Métro Montréal n°2021-05-19 mercredi
Métro Montréal n°2021-05-19 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-05-19 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 16,5 Mo

  • Dans ce numéro : le jour J sera le 28 mai.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
10 coups de pour des vacances au Québec Rendez-vous sur journalmetro.com/inspirations
PERSPECTIVE 5 Comment résoudre la crise du logement ? Augmentation des loyers, surchauffe immobilière, rénovictions, l'habitation est en mutation./10SIE DESMAMIS/ARCHIVES MÉTRO Habitation. Alors que le Québec est au coeur d'une crise du logement, le professeur Nick Revington expose dans un article publié dans le média La Conversation des pistes de solutions pour la résoudre. MARTIN NOLIBE mnobeéjourndime[racom Depuis plusieurs mois et alors que la date des déménagements du 1" juillet approche, les partis d'opposition ne cessent de réclamer que les gouvernements fédéral et provincial reconnaissent la réalité de cette crise du logement et agissent en conséquence. Et ce, pas seulement au Québec, mais bien dans le pays entier. Interrogé sur la réalité de cette crise par la co-porte-parole de Québec solidaire Manon Massé, le premier ministre Legault avait rétorqué  : « Je trouve que le mot « crise » est fort ». Pour les partis d'opposition, le gouvernement de la CAQ se contente de réduire la crise du logement au taux général d'inoccupation au Québec qui se situe en moyenne à 2,7%. Augmentation des loyers, surchauffe immobilière, rénovictions... La crise et ses causes sont pourtant bien réelles et touche plus durement les locataires, qui sont 2,6 fois plus susceptibles en comparaison avec les propriétaires, à dépasser le seuil défini comme « abordable » par la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), c'est-àdire 30% du revenu consacré au logement. En tant que professeurchercheur en études urbaines spécialisé en logement et dynamiques urbaines, Nick Revington entrevoit néanmoins des pistes de solution pour sortir de cette crise du logement qui touche le pays et ses villes. Suspendre Les évictions Si les rénovictions et les reprises de logement sont légales comme le rappelle le professeur Revington, elles apportent tout de même leurs effets négatifs. Des effets et des lacunes des règles qu'il faut combler selon lui. Par exemple, dans l'arrondissement de La Petite-Patrie, 85% des évictions et reprises sont considérées comme frauduleuses ou malveillantes. Comme n'explicite dans son article, le manque d'accompagnement des locataires victimes et le peu de sévérité en ce qui concerne les pénalités accordées aux propriétaires peuvent expliquer cette part importante de fraude. Un contrôle des loyers plus robuste, notamment dans le cadre d'un départ d'un locataire pour un autre, pourrait aussi empêcher les évictions ayant seulement pour but 1% Symptômes d'un marché en surchauffe pour Nick Revington, les évictions et les transformations des logements en copropriétés ont notamment contribué à réduire la diminution du parc locatif, dans les quartiers centraux notamment. Selon la SCHL, environ 1% des logements locatifs dans la ville ont été convertis en copropriétés indivises entre 2011 et 2019. d'augmenter considérablement le loyer. Certains partis, comme le Nouveau parti démocratique ont réitéré leur volonté de voir un moratoire mis en place, comme celui en vigueur durant la première vague de la pandémie de COVID-19. Rattraper le retard Pour M. Revington, une libéralisation du zonage ne peut être suffisante pour fournir des logements à la fois abordables et en bon état à des ménages à faibles revenus. Il faut avant tout rattraper le terrain perdu en ce qui concerne le logement social. Si le récent budget du gouvernement fédéral promet la construction, l'entretien et la réparation de 35 000 logements abordables, seulement une partie de ce nombre concerne de nouveaux logements. Ce texte est le fruit d'une collaboration avec La Conversation. LA CONVERSATION 2021, McDonald's *Téléchargement de l'appli, inscription et a ovation requis. Limite d'une offre par jour, par client. Dans restaurants McDonald's du Québec articipants



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :