Métro Montréal n°2021-05-21 vendredi
Métro Montréal n°2021-05-21 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-05-21 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 15 Mo

  • Dans ce numéro : être jeunes en 2021.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
10 artisans du terroir et leurs produits gourmands Rendez-vous sur journalmetro.com/inspirations
métr 1171 OPINIONS CHRONIQUE DALILA AWADA journa1rnetro.com Week-end 21-23 mai 2021 7 TICHAFISH... Des vidéos affligeantes filmées par des Palestinienes deviennent virales. Celle de Ahmad Al-Mansi en fait tristement partie. On le voit tenter de distraire ses deux filles, terrifiées par les avions militaires qui déchirent le ciel de Gaza. Il les rassure du mieux qu'il peut, leur dit de continuer à jouer. Le bruit des avions s'intensifie, les filles prennent peur et cherchent Ballade au Vieux-Port Il y a quelques jours, un de nos lecteurs s'est aventuré jusqu'au Vieux-Port où il a croqué cette magnifique journée ensoleillée avec son iPhone. Regardez bien, en bas à droite, il semble y avoir des amoureux qui, eux aussi, profitaient du beau temps.../GRACIEUSETE/SILIMI MOHAMED métr eg,t 117° à se cacher. Le père dit en arabe tkhafish, tkhafish. « N'aie pas peur. » Quelques jours plus tard, de nouvelles images de la famille Al-Mansi circulent. Il n'y a plus de pyjamas bleu et rose, ni tresse ni boucle dans les cheveux des filles. Il ne reste plus qu'une image sombre de laquelle se détachent leurs pleurs. Ahmad, leur père, a été tué par l'attaque aérienne. Tkhafish, leur disait-il jusqu'au dernier instant. Le seul visionnement de cette vidéo déclenche de vives émotions. Qu'a ressenti Ahmad avant de mourir ? Et ses filles, au moment où les bombardements qu'elles craignaient ont atteint la maison ? Malgré l'horreur, il s'en trouvera pour rationnaliser, nuancer, évoquer des torts partagés. Mais ce discours a fait son temps. Ceux qui le portent se placent du mauvais côté de l'Histoire. Celle de Ahmad et ses filles raconte l'essentiel. Pendant ce temps, la communauté internationale fait piètre figure. Les dirigeants des grandes puissances se contentent de commenter du bout des lèvres, d'appeler à la désescalade, de poser des gestes sans impacts, obnubilés qu'ils sont par Faites-nous découvrir votre Montréal ! Photographes, à vos appareils ! Courez la chance de voir votre cliché publié dans les pages Opinions de votre journal favori... Faites-nous parvenir vos photos de la ville à opinions@journalmetro.com. MÉTRO « Le premier ministre canadien ne fait pas exception. Il emploie un discours convenu qui fait appel au calme « des deux côtés ». » leurs intérêts économiques et stratégiques. Ou alors, ils se montrent carrément complices en réaffirmant leur appui au gouvernement israélien. Le premier ministre canadien ne fait pas exception. Il emploie un discours convenu qui fait appel au calme « des deux côtés ». Pire, il prend soin d'insister sur l'idée que le Canada soutient le droit d'Israël à se défendre et, ce faisant, il banalise l'intervention militaire dévastatrice qui a fait plus de 225 morts depuis le 10 mai, TRIBUNE LIBRE Une « constitution québécoise » incomplète Afin d'offrir une protection juridique accrue à la langue française au Québec, le gouvernement propose d'exploiter le recours à l'article 45 de la Constitution canadienne qui permet aux provinces de définir leur propre constitution. Pour ce faire, il propose d'insérer deux caractéristiques fondamentales du Québec dans la loi constitutionnelle de 1897 à savoir  : (1) Les Québécoises et les Québécois forment une nation ; et (2) Le français est la seule langue officielle du Québec. Il est aussi la langue commune de la nation québécoise. Or, ce qui étonne est l'absence de référence aux autres valeurs fondamentales reconnues du Québec et exprimées dans la Charte des droits et libertés de la dont le tiers environ sont des enfants. Justin Trudeau n'est pas sans savoir que lorsqu'une puissante armée s'en prend à des civiles, on est loin du registre de l'auto-défense. Des spécialistes et des ONG, dont certaines sont israéliennes, n'hésitent plus à parler d'un régime d'apartheid. Cette hypocrisie et cette mollesse chez les dirigeants pavent la voie aux violences à l'égard des Palestiniennes ; elles permettent à l'État israélien d'agir en toute impunité. Justin Trudeau s'est même défilé sur la question de la vente d'armes. Par ailleurs, le Canadian Foreign Policy Institute (CFPI) rappelait en début de semaine que les libéraux se sont opposés plus de 50 fois à des résolutions de l'ONU favorables à personne à savoir « L'égalité entre les femmes et les hommes » et « Le Québec est une société laïque ». Il n'est plus à démontrer que le modèle du multiculturalisme canadien, qui met l'accent sur les droits individuels plutôt que collectifs, exerce une pression indue sur le modèle social et les valeurs chères à la nation québécoise. Or, si le recours à l'article 45 de la Constitution canadienne permet la Palestine. Même les politiques fiscales canadiennes contribuent au problème alors que plus d'un quart de milliard de dollars est versé annuellement à Israël par des organismes de bienfaisance enregistrés au Canada, souligne le CFPI. Quelle crédibilité a ensuite le gouvernement canadien pour parler de paix et de solution ? Heureusement, depuis une semaine, des tabous semblent tomber. Cet épisode de violence convaincra bien des gens que la passivité, les silences et les louvoiements ne sont plus des options. Avoir le courage et l'éthique de dire les choses comme elles sont est le minimum que nous devons aux Palestiniennes et à toutes celles et ceux qui étouffent sous le joug du colonialisme. d'offrir une protection accrue à la langue française au Québec, pourquoi ne pas y avoir aussi inclus les autres les valeurs québécoises ? La laïcité de l'État et l'égalité entre les sexes ne méritent-elles pas également cette protection supplémentaire advenant des contestations devant les Tribunaux ? Le projet de loi visant à réformer la loi 101 pour la protection de la langue française au Québec (PL96) est une occasion en or d'offrir à la laïcité de l'État et à l'égalité des sexes une protection accrue, au même titre que la langue, et d'officialiser ainsi ce qui nous distingue comme nation. Cette « constitution québécoise » se doit de refléter le caractère distinct du Québec au sein de la fédération canadienne. L'actualité vous fait réagir ? MARIE-CLAUDE GIRARD, CANTLEY Écrivez-nous ! oninions@iournalmetro.com Volume  : 21 Numéro  : 32 À Montréal, Métro est publié par Métro Média, 101, bout. Marcel-Laurin, Montréal H4N 2M3 Tél.  : 514 286-1066 Imprimé par  : Transcontinental Transmag, 10807, rue Mirabeau, Anjou, Québec, Hil 1T7 Distribué par Metropolitan Media Services/Directrice de la distribution  : Danielle Tessier Directeur principal des ventes  : Patrick Maman Contrôleur  : François Dallaire Directeur de l'information  : Olivier Robichaud Chef de pupitre  : Carole Côté Vous avez une opinion à nous faire parvenir ? opinions@journalmetro.com Vous voulez annoncer dans nos pages ? pubLicite@journaLmetro.com Vous avez une nouvelle à nous faire parvenir ? info@journalmetro.com. ISSN 1716-9895



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :