Métro Montréal n°2021-03-17 mercredi
Métro Montréal n°2021-03-17 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-03-17 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 7,9 Mo

  • Dans ce numéro : profiter du printemps après 20h00.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
journalmetro.com Mercredi 17 mars 2021 EVASION. Welensi':7FiTaIi U - II La pratique du fatbike en pleine ascension Sport. La popularité du vélo à pneus surdimensionnés (VPS), communément appelé fatbike, ne cesse d’augmenter. Selon une étude réalisée en 2018, Empire 47 (E47), de Lac-Delage, dans la région de Québec, serait le centre hivernal le plus fréquenté du monde pour y pratiquer ce sport en émergence. ALAIN COUILLARD redaction_quebec@metromedia.ca Alexandre Lemerise, responsable des communications, du développement et du marketing pour E47, souligne que l’organisme démarre à peine sa 7 e saison avec un total de 43 km de pistes. Entre novembre 2019 et mars 2020, l’emplacement a accueilli un peu plus de 15 000 visiteurs. Un nombre en hausse chaque année. Le développement de cet emplacement hivernal a été progressif. « Il n’y avait pas d’endroit spécifique dédié à la pratique hivernale du fatbike, dit M. Lemerise. Des bénévoles ont proposé d’en créer un ici en 2014. » Il raconte que des motoneiges fournies pas des bénévoles et des camions ont été utilisés pour niveler les pistes la première année. « Le centre s’est fait connaître par le bouche à oreille. Ailleurs, certains centres en autorisaient la pratique uniquement dans les sentiers de raquettes. À d’autres endroits, la préparation du sentier se faisait en collaboration avec sept ou huit raquetteurs qui tapaient d’abord les pistes », se souvient-il. Marie-Josée Brassard et Denis Lemieux, des résidents de Beauport, commencent à peine leur aventure cycliste. « On voulait faire aujourd’hui une activité avec notre petit-fils et on s’est dit pourquoi ne pas l’essayer une première fois », « C’est un sport similaire au vélo de montagne, mais c’est la conduite qui est différente. Les pneus surdimensionnés et mous ne s’enfoncent pas dans la neige. » Jérôme Mercier, de Saint-Augustin- de-Desmaures, en banlieue de Québec, enfourche son fatbike chaque hiver depuis 2014. explique M me Brassard. Le trio a parcouru une distance de sept kilomètres en 90 minutes. « Je suis une fille qui fait de la course à pied et j’avoue que le fatbike, c’est assez cardio, poursuit-elle. Il faut suivre les traces, car si tu sors de la roulière tu dérapes un peu. » Du côté de Montréal, de nombreux sportifs ou amateurs de plein air se sont aussi convertis aux joies du vélo à pneus surdimensionnés. « Moi ce que j’aime, c’est la possibilité de faire du vélo en hiver, mais aussi à l’automne, quand le sol commence à geler mais que les activités sur la neige sont encore limitées », dit Joanne Wayland, une résidente d’Ahuntsic. À distance raisonnable de la ville, M me Wayland a trouvé trois destinations privilégiées pour ses sorties sur deux roues  : Chambly, Rawdon et Mont-Saint-Bruno, son parcours préféré. « Les sentiers y sont plus accessibles et les paysages, féériques », dit-elle. Circuits en expansion Quelques projets de développement sont dans la mire de la direction d’Empire 47. La construction d’un bâtiment administratif et de services est devenue prioritaire, mentionne Alexandre Lemerise. L’organisme sans buts lucratifs envisage également d’améliorer les pistes de vélo de montagne cet été. « Ce sont les revenus générés par le fatbike qui ont permis d’aménager et de parfaire nos pistes cyclables. » E47 aménagera des pistes pour l’organisation de courses à obstacles et se prépare aussi à recevoir cet été une compétition organisée par Xterra Québec. « C’est un triathlon en mode hors route qui comprend de la natation en eau vive, une course en sentier et une épreuve en vélo de montagne. On a tout  : le lac, la montagne et les sentiers », dit M. Lemerise. Cabane à sucre aux influences cajuns Avec sa boite-repas « Un chef à l’érable », Wadensky Fontaine propose un menu du temps des sucres revisité avec une touche d’exotisme, grâce à l’ajout d’épices jerk, de pain de maïs et de hareng fumé par exemple. Livraison disponible à Montréal. www.avecplaisirs.com, 89$ pour deux personnes. MÉTRO 8 TIM FOSTER/UNSPLASH
métr journalmetro.com Mercredi 17 mars 2021 EDUCATION Écrans. Le temps d’écoute de la télévision aurait un effet négligeable et presque nul sur la performance scolaire des enfants québécois, révèle une récente étude de l’Université Laval, contredisant ainsi plusieurs messages issus de recherches ces dernières années. Avant l’arrivée des écrans mobiles, les enfants consacraient en moyenne deux heures par jour à regarder la télévision selon l’étude publiée dans Economics of Education Review. En 2015, l’écoute de la télévision a diminué, mais l’ajout des nouveaux écrans a fait augmenter le temps total consacré à des contenus vidéo. Cela a haussé la moyenne à 2 h 30 par jour selon une seconde étude publiée dans Journal of Children and Media. Particulièrement en temps de pandémie, le temps consacré à l’écoute de la télévision continue de susciter de fortes inquiétudes tant des parents que des professionnels de l’enfance, mais les études sur le sujet présentent des résultats très divergents. C’est ce qui a motivé le chercheur Wilfried Supper a essayé de dégager un consensus parmi la diversité de conclusions. « Les études qui s’intéressent aux impacts de l’écoute de la télévision sur les notes académiques des enfants sont partagées. Certaines indiquent que le rendement scolaire est négativement affecté et d’autres affirment qu’il n’y a aucune association. Je voulais démêler tout ça et avoir une idée plus précise de la conclusion », affirme celui qui est candidat au doctorat au programme en mesure et évaluation de la Faculté des sciences de l’éducation à l’Université Laval. Depuis 2016, le chercheur a comparé les résultats de 27 études sur l’écoute de la télévision et le rendement scolaire de Québécois âgés de 3 à 21 ans. Les principales craintes soulevées quant à l’écoute de la télévision concernaient les effets de substitution et d’inhibition. Pour la première hypothèse, on craignait que l’écoute de la télévision remplace le temps accordé à la lecture ou aux jeux, par exemple. L’effet d’inhibition présumait que la télévision habitue l’enfant à une paresse mentale, où le cerveau ne serait pas suffisamment entraîné à imaginer. En compilant les résultats des études, Wilfried Supper a établi une association entre le temps d’écoute de la télévision et le rendement scolaire à une taille de -0,025. Le résultat, très près de zéro, signifie l’absence de relation entre les deux variables. Évaluation d’autres éléments Désireux de savoir si l’écoute de la télévision pouvait avoir des répercussions sur d’autres comportements, M. Supper a également analysé la fréquence de quatre éléments  : le temps que les enfants consacrent à lire pour le loisir, la fréquence des interactions avec leurs parents, leur motivation à lire et leur niveau d’inattention. À l’aide de données compilées par l’Institut de la statistique du Québec, le chercheur a analysé les comportements de 2 223 participants âgés de 6 à 10 ans. Les résultats obtenus se sont avérés quasiment nuls pour les quatre variables. La fréquence des élèves à lire pour le loisir est toutefois affectée plus significativement que les autres variables, mais de manière trop petite pour la considérer comme ayant un lien avec le temps d’écoute de la télévision. L’étude des quatre facteurs confirme que l’écoute de la télévision n’est pas associée aux résultats scolaires des enfants, de façon directe ou indirecte. Wilfried Supper a également noté que les résultats ne diffèrent pas selon le sexe des enfants. Le contenu visionné à la télévision ne devrait-il pas être pris en compte pour évaluer les conséquences sur le Saveurs d’ailleurs en balado Le festival Montréal en lumière bat son plein et vient de dévoiler une attraction ludique et gourmande  : Du monde en cuisine, un balado de huit épisodes pour nourrir sa curiosité des cuisines d’ailleurs. Disponible à l’écoute jusqu’au 30 avril, sur Apple Podcasts et Spotify. MÉTRO Le temps passé devant la télé n’a pas d’impact sur le rendement scolaire MAGALIE MASSON redaction_quebec@metromedia.ca L’étude québécoise confirme que l’écoute de la télévision n’a pas d’impact sur les résultats scolaires des enfants. ALBERTO CONTRERAS/UNSPLASH rendement scolaire ? Interrogé sur cette nuance, le chercheur estime qu’il s’agit à ce stade d’une question secondaire à sa recherche. « Près de 90% des contenus regardés par les enfants sont des émissions de divertissement. Il y a donc peu de place à la comparaison », explique-t-il en entrevue. Bien que la conclusion de ses recherches soit une bonne nouvelle pour la réussite académique, le candidat au doctorat rappelle que l’écoute de la télévision peut avoir des DES COURS DE conséquences sur d’autres sphères de la vie, comme sur la santé physique. « Les institutions de santé publique ont donc de très bonnes raisons de continuer à encourager l’équilibre dans les loisirs », précise l’universitaire. v1 PERFECT ONNEMENT QUI MÈNENT PLU$ LOIN Des programmes de courte durée pour parfaire vos compétences professionnelles et suivre l’évolution de votre environnement de travail. Bureautique 2 soirs/semaine 5 semaines AF Excel – Avancé AF Simple Comptable – Cours sur la paie Centre de formation professionnelle Léonard-De Vinci 3200, bd de la Côte-Vertu, Saint-Laurent Côte-Vertu 121 Cours de perfectionnement offerts sur l’Île de Montréal Priorité donnée aux personnes en emploi Consultez l’offre complète au www.montezdeniveau.ca 514 765-7650 formationcontinue.servicescsmb.com Avec la participation financière de  : Admission en ligne  : formationcontinue.servicescsmb.com/cours-a-temps-partiel/FORMATION 60 $ 60 $ EN LIGNE DÉBUT  : 6 avril 12 avril Nos formations respectent les consignes sanitaires de santé publique. AF  : Attestation de formation 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :