Métro Montréal n°2021-06-01 mardi
Métro Montréal n°2021-06-01 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-06-01 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 11,3 Mo

  • Dans ce numéro : vaccination tous azimuts.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Facebook Twitter fel Linkedin 9 Instagram stm.info ÇA VAUT LE DÉPLACEMENT ! Embarquez avec nous pour partager vos idées de sorties Tellement Montréal ! PARMI TOUT CE QUI NOUS A MANQUÉ, ILYA DES ENDROITS DE LA VILLE QU'ON A CESSÉ DE FRÉQUENTER. ILYA AUSSI DES PETITS PLAISIRS QU'ON NE S'EST PAS OFFERTS DEPUIS LONGTEMPS. MAIS ILS EXISTENT TOUJOURS ! Et si on profitait de cette saison pour les redécouvrir ? C'est ce que nous vous proposons sous le thème Tellement Montréal. DES LIEUX, DES TRAJETS DÉCOUVERTES... Qu'ont en commun... La Main Les Marchés Publics de Montréal Le parc du Mont-Royal Le Parc olympique Le parc Jean-Drapeau Le Quartier des spectacles Le Vieux-Port de Montréal ? Ce sont nos lieux Tellement Montréal que nous vous invitons à redécouvrir en bus et en métro. Pour ajouter du piquant à vos sorties, nous vous proposerons aussi Refonte Dans les jours qui viennent, Montréal prendra les couleurs de ses plus belles destinations. Elles vous appartiennent. Redécouvrez-les vous aussi ! des rabais sur des activités qui rendront vos aventures montréalaises encore plus attrayantes ET VOUS ! Quels sont vos lieux et vos acti- vités Tellement Montréal ? Qu'ai- du réseau bus mez-vous tant de votre ville que vous le recommanderiez à tous ? Participez à nos conversations sur notre page Facebook et notre compte Instagram. www.facebook.com/stminfo #stminfo STATION FABRE TRAVAUX DE RÉFECTION DE LA TOITURE C Fabre Dès aujourd'hui, nous commençons des travaux de réfection de la toiture de l'édicule est de la station Fabre, situé au coin des rues Fabre et Jean-Talon. Le chantier se déplacera ensuite à l'autre édicule. Ces travaux, qui vont se terminer au courant de l'été, n'occasionneront aucun impact sur vos déplacements à l'extérieur ou à l'intérieur de la station. PIÉTONNISATION DES RUES DES DÉTOURS BUS À PRÉVOIR En raison du retour des piétonnisations de rues estivales, certaines lignes doivent être détournées et certains arrêts pourraient devenir non-accessibles aux personnes à mobilité réduite. Consultez notre site web stm.info pour tous les détails. parlonsen vSiértaunectetessd'information Quelle est votre vision pour votre quartier ? Inscrivez-vous  : strninfoirefonte
métr 1171 ACTUALl'l AUTOMNE 2021 Rentrée sans distanciation au cégep et à l'université Les cégeps et universités pourraient accueillir des étudiants sans distanciation physique dès la rentrée scolaire de l'automne. Pour ce faire, 75% de la population de 16 à 29 ans devra toutefois être vaccinée et les conditions épidémiologiques devront être « stables ». Les étudiants pourraient donc se tenir à moins d'un mètre en salle de classe. « Il jounna1m etro.co m Mardi 1'juin 2021 3 « S'il faut aller dans les parcs, s'il faut aller dans les terrasses, on va y aller », a assuré le ministre de la Santé, Christian Dubé./JOSIE DESMARAIS/MÉTRO est trop tôt » avant de statuer quant au port du masque. Pour ce qui est des activités sportives et culturelles, « les mêmes règles qui seront en vigueur dans la communauté » devront être suivies. « Le réseau se prépare, mais la suite des choses est entre vos mains, insiste la ministre de l'Enseignement supérieur, Danielle McCann. Tout dépend en grande partie du succès de la vaccination. » Plan B Les établissements scolaires ont été engagés dans cette décision. Ils se devront de dile dû Des cliniques de vaccination dans les parcs et les terrasses ? Stratégie. Pour contrer la propagation de la COVID-1g dans les parcs et terrasses, des cliniques de vaccination pourraient y être installées. C'est ce que le ministre de la Santé, Christian Dubé, a laissé entendre en conférence de presse hier. ÉRIC MARTEL amanel@rnal romedlara Le respect de la distanciation physique été laborieux pour certains durant la première fin de semaine d'ouverture des terrasses, après 240 jours sans clients ni contacts. Diverses histoires de clients et d'employés trop heureux de se revoir ont circulé dans les médias et sur les réseaux sociaux. Même la mairesse Valérie Plante a d'ailleurs été surprise accompagnée d'un trop grand nombre d'adultes vivant à des adresses différentes sans porter le masque. Les parcs ont aussi été la scène de plusieurs rassemblements. Cet engouement pour les parcs et les terrasses a inspiré le ministre à vouloir y installer des activités de vaccination. « S'il faut aller dans les parcs, s'il faut aller dans les terrasses, on va y aller, a tranché M. Dubé. Notre philosophie de vaccination, c'est comme du service à la clientèle. Si nos jeunes ont de bonnes raisons de se retrouver en parcs, en terrasses, on va aller les rejoindre là-bas. » Le plan de déconfinement annoncé est conditionnel au respect des mesures sanitaires et à une forte adhésion à la vaccination, a-t-il toutefois rappelé. Pour une belle rentrée « On comprend que tout le monde avait hâte de se déconfiner, convient le ministre. Mais si on veut avoir un beau retour en septembre, si on ne veut pas se retrouver dans une quatrième vague, il faut aller se faire vacciner et suivre les mesures sanitaires. » Imposer la fermeture des terrasses aux restaurateurs n'est pas envisagé pour l'instant. « L'effervescence des préparer « un plan de repli », en fonction de l'évolution de la situation épidémiologique, qui impliquerait le retour de la distanciation physique. Quoi qu'il en soit, les cours seront tenus en présentiel, peu importe les mesures nécessaires. Tout comme le premier ministre François Legault l'a fait la semaine dernière, Me" McCanna incité les étudiants à louer des logements en vue du retour à l'école. Présentement, près 42% des personnes dans ce groupe d'âge ont été Bien occupés les policiers du SPVM Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a passé une fin de semaine fort occupée par l'encadrement des nombreuses célébrations extérieures en cette première fin de semaine sans couvre-feu. Les policiers ont intervenir dans plusieurs secteurs, notamment dans le Vieux-Montréal et au parc du Mont-Royal. MÉTRO premiers jours était normale. Maintenant, regardons comment [la situation] va se développer dans les prochains jours. Je pense que les gens comprennent comment il est important de respecter les règles », ajoute-t-il. Questionné quant au passage potentiel de Montréal en zone orange, le ministre Dubé a indiqué qu' « il fera le point mardi. » La semaine dernière, soit avant le début du déconfinement, la Santé publique de Montréal rapportait neuf éclosions communautaires reliées à des attroupements dans des parcs. Clarifications nécessaires Au cours de la fin de semaine, une deuxième dose du vaccin AstraZeneca a été inoculée à plusieurs personnes, quatre semaines après la réception de leur première dose. Il est nécessaire d'attendre huit semaines avant de recevoir une deuxième injection, a clarifié Christian Dubé. Le Comité sur l'immunisation du Québec serait à l'origine de la confusion, après avoir émis un avis initial selon lequel quatre semaines entre la réception de deux doses suffisaient. inoculés. « On sait que lorsqu'on ouvre des cliniques de vaccination, une première partie vient rapidement, l'autre hésite, elle est en attente. On va avoir des approches de communication spécifiques, mais aussi des cliniques mieux adaptées à la réalité de ces gens-là », a précisé le directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda. Plus tôt hier, la Santé publique a annoncé que les bals de finissants des écoles secondaires seront interdits pour une deuxième année consécutive. ÉRIC MARTEL Enquête. Joyce Echaquan a été « méprisée à mort », selon un expert La coroner Géhane Kamel i tanin DESMARA1S/ARCHIVES MÉTRO Racisme. Joyce Echaquan a été « méprisée à mort » par le système de santé, a déclaré le pédiatre urgentiste et professeur adjoint à la Faculté de médecine de l'Université McGill, Dr Samir Shaheen-Hussain, durant sa présentation dans le cadre de l'enquête publique visant à faire la lumière sur le drame. NAOMIE GELPERnnnprmptrnm pr10 n « Dans le cas de Mme Echaquan, une patiente atikamekw « agitée » qui est devenue « calme » par la suite pas parce qu'on a soulagé sa douleur, mais parce qu'elle était fort probablement déjà décédée, a-t-il témoigné. Je ne dirais pas qu'elle a été ignorée à mort, mais plutôt qu'elle a été méprisée à mort », a dit celui qui est l'auteur de l'essaiPlus aucun enfant autochtone arraché  : pour en finir avec le colonialisme médical canadien. Ancré dans le système de santé Si ce « mépris » s'est manifesté de façon évidente dans les propos émis par des soignantes Depuis vendredi dernier, l'enquête présidée par la coroner Géhane Kamel est passée à une autre étape, celle du volet « recommandations ». dans la vidéo diffusée en direct par Mme Echaquan, il fait pourtant partie intégrante du système de santé au Canada, a poursuivi Dr Shaheen-Hussain. Il cite notamment en exemples des propos tenus par l'ancien ministre de la Santé, Gaétan Barrette, en 2018 qui ont nourri les préjugés anti-autochtones. A l'époque, M. Barrette avait insinué que des parents du Nunavik risquent encore d'être expulsés de l'avion-ambulance puisqu'ils consomment. « A l'échelle individuelle, ce qu'on appelle le racisme individuel ou interpersonnel, les commentaires de Barrette ont donné de la légitimité aux opinions de gens qui pensent comme lui. À l'échelle du système [racisme institutionnel ou structurel], si un ministre perpétue les stéréotypes racistes en toute impunité, comment savoir si des points de vue similaires ne sont pas intégrés aux politiques de soins de santé, sans parler des autres ministères et institutions ayant pour mandat de servir le public de façon équitable et transparente ? » a demandé Dr Shaheen-Hussain.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :