Métro Montréal n°2021-03-10 mercredi
Métro Montréal n°2021-03-10 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-03-10 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 10,8 Mo

  • Dans ce numéro : covid-19, 1 an.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Laval Lanaudière Laurentides Montérégie Montréal Le niveau d’alerte est très élevé dans votre région  : Les rassemblements d’amis ou de famille sont interdits. Les déplacements vers d’autres régions doivent être évités. Il est défendu de quitter son domicile entre 20 h et 5 h le matin. Respectez toutes les règles, tout le temps, sans exception. Votre Je gouvernement Québec% Li 0 Québec.ca/coronavirus 1 877 644-4545 Palier d’alerte  : rouge
métr journalmetro.com Mercredi 10 mars 2021 ACTUALITE mem Le 20/20/20 non respecté Logement. Un des premiers projets immobiliers dans Ville-Marie à devoir se soumettre au règlement pour une métropole mixte, communément appelé 20/20/20, pourrait ne pas avoir à respecter ses exigences en matière de logement social. ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreault@journalmetro.com De la mi-février au 1er mars, des résidents de Ville-Marie ont pris part à une consultation publique entourant un projet immobilier du promoteur Maître Carré. Celui-ci souhaite démolir un vieil entrepôt situé sur la rue Ontario Est, pour laisser place à deux bâtiments résidentiels de cinq étages qui compteront 215 unités de différentes tailles, dont une trentaine de logements familiaux de trois chambres (14%). « Il y a des retombées sociales intéressantes pour la communauté », se réjouit le responsable de l’habitation au comité exécutif, Robert Beaudry, en entrevue à Métro. Ce dernier précise qu’une grande place publique verra le jour entre les deux bâtiments, qui disposeront de toitures verdies. Une vingtaine d’arbres seront aussi plantés. Le projet immobilier est prévu sur le terrain du 2820 rue Ontario Est./JOSIE DESMARAIS/MÉTRO MÉDIA « Il risque d’y avoir beaucoup de projets qui pourront se prévaloir des exclusions à ce règlement-là. » Éric Michaud, coordonnateur du Comité logement Ville-Marie Un « test » Les documents du conseil d’arrondissement d’hier soir, qui concernaient l’adoption en deuxième lecture du projet, confirment d’ailleurs que ce développement immobilier devra respecter le règlement pour une métropole mixte, qui entrera en vigueur le 1er avril. « Pour nous, ça sert un peu de test », explique à Métro le coordonnateur du Comité logement Ville-Marie, Éric Michaud. Ce règlement vise à obliger les promoteurs de la métropole à inclure 20% de logements sociaux dans leurs projets immobiliers, de même qu’un pourcentage de logements familiaux et abordables. Ceux-ci ont toutefois l’option d’accorder une compensation financière ou des terrains à la Ville, s’ils n’incluent pas de logements sociaux sur le site. Des exceptions Les développeurs immobiliers qui optent pour certains programmes gouvernementaux visant à augmenter la part de logements abordables dans leur projet n’ont cependant pas à respecter ce règlement. Maître Carré a d’ailleurs entamé des démarches auprès de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) afin de s’inscrire à son programme de financement de la construction de logements locatifs. Celui-ci devrait lui permettre d’offrir pendant 20 ans un loyer au moins 20% en-deçà du loyer médian du secteur pour au moins 30% de ses unités. Si le promoteur confirme Un budget au Québec le 25 mars La grande messe annuelle du budget du Québec aura lieu le 25 mars prochain. Le ministre des Finances, Eric Girard, a confirmé la nouvelle devant les médias, hier, à l’Assemblée nationale. MÉTRO cette entente avec la SCHL, il n’aura alors pas à inclure d’unités de logement social sur le site ni à accorder une contribution financière à la Ville, confirme M. Beaudry. « La retombée sociale est présente pour nous parce qu’on vient offrir de l’abordabilité pérenne dans un secteur qui, on le sait, est en pleine ébullition », affirme l’élu. « On exclut les logements sociaux » Plusieurs organismes craignent toutefois que des promoteurs utilisent les exceptions au règlement afin de le contourner. « On exclut les logements sociaux, déplore Éric Michaud. Il risque d’y avoir beaucoup de projets qui pourront se prévaloir des exclusions à ce règlement-là. » Le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) s’inquiète aussi de la porte qui s’ouvre aux promoteurs par le biais de ces exceptions au règlement. « Ça ne pallie pas du tout les besoins des ménages à faibles ou à modestes revenus [de miser uniquement sur des logements abordables]. Pour nous, c’est inacceptable », lance la responsable des dossiers montréalais au FRAPRU, Catherine Lussier. « Le règlement vient d’être adopté ; il va vivre. On pourra adopter des ajustements par la suite », réplique M. Beaudry. Métro n’a pas pu rejoindre hier le développeur immobilier Maître Carré. Vaccin. Bientôt le tour des 65 ans et plus Le gouvernement de François Legault veut vacciner au plus vite les 65 ans et plus au Québec. Le succès de cette opération pourrait même permettre de rouvrir les portes des domiciles, évoque le premier ministre. « Une fois que tous les 65 ans vont être vaccinés, j’espère qu’on va pouvoir commencer à avoir de la visite à la maison », a convenu l’élu, hier. Depuis le début de la pandémie, 95% des décès ont été constatés chez des personnes de cette tranche d’âge. Une fois les 65 ans et plus inoculés, il n’est pas exclu que les allègements se multiplient. « Une fois les 65 ans et plus vaccinés, ça va être une autre ball game. Ça va être une situation complètement différente », a affirmé le premier ministre. Accélération En date d’hier, pratiquement 7% de la population québécoise a reçu une dose du vaccin. Il s’agit en grande partie de travailleurs de la santé, et de résidents en CHSLD ou en résidences privées pour aînés. Dans la population générale, les 70 ans et plus peuvent déjà prendre rendez-vous à Montréal. Dans le reste du Québec, la limite est à 75 ans. « Ça se passe bien de ce côté-là », a précisé M. Legault, qui souhaite ouvrir la vaccination aux personnes de 65 ans et plus dans les prochaines semaines. Pour tous vos besoins publicitaires, contactez-nous ! 438 989-6325 ydaigneault@metromedia.ca Yvon Daigneault Chef d’équipe Annie Venne Directrice de compte MÉDIAS Fin du HuffPost L’entreprise Buzzfeed a procédé à des coupes dans ses services d’information, coupures qui comprennent la fermeture des salles Valérie Gilbert Directrice de compte FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journalmetro.com 3 Le centre de vaccination du Stade Olympique/JOSIE DESMARAIS/MÉTRO 7% Environ 7% de la population québécoise a reçu une dose du vaccin contre la COVID-19 de nouvelles de HuffPost Québec et HuffPost Canada à compter du 9 mars. Au total, 23 postes ont été supprimés au Canada, dont cinq à Montréal et 18 à Toronto. MÉTRO Isabelle Moineau Petites annonces classées 514 286-1066 poste  : 348 imoineau@journalmetro.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :