands projets permet une gestion efficiente des travaux. Consultez srbpieix.ca pour tous les détails sur le chantier. CIRCULATION BUS L’ensemble des bus qui circulaient sur le boulevard Pie-IX seront en détour sur les rues adjacentes. Prochain arrêt  : Les lignes 141 Jean-Talon est, Consultez nos outils numériques ou 188 Secteur Couture Secteur Pie-IX et 372 Pie-IX et Jean-Talon et Jean-Talon notre site web stm.info pour plus demeurent Détours Détours bus en boulevard détour. bus boulevard Pie-IX - 2021 Pie-IX d’information - 2021 sur les détours bus. LÉGENDE Direction sud  : 139 Pie-IX 439 Pie-IX 355 Pie-IX Direction ouest  : 41 Quartier Saint-Michel/Ahunstic Direction nord  : 139 Pie-IX 439 Pie-IX 355 Pie-IX Direction est  : 41 Quartier Saint-Michel/Ahunstic Sens de la circulation Nouveaux arrêts 41 O 41 O 139 S 439 S 355 S 19e avenue 41 E 139 S 439 S 355 S 20e avenue Crémazie Autoroute 40 41 O Villeray Everett 41 O 139 S 439 S 355 S 19e avenue Jean-Talon Bélanger 41 E 139 S 439 S 355 S Saint-Zotique 20e avenue Pie-IX LE VACCIN Crémazie Autoroute 40 23e Avenue 23e avenue 24e Avenue Villeray Everett Jean-Talon Bélanger 139 N 439 N 355 N Pie-IX De Genes Saint-Zotique 23e Avenue 23e avenue 26e avenue 24e Avenue 139 N 439 N 355 N 27e avenue De Genes 28e avenue 29e avenue 26e avenue Provencher 27e avenue 28e avenue APRÈS 45 ANS DE SERVICE, LA PREMIÈRE VOITURE MR-73, MODÈLE PRODUIT PAR BOMBARDIER LTÉE ENTRE 1974 ET 1980, QUITTE LES VOIES DU MÉTRO. Afin de permettre l’arrivée de nouveaux trains AZUR, la STM a entrepris le retrait de 63 de ses 423 voitures MR-73. Vendredi dernier, une de ces voitures MR-73 retirées du service a pris un chemin différent  : au lieu de partir pour la récupération, elle a pris la route de l’usine Alstom de La Pocatière, où elle a vu le jour 45 ans plus tôt ! Cette voiture, c’est la motrice 79-501, la toute première voiture de métro produite à cette ancienne usine de motoneiges (Moto-Ski) transformée au milieu des années 1970 pour la fabrication de matériel ferroviaire. Lorsqu’est venu le moment de retirer du service la voiture 79-501, La STM a proposé à Alstom, qui a acquis Bombardier Allez-y en bus et en métro. C’est plus simple. info VOITURES MR-73 Retour au bercail pour un classique du métro 29e avenue Provencher r L ARTHUR-PÉLOQUIN r L ARTHUR-PÉLOQUIN Transport en janvier 2021, d’en prendre possession. Celle-ci a accepté de la retourner à son lieu d’origine, l’usine de La Pocatière. C’est la première fois de l’histoire du métro de Montréal qu’une voiture retourne au bercail ! La vocation finale de cette première voiture de métro MR-73 reste à être précisée ; la compagnie Alstom annoncera ses intentions plus tard cette année. Le retour au bercail de la première motrice 79-501. Prenons soin de nous
journaimetromm métr Ét.,t journatmetro.com Mardi 8 juin 2021 3 ACTUALITÉ r Mell i Longs délais dans la déclaration des cas de COVID-19 Enquête. Au plus fort de la première vague, il fallait attendre de 5 à 10 jours pour qu'un cas de COVID-19 COVID49 soit confirmé au CHSLD Yvon-Brunet, de ÉRIC MARTEL « ma erte della Ametromedian metromedia.ca La lenteur du processus s'explique par le manque de tests disponible et par la décentralisation, a dit la directrice de la Santé publique de Montréal, Mylène Drouin, au premier jour de l'enquête publique portant sur les décès en CHSLD. Le 26 mars 2020, cinq cas potentiels du virus ont été recensés. Les bénéficiaires ont été testés le jour même, mais les résultats ne sont venus que huit jours plus tard. La qualité des « systèmes d'information » est également critiquée par Mm » Mme Drouin. Il était difficile pour son équipe de suivre les chaînes de transmission du virus et d'établir RESTRICTIONS DE VOYAGE Les Algériens dénoncent les conditions du gouvernement alérien La fermeture des frontières depuis le début de la pandémie COVID-19 n'a pas seulement des impacts sur le plan économique. Depuis mars 2020, de nombreux ressortissants sont restés bloqués à l'étranger, au point de vivre parfois des situations dramatiques. Beaucoup d'entre eux n'ont pas pu, par exemple, assister aux obsèques d'un..'Le CHSLD Yvon-Brunet, où sont survenus 73 décès, fait l'objet d'une enquête menée par la coroner Géhane Kamel. Elle a commencé hier et prendra fin le.1.5 juin./1001E DESMARAIS/MÉTRO. des prévisions en fonction des courbes épidémiologiques au fil de la première vague, remarque-t-elle. Lorsqu'un bénéficiaire recevait un test positif, un fax était envoyé au CHSLD. Cette façon de faire a été utilisée jusqu'à l'automne, moment auquel le processus a été informatisé. Traçage compliqué Il n'y avait que le personnel et les résidents des CHSLD qui présentaient des symptômes qui étaient testés, lors de la première proche faute de pouvoir s'y rendre. C'est le cas de Karim Dehni, un Algérien habitant à Saint-Léonard depuis 2009. « J'ai perdu mon père, il y a de cela plus de cinq mois. Je n'ai pas pu partir à cause de la liste d'attente mise en place par le gouvernement algérien relativement au rapatriement à l'égard de la communauté algérienne établie à l'étranger », indique-t-il. Et il se demande pourquoi il n'a pas pu aller en Algérie alors qu'il « avait tous les justificatifs nécessaires ». Des modalités contraignantes La réouverture partielle des vague de la pandémie. Certaines personnes âgées qui démontraient des signes de la maladie n'étaient pas testées. Seuls les employés qui présentaient des symptômes étaient retirés de manière préventive. Les bénéficiaires qui avaient reçu un diagnostic positif étaient placés à l'écart. Certains d'entre eux se retrouvaient dans le sous-sol du bâtiment, ou même dans des cubicules, cuticules, séparés par de simples rideaux. Il était difficile d'éviter les contacts entre les résidents.frontières frustre les ressortissants algériens Après 14 mois, l'Algérie a décidé d'ouvrir partiellement son espace aérien depuis le 1" juin. Cinq vols internationaux ont été prévus par semaine. Cependant, les modalités pour entrer sur le territoire algérien sont très contraignantes, ce qui a provoqué l'ire des nombreuses personnes qui attendaient impatiemment le retour des vols. Le coût d'un ensemble contenant le billet d'avion, les frais du séjour obligatoire dans un hôtel —- confinement de 5 jours —- ainsi que les prix des tests de dépistage doit Devancer la deuxième dose ? Pas pour Moderna ni AZ deAct Alors lourséréceoQisuécebueceopfforsesilbairitoéssniebicliotnécdeerndevgaunecceerulaxdaeyaunxtièremçeudceolsuei que Québec offre la possibilité devancer la deuxième dose devpaficzdenripeoiouNr vaccin pour des tecshmillions de Québécois, cette possibilité ne concerne que ceux ayant reçu celui de Pfizer/BioNTech., ad Les autres doivent encore patienter, selon le ministre de la Santé Christian Dubé. rerRo MÉTRO « Le « nerf de la guerre, tous les médecins vont vous le dire, c'est la capacité de tester et d'isoler les patients. C'est ce que nous n'avons pas eu à Yvon-Brunet. » » Isabelle Matte, directrice adjointe du CIUSSS CIU555 Centre-Sud-de-l'île-de-Montréal « On ne pouvait pas tous les garder en contention, concède Mme Matte. Ça reste une clientèle avec un lourd déficit cognitif. On essayait de les diviser en petits groupes. » » Rupture de service Rapidement, des cas ont été décelés partout dans l'établissement. « Le feu était pris partout:  : il y en avait sur tous les étages. C'était difficile de rattraper ça », a dit Mme Matte. Le manque de personnel a directement nui à la gestion des éclosions, a constaté Dre Drouin. Au mois d'avril, près d'un employé sur deux manquait à l'appel au CHSLD Yvon-Brunet, jusqu'au point où « une rupture de service y a été constatée ». être acquitté à l'avance par le voyageur, sans oublier un test PCR datant de moins de 36 heures. Un test doit être aussi réalisé à la fin du confinement et, en cas de résultat positif, l'isolement de cinq jours est reconduit. « Après une très longue attente de 14 mois, la communauté algérienne vivant à l'étranger était très contente de la décision de la réouverture des frontières. Toutefois, à la plus grande surprise de tous, nous sommes surpris des conditions draconiennes et contraignantes pour rentrer au pays », note M. Dehni. SALAH BENREGUIA Loi. Investissement de 14,114$ 14,1M$ pour améliorer l'accès à la justice des Autochtones Le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain n Picard ; IOSIE jriSIE DESMARAIS/METRO DEMARAIVMETRO Québec investit 14,1 M$ sur quatre ans pour la mise en place de trois mesures en matière d'accès à la justice pour les Autochtones. NAOMIE GELPERrgelper@meiromedia.ca noe[nerla metromedia.ca Les mesures annoncées par le ministre de la Justice, Simon John-Barrette, jolin-Barrette, et le ministre responsable des Affaires autochtones, Ian [an Lafrenière, visent à lutter contre la surreprésentation des Autochtones dans le système de la justice ainsi qu'à valoriser la justice communautaire autochtone. Selon le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard, les Autochtones représentent un détenu sur quatre à l'échelle canadienne. « C'est encore plus important lorsqu'il s'agit des femmes autochtones. C'est peut-être le double de ce que j'annonce comme chiffre », a-t-il ajouté. Mesures concrètes D'abord, Québec veut accroître et bonifier les services offerts en milieu urbain afin de répondre aux membres des Premières Nations et des Inuits. Au total, 4 4M$ seront consacrés pour le maintien Les trois mesures annoncées répondent à cinq recommandations précises de la Commission Viens. des ressources en place et pour l'embauche de personnel additionnel. Ensuite, les autorités veulent soutenir le déploiement et la consolidation des comités de justice dans les communautés. Un financement de 7,2 M$ favorisera de nouvelles initiatives en matière de justice communautaire et permettra d'augmenter le budget de fonctionnement des comités existants. Les projets de justice communautaire jouent un rôle fondamental dans les communautés des Premières Nations et des Inuits, [nuits, ont indiqué les intervenants. « C'est de naître naitre la justice réparatrice et les mesures de rechange, donc de vraiment s'adapter à ce que [les Autochtones] connaissent et reconnaissent », a précisé M. Lafrenière. Finalement, une somme de 2,9M$ permettra à Québec de bonifier la rémunération et de soutenir l'embauche de personnel visant à expliquer le cheminement du contrevenant et à prendre en compte le statut d'Autochtones de cette personne dans la rédaction de documents la concernant (rapports Gladue). recon-



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :