Métro Montréal n°2021-05-28 vendredi
Métro Montréal n°2021-05-28 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-05-28 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 10,6 Mo

  • Dans ce numéro : en manque de diversité.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
14eAd ! En cette journée qui lance le déconfinement graduel du Québec, je tiens à remercier la nation québécoise au grand complet pour tous les efforts, les sacrifices et la solidarité des 15 derniers mois. C’est grâce à vous si nous sommes passés au travers de cette 3 e vague qui a été si dévastatrice ailleurs. C’est la mobilisation immense de notre nation pour vacciner les plus vulnérables dans les premiers mois de 2021 qui nous a permis de sauver beaucoup de vies. C’est votre courage, votre discipline et votre solidarité qui nous ont permis de garder nos enfants à l’école le plus longtemps possible. Comme je le disais l’année dernière, les beaux jours sont devant nous. Mais nous avons encore deux missions collectives à accomplir. Notre première mission, c’est de continuer à nous faire vacciner pour la première et la deuxième dose. La vaccination, c’est notre passeport pour la liberté et pour une rentrée qu’on souhaite normale. Notre deuxième mission, c’est de rester prudents, de respecter les règles qui accompagnent le déconfinement graduel. Ne gâchons pas notre été en relâchant nos efforts trop rapidement. Bon déconfinement ! François Legault, premier ministre du Québec Votre JA gouvernement Québec 11  : 1E2 l i
métr journalmetro.com Week-end 28-30 mai 2021 ACTUALITE MÉGA VENTE DE LIQUIDATION Vêtements d'importation pour dames 28 mai 16h à 20h 29 mai 9h à 17h 30 mai 9h à 16h j'ours 29 mai seulement 30 mai.4 Hui Tés Un réseau tenu à bout de bras Pénurie. Campagnes de recrutement, sitins, réorganisations de dernière minute  : le réseau de la santé de Montréal tente tant bien que mal de gérer ce qui s’annonce comme le dernier legs de la pandémie, malgré l’absence de près de 10 000 employés. ÉRIC MARTELemartel@metromedia.ca À titre comparatif, il manquait 9 500 personnes dans l’ensemble du Québec en avril 2020, au plus fort de la première vague au moment alors qu’Ottawa envoyait l’armée canadienne en renfort dans les CHSLD. La situation est telle que les infirmières de l’hôpital du Lakeshore de Pointe-Claire en ont eu assez, dimanche dernier. Deux arrêts de travail spontanés ont été déclarés. Celles-ci, en guise de protestation, ont refusé de venir relever leurs collègues lors du changement de quarts de travail. « C’était leur façon de demander à l’employeur de trouver du personnel pour les aider à travailler, à livrer des soins de qualité. Avec l’épuisement, elles ne sont 3 jours Il manquerait 10 000 employés dans le réseau de la santé./GRACIEUSETÉ « On est à l’agonie. Ces filles-là ne passeront pas l’été. Des sit-ins, il y en aura beaucoup plus si ça continue comme ça. » plus capables de le faire. Ça devient dangereux pour les patients », dit la présidente du syndicat de la Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) du CIUSSS de l’Ouest-de-l’île, Johanne Riendeau. À St-Mary, il manquerait entre deux et trois infirmières depuis plusieurs mois. L’équipe doit accumuler les heures supplémentaires, écourtant ses heures de repas. Le manque d’effectif serait aussi criant à l’Institut Douglas, de Verdun. Elisabeth Rich, vice-présidente du syndicat de la FIQ de l’ouest de l’île Vêtements d’importation pour dames « On constate que plusieurs ont peur de perdre leur permis de travail, en faisant une erreur à cause de la fatigue », déplore M me Johanne Riendeau, de la Fédération Interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) du CIUSSS de l’Ouest de l’île. Le CIUSSS assure que la santé des patients n’a pas été compromise. « Nous déployons un plan d’action pour répondre aux irritants soulevés par les employés, tout en nous Davantage d’infections à la COVID-19 que ce qu’on croit Une étude sur les donneurs de sang a permis d’estimer que 15% de la population québécoise adulte a développé des anticorps contre le nouveau coronavirus, et ce dès la fin de la deuxième vague. En éliminant les personnes vaccinées, les infections à la COVID-19 auraient affecté environ 10% des gens. MÉTRO assurant d’offrir des soins de qualité à nos patients et d’éviter toute rupture de services », explique la directrice des communications Hélène Bergeron-Gamache. Urgences et soins intensifs fusionnés Comme les CIUSSS de Montréal, le Centre universitaire de santé de McGill (CUSM) mène une campagne de recrutement intensive. Aux prises avec un manque de personnel, notamment d’infirmières et d’inhalothérapeutes, l’Hôpital de Lachine a dû fusionner ses soins intensifs et ses urgences. « C’est une situation extrêmement difficile. Les approches à l’urgence et aux soins intensifs sont loin d’être pareilles, les infirmières doivent s’adapter », déplore la présidente du Syndicat des professionnels en soins infirmiers du CUSM, Sandrine Santo. Hormis l’Hôpital de Lachine, la situation serait toutefois plus « stable » au sein du CUSM qu’ailleurs dans le réseau, explique-t-elle. Une affirmation à laquelle adhère le directeur général Pierre Gfeller. « On vit des problèmes de recrutement, mais pas au même niveau que d’autres établissements, considère-t-il. On relance nos activités non reliées à la COVID-19. Nous n’avons pas encore atteint un plein niveau de fonctionnement, mais presque. » Avec la collaboration de Pascal Gaxet JUSQU’À PLAN DE PROMOTION Ramener les gens au centre-ville Faire revenir les consommateurs au centre-ville, relancer les restaurants et préparer le retour au bureau à l’automne  : voilà les objectifs du plan les Aventures du cœur de l’île, présenté par la Ville de Montréal hier. C’est avec une multitude de spectacles, de rues piétonnes, d’aires de détente et de terrasses que la mairesse Valérie Plante compte y parvenir. Le plan arrive à la suite des investissements de 25 M$, soit 15 M$ du gouvernement du Québec et 10 M$ de Montréal pour la stimulation du centre-ville. Une enveloppe de 3 M$ sera réservée au Quartier des spectacles, où l’on retrouvera du mobilier urbain et des « activités culturelles ludiques ». « On veut créer un RACISME À MONTRÉAL-NORD Des actions d’envergure exigée Les décideurs de l’arrondissement de Montréal-Nord « n’ont plus la légitimité requise pour intervenir » dans le dossier du racisme à l’encontre des cols bleus, plaident Hoodstock et le Regroupement des intervenants d’origine haïtienne. Dans la foulée du rapport d’enquête d’Angelo Soares mettant en lumière les traitements discriminatoires 80% FERMETURE DE SAISON, TOUT DOIT ÊTRE VENDU ! 0111r La mairesse Valérie Plante/JOSIE DESMARAIS/MÉTRO cce 5 1,eunrtufîi engouement, une énergie. Rappelons que quand le centre-ville va bien, toute l’économie québécoise en profite », a souligné la mairesse Plante. Avec les Aventures du cœur de l’île, 11 stations d’animation, nommées oasis, seront offertes dès le 4 juin. Formant un parcours, on y proposera des activités culturelles, dont des spectacles. Au total, ce sont 600 artistes qui performeront dans le cadre de 450 spectacles au cours de la saison. ÉRIC MARTEL 355 LOUVAIN O., PORTE 3 MONTRÉAL, QC, H2N 2E9 ARGENT COMPTANT & 3 concernant les cols bleus issus des minorités visibles de Montréal-Nord, Hoodstock remet en question les aptitudes de l’arrondissement dans ce dossier. « D’avoir une mairesse qui ne prend pas au sérieux ces enjeux-là, avec une population aussi diversifiée, c’est un manque de respect total. C’est dire qu’elle s’en balance un peu, malheureusement », affirme Will Prosper, cofondateur de l’organisme. XAVIER BOURASSA r



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :