Métro Montréal n°2021-04-07 mercredi
Métro Montréal n°2021-04-07 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-04-07 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 6,2 Mo

  • Dans ce numéro : retour en pause.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
e groupes prioritaires Renseignez-vous dès maintenant sur la séquence de vaccination prévue dans votre région et prenez votre rendez-vous en ligne. Québec.ca/vaccinCOVID 514 644-4545 Le vaccin, un moyen sûr de nous protéger. Votre I gouvernement Québec Fm'irg
métrt." g.r1 journalmetro.com Mercredi 7 avril 2021 ACTUALITE Resserrements en zones rouges Variants. La zone rouge de Montréal vire tranquillement au rouge foncé. Quelques jours après avoir repris l’école en présentiel à temps plein pour les troisième, quatrième et cinquième secondaire, voilà qu’elle redevient en alternance. Les gyms fermeront aussi leurs portes jeudi jusqu’à nouvel ordre. FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journalmetro.com « De façon assez surprenante, on ne voit pas d’augmentation importante du nombre de cas. Mais on se dit que c’est probablement une question de jours ou de semaines », a dit M. Legault, qui annonçait hier des mesures « préventives ». Préventives, parce qu’à Montréal, le nombre de nouveaux cas se maintient entre 300 et 400, au contraire de certains secteurs où la transmission s’est accélérée. C’est d’ailleurs pour cela que le gouvernement maintient le « Avril, ça va être le mois de tous les dangers », a dit le premier ministre du Québec, François Legault./JOSIE DESMARAIS/ARCHIVES MÉTRO couvre-feu à 21 h 30 en zones rouges, jusqu’à nouvel ordre. « On est devant la parade et on veut continuer. Pour l›instant, on est en contrôle dans les hôpitaux », a indiqué le premier ministre. Demi-tour L’école en personne à temps plein pour les troisième, quatrième et cinquième secondaire a repris il y a seulement huit jours dans les zones rouges. C’est le 26 mars que les gyms ont rouvert leurs portes, après des mois de fermeture. Ce n’est pas la première fois « Combien il va y avoir de cas dans une semaine à Montréal ? Si quelqu’un est capable de répondre, ça nous aiderait. » François Legault, premier ministre que Québec est forcé de jouer à la valse des fermetures et des réouvertures. L’hiver dernier, François Legault avait annoncé une « période de grâce » de quatre jours pour les Fêtes. Deux semaines plus tard, il annulait son « contrat moral » avec les Québécois. Québec assure garder un œil attentif sur les capacités Attaque haineuse contre un centre islamique Le Centre communautaire islamique Assahaba, situé rue Bélanger, a été victime hier soir de ce qui semble être une attaque haineuse. Muni d’un pistolet à air comprimé, un individu a tiré à plusieurs reprises sur la façade du bâtiment. L’événement a été capté par une caméra. MÉTRO hospitalières. Selon le ministre de la Santé, Christian Dubé, la capacité aux soins intensifs a été réduite récemment de 380 places à 300, par manque de personnel. « Si jamais les soins intensifs se mettent à augmenter très rapidement, il va falloir avoir d›autres mesures », a indiqué M. Dubé. CHSLD. Des problèmes connus de longue date Plusieurs manques ont été observés dans les CHSLD durant la première vague./JOSIE DESMARAIS/ARCHIVES MÉTRO Dans les prochains mois, la commissaire à la santé et au bien-être dressera un portrait exhaustif de la gestion de crise sanitaire lors de la première vague de la pandémie. Mais déjà, après quelques mois d’étude, un constat est clair dans sa tête  : Québec connaissait déjà les enjeux du réseau. « Les problèmes que la crise a exacerbés étaient connus », a signifié hier la commissaire Joanne Castonguay, qui s’est vu confier l’an dernier le mandat de faire le diagnostic de la crise dans les centres de soins de longue durée. La commissaire présentait devant les journalistes les premiers constats de son enquête, qui doit donner naissance à un rapport final, attendu en septembre. Déjà, les coupables de la première vague sont connus  : le manque de ressources, l’accès difficile à l’information et l’inefficience du système, a-t-elle évoqué lors d’une présentation en ligne. Des témoignages Depuis le lancement de son enquête, à la fin 2020, M me Castonguay a eu accès aux témoignages d’une centaine de travailleurs de la santé et d’usagers du réseau. Leurs propos viennent la conforter dans ses premières conclusions, affirme-elle. « Ils disent eux-mêmes que ça fait longtemps que les solutions sont connues. Comment ça qu’il n’y a pas d’imputabilité ? », s’est-elle interrogée à voix haute. FRANÇOIS CARABIN 3 « L’utilisation d’EPI a été autorisée dans les CHSLD uniquement après le 8 avril ! C’était déjà trop tard, le virus circulait déjà beaucoup », peut-on lire dans le document. Pour tous vos besoins publicitaires, contactez-nous ! 438 989-6325 ydaigneault@metromedia.ca Yvon Daigneault Chef d’équipe Annie Venne Directrice de compte Valérie Gilbert Directrice de compte Isabelle Moineau Petites annonces classées 514 286-1066 poste  : 348 imoineau@journalmetro.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :