Métro Montréal n°2021-03-31 mercredi
Métro Montréal n°2021-03-31 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-03-31 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 6 Mo

  • Dans ce numéro : statu quo pour le moment.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
métr journalmetro.com Mardi 15 octobre 2019 CULTURE George R.R. Martin signe un contrat de cinq ans avec HBO Père de l’univers de Game of Thrones, George R.R. Martin a signé un accord avec la chaîne de télévision pour y développer de « nouveaux contenus », qui pourraient inclure de nouvelles aventures mettant en scène héros et dragons dans le monde de Westeros. RÉDACTION AFP RELAXNEWS Les envolées poétiques de Meryl McMaster au Musée McCord Arts visuels. La photographe Meryl McMaster investit le Musée McCord avec une exposition d’art contemporain inédite et forte de curiosités, Il fut un chant. Notre journaliste a pu la découvrir en avant-première lors d’une visite guidée. AMÉLIE REVERT arevert@journalmetro.com Bercé par une ritournelle d’oiseaux, le visiteur s’immerge dans Il fut un chant en découvrant d’abord quelques œuvres soigneusement mises en lumière par Meryl McMaster, Canadienne d’origines nêhiyaw (Crie des Plaines), britannique et néerlandaise. Toutes proviennent des collections des arts DESCRIPTION Doit posséder un permis de CLASSE 3 Entrepôt situé à Ville St-Laurent décoratifs du Musée McCord, et à la surprise d’Hélène Samson, conservatrice, aucune photographie n’y apparaît. On y voit plutôt des plantes séchées et animaux – essentiellement volatiles – naturalisés sous plusieurs cloches de verre. Un peu comme si la vie et la mort s’étaient figées au même instant, « une scène qui n’en finit pas » décrit elle-même l’artiste. Et c’est bien cette dualité qu’explore Meryl McMaster avec ses créations. À partir de cette faune et de cette flore venues d’une autre époque, elle a en effet imaginé et expérimenté trois nouvelles installations artistiques baignées de poésie. Vie et mort, peurs et amour, réalité et numérique... autant de thèmes qui nous amènent à réfléchir sur l’emprise des humains sur la nature au fil du temps. « À quel point voulons-nous la contrôler ? Pourquoi nous accrochons-nous au passé ? » s’est-elle ainsi demandé, y voyant un lien avec la crainte de perdre notre connexion avec l’Histoire. « Il est important pour le Musée de présenter des artistes autochtones, dont les créations sont universelles, et d’insister sur la distinction avec l’art autochtone », assure la conservatrice Hélène Samson./GRACIEUSETÉ MUSÉE MCCORD Une artiste contemporaine « Ces objets que j’ai choisis m’ont aussi fait penser au processus de collection et de contrôle des cultures des autres », affirme Envoyez votre CV à jmcnulty@transmet.ca également Meryl McMaster. Elle fait notamment référence aux cultures autochtones, qui ont bien longtemps été montrées dans des musées d’histoire naturelle. « Comme si elles « Meryl [McMaster] est une artiste visuelle émergente exceptionnelle dont la réflexion et le travail de création sont toujours percutants. Il fut un chant reflète à merveille sa démarche créative, et est une réelle invitation à l’introspection sur notre rapport à la nature. » Suzanne Sauvage, présidente et chef de la direction du Musée McCord faisaient partie de la nature, et non pas du mouvement social. C’est étonnant », précise Hélène Samson. Pour la conservatrice, Il fut un chant peut aussi se révéler en tant que prise de conscience collective grâce à une mise en abîme. « Les cloches de verre sont des petits musées en soi, car ce sont des objets que l’on veut conserver et protéger. Elles sont comme une espèce de métaphore du musée, qui lui-même collectionne les objets pour les conserver. Mais bien sûr, chacun pourra interpréter l’exposition selon ses propres émotions. » « Meryl McMaster présente cette exposition dans un cadre d’art contemporain. Elle ne pose pas un problème particulier aux Autochtones », souligne par ailleurs Hélène Samson. « Il s’agit d’une artiste extraordinaire qui a su questionner son identité depuis ses débuts. L’une de ses photographies a même été publiée dans un récent numéro de Vogue », poursuit-elle. Enfin, rappelons que Meryl McMaster participe avec Il fut un chant au programme d’artistes en résidences du Musée, qui existe depuis 2012. Il a l’objectif de proposer de nouvelles façons d’interpréter l’histoire. 8 L’exposition Il fut un chant est présentée du 2 avril au 15 août au Musée McCord. Récompenses. Nominations aux prix Écrans canadiens La comédie télévisuelle Schitt’s Creek et le film d’horreur Blood Quantum sont en tête des nominations aux prochains prix Écrans canadiens. Parmi les productions québécoises qui se démarquent, on retrouve les films La déesse des mouches à feu, Souterrain et Nadia, Butterfly. Sans surprise, la sixième et dernière saison de Schitt’s Creek, récompensée aux derniers prix Emmy et aux Golden Globes, domine la soirée avec un total de 21 nominations. Les séries Cardinal  : Until The Night et Trickster récoltent 15 nominations chacune. Karine Vanasse est d’ailleurs citée pour son rôle dans la première. La série dramatique Transplant, qui met en vedette Laurence Lebœuf, est en lice dans six catégories. En cinéma, Blood Quantum est nommé à 10 reprises. Les films Funny Boy et Akillia’s Escape se taillent aussi une belle place avec respectivement neuf et huit nominations. Parmi les films québécois s’étant démarqués, on retrouve les productions Beans, Souterrain, et Nadia, Butterfly, toutes trois en compétitions pour le prestigieux prix du Meilleur film. La Déesse des mouches à feu (Anaïs Barbeau-Lavalette), Le Rire (Martin Laroche), My Salinger Year (Philippe Falardeau), Vacarme (Frédérick Neegan Siouï Trudel) et Jusqu’au déclin (Patrice Laliberté) sont également finalistes dans quelques catégories. Du côté des des documentaires, Errance sans retour (Olivier Higgins et Mélanie Carrier) et Une femme, ma mère (Claude Demers) récoltent chacun deux nominations. MARIE-LISE ROUSSEAU
GRACIEUSETÉ LA BALEINE NOMADE métr journalmetro.com Mercredi 31 mars 2021 EDUCATION Sensibiliser les jeunes à l’écologie grâce aux baleines Environnement. En parlant des baleines et des requins pour aborder les enjeux environnementaux, La Baleine Nomade offre des ateliers de sciences ludiques et sensibilise les écoliers à l’écologie. t PERRINE GRUSON redaction_quebec@metromedia.ca Vikie Pedneault est passionnée de baleines depuis qu’elle est toute petite. Une fois son diplôme de biologie en poche, elle souhaitait prendre une autre voie que celle de la recherche. Elle a lancé les ateliers éducatifs de La Baleine Nomade en 2017. « Beaucoup de gens me disaient  : tu as une approche amusante de la science, par exemple en utilisant des anthropomorphismes pour parler des baleines et en étant comique. […] Pour moi, la différence se fait par l’éducation », dit-elle. Les ateliers sont proposés aux classes et services de garde du primaire, de 5 à 12 ans. Ils peuvent être offerts de façon virtuelle ou en présentiel, selon les restrictions propres à chaque école, dans toute la province. La science utile M me Pedneault explique que tous les ateliers sont bâtis à partir de la chaîne YouTube de La Baleine Nomade. « On essaie de faire des capsules liées aux apprentissages. La baleine est le point de départ, mais toutes les matières sont travaillées », dit-elle. Par exemple, on découvre la baleine à l’aide d’un texte, ce qui fait travailler le français. La baleine se promène de ville en ville via le Saint-Laurent, en suivant l’itinéraire de Champlain, ce qui enrichi les connaissances en histoire et en géographie. Ces éléments sont l’occasion d’expliquer aux enfants l’importance de la protection de l’environnement pour la survie des baleines. « Par exemple, j’explique qu’une baleine n’a pas le choix de nager au travers un banc de plastique, elle est obligée d’en manger si elle veut poursuivre sa route », dit Vikie Pedneault. Des casques de réalité virtuelle qui simulent la vision d’une baleine sont aussi disponibles lors des ateliers. Une activité qui impressionne beaucoup les enfants, selon la biologiste. Si les baleines fascinent, les requins sont aussi utilisés comme outil éducatif. « Les enfants sont mal informés. Ils croient que les requins sont méchants et s’attaquent aux humains », explique Vikie Pedneault, qui s’est donné la mission de démystifier ces préjugés. Des projets de développement Vikie Pedneault souhaite étendre son réseau au Québec. « On aimerait collaborer avec une commission scolaire, dit-elle. Puisque notre programme permet à l’enfant d’être au centre de ses apprentissages, cela permettrait d’allier des valeurs de pédagogie et d’environnement. » Un autre de ses objectifs est de fabriquer un cachalot gonflable grandeur nature. « Ça rentre dans un gymnase. On pourrait l’amener dans toutes les écoles », imagine M me Pedneault. Un camp techno estival pour les adolescents Pour sa 4 e édition cet été, le Camp découverte Techno, destiné aux adolescents de 11 à 16 ans souhaitant se familiariser avec des thématiques telles que l’intelligence artificielle, la cybersécurité ou la 5G, sera tenu de façon virtuelle. Les cours seront donnés en ligne par des étudiants universitaires en génie. Plus d’infos sur www.camp-techno.com. MÉTRO Plus d’informations sur www.labaleinenomade.com DES COURS DE PERFECT ONNEMENT QUI MÈNENT PLU$ LOIN Des programmes de courte durée pour parfaire vos compétences professionnelles et suivre l’évolution de votre environnement de travail. Bureautique 2 soirs/semaine 5 semaines AF Excel – Avancé AF Simple Comptable – Cours sur la paie Centre de formation professionnelle Léonard-De Vinci 3200, bd de la Côte-Vertu, Saint-Laurent Côte-Vertu 121 Cours de perfectionnement offerts sur l’Île de Montréal Priorité donnée aux personnes en emploi 514 765-7650 Consultez l’offre complète au www.montezdeniveau.ca formationcontinue.servicescsmb.com Avec la participation financière de  : Admission en ligne  : formationcontinue.servicescsmb.com/cours-a-temps-partiel/xi> FORMATION 60 $ 60 $ EN LIGNE DÉBUT  : 6 avril 12 avril Nos formations respectent les consignes sanitaires de santé publique. AF  : Attestation de formation 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :