Métro Montréal n°2021-02-26 vendredi
Métro Montréal n°2021-02-26 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-02-26 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 22,5 Mo

  • Dans ce numéro : Métro Montréal a 20 ans !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
métr journalmetro.com Week-end 26-28 février 2021 OPINIONS TRIBUNE LIBRE Ce marketing qui nous leurre avec les tendances de l’heure ! Dès le début de la crise sanitaire, 34% de la population québécoise se disaient davantage préoccupée par son poids. À la fin décembre 2020, 38% rapportaient toujours une hausse de cette préoccupation. La pandémie a chamboulé nos habitudes de vie et notre santé mentale est mise à l’épreuve. L’industrie de la minceur fait preuve d’imagination et profite de cette vulnérabilité pour vendre ses produits, ses services ou des moyens amaigrissants qui sont soi-disant gages de bien-être et de succès. Pourtant, les études sont claires  : les démarches de perte de poids aboutissent souvent en échecs répétitifs, diminuent l’estime de soi et nuisent à la santé physique et mentale. Sur le web et les médias sociaux, TRIBUNE LIBRE « Des aînés, par milliers, ont été négligés » La COVID-19 poursuit ses ravages, particulièrement auprès des aînés et des retraités du Québec, au détriment de leur droit à la santé, à des services adaptés à leurs besoins et portant atteinte à la vie elle-même. L’Association québécoise de défense des droits des personnes retraitées et préretraitées (AQDR), qui regroupe 25 000 membres répartis dans une quarantaine de sections locales actives, s’est portée à la défense des droits des aînés, conformément à sa mission première. À l’automne 2020, l’AQDR a mandaté son Comité santé pour mener une vaste enquête et mesurer les impacts de la pandémie sur la qualité de vie des aînés et sur les services de santé et sociaux auxquels ils ont recours. Plus de 16 000 membres ont métr les stratégies marketing et les influenceurs abondent. Coachs de vie, régimes, méthodes miracles, cure détox, produits minceurs et autres... Tous sont au rendez-vous pour nous vendre un mode de vie sain ou la dernière méthode qui nous permettra d’améliorer notre santé. Ces produits ou méthodes miracles sont souvent promus à coup de fausses promesses, et ce, à des fins lucratives. Même l’industrie alimentaire prend part au mouvement. Récemment, un épicier s’est joint de la partie en lançant un nouvel étiquetage en magasin et en ligne pour orienter le choix des consommateurs. Le détaillant guide selon différentes tendances alimentaires et identifie les produits selon des attributs. Ce genre de stratégie marketing n’est pas unique. L’utilisation de logos qui sont apposés sur l’emballage par les industriels est fréquente pour exploiter Nos membres sont préoccupés par l’isolement social qui est très présent parmi eux et de la quasi-absence de mesures pour y répondre avec efficacité. été sollicités, ce qui a permis de dresser un portrait juste mais implacable de leur situation sociale et sanitaire, fidèle reflet de l’ensemble des ainés québécois et de leurs difficultés. La pandémie a révélé avec force à quel point des aînés, par milliers, ont été négligés, parfois abusés, souvent abandonnés à leur sort et atteints dans leur dignité, en CHSLD, en résidence ou à leur domicile, là où une majorité d’entre eux souhaitent rester, vivre et mourir, au sein de leurs milieux de vie et proches des leurs. Le désir de rester chez soi L’enquête de l’AQDR a permis de sonder leurs perceptions et leurs attentes  : 59% des répondants ont ainsi estimé que leur qualité de vie a diminué ; une majorité a aussi confirmé sa volonté de demeurer chez elle le plus longtemps possible, avec des services et des soins accessibles, adaptés et prioritaires. […] Nos membre s’inquiètent de la baisse de la qualité et de la fréquence des services sociaux et de réadaptation, de l’instabilité du personnel, de la diminution des rencontres de suivi dans le milieu de vie et de la diminution des activités de réadaptation. Ils sont aussi très concernés par le peu de soutien personnel et financier qui est accordé aux proches aidants et par la faible partie du budget en santé attribué aux services et aux soins à domicile. Tout ceci risque d’avoir des impacts sur le maintien et le développement des capacités des personnes ainsi que sur leur entourage. Pour nos membres, il reste inacceptable que la pandémie serve d’excuse pour justifier le non-respect des droits des usagers. Leurs demandes sont pressantes car elles correspondent à des droits fondamentaux dont le respect devrait être une exigence de réalité et pas seulement la rhétorique des discours officiels. L’AQDR est en première ligne Faites-nous découvrir votre Montréal ! Photographes, à vos appareils ! Courez la chance de voir votre cliché publié dans les pages Opinions de votre journal favori... Faites-nous parvenir vos photos de la ville à opinions@journalmetro.com. MÉTRO la tendance grandissante qu’ont les consommateurs à rechercher des produits santé. L’éventail d’attributs proposé suit les tendances marketing de l’heure en faisant la promotion de diètes  : keto, paleo, naturel, végé, bio, local… Ce type de stratégie renforce l’idée que l’on doit adopter une diète ou un régime particulier. Lorsqu’on s’y attarde, on s’aperçoit que beaucoup d’aliments ultra-transformés nuisibles à la santé sont mis en valeur. pour demander le plein respect de ces droits  : ce sont les droits de tout le monde, mais ils sont plus négligés ou carrément ignorés quand il s’agit des ainés qui ont pourtant bâti le Québec et continuent activement à participer au développement collectif. Nous demandons avec la plus grande insistance à nos gouvernants d’entendre la parole des ainés, leurs demandes de respect, d’assistance et d’inclusion sociale. JEAN CARETTE, ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DE DÉFENSE DES DROITS DES PERSONNES RETRAITÉES ET PRÉRETRAITÉES Où sont les enfants ? Bizarre, mais je ne sais plus ce qu’est un enfant. Je suis dans le métro, et seule règne la désolation en constatant que les enfants ne sont plus visibles dans les endroits que je fréquente, soit en marchant sur la rue, le métro, l’épicerie, certains magasins, non plus rien... La pandémie, les décideurs les ont effacés de notre vue. L’avenir du peuple, Par exemple, pour combler vos besoins en « Grains entiers », on vous propose des croustilles de marque comme Doritos et Tostitos. Vous avez envie d’une collation « Keto » ? Les chocolats Lindor de Lindt ne sont qu’à un clic de votre panier, si vous faites votre épicerie en ligne. Si vous décidez d’opter pour une alimentation « Naturelle », produits surgelés (ex.  : les pâtés St-Hubert), craquelins à saveur de fromage (Goldfish), nouilles instantanées (Mr. Noodle) et autres produits hautement transformés sont suggérés. À nouveau, on maquille des produits alimentaires ultra-transformés avec des étiquettes pour leur donner une allure santé. Plutôt que d’aider le consommateur, on augmente la confusion. Avec la multiplication des stratégies et la diversification des canaux utilisés par l’industrie de la minceur, Santé Canada doit agir pour encadrer les pratiques et nous donner accès à une information juste. La santé de la population doit passer avant les intérêts économiques des industries. Volume  : 20 Numéro  : 17 À Montréal, Métro est publié par Métro Média, 101, boul. Marcel-Laurin, Montréal H4N 2M3 Tél.  : 514 286-1066 Imprimé par  : Transcontinental Transmag, 10807, rue Mirabeau, Anjou, Québec, H1J 1T7 Distribué par Metropolitan Media Services/Directrice de la distribution  : Danielle Tessier Directeur principal des ventes  : Patrick Marsan Contrôleur  : François Dallaire Directeur de l’information  : Olivier Robichaud Chef de pupitre  : Carole Côté Vous avez une opinion à nous faire parvenir ? opinions @journalmetro.com Vous voulez annoncer dans nos pages ? publicite@journalmetro.com Vous avez une nouvelle à nous faire parvenir ? info@journalmetro.com. ISSN 1716-9895/ARCHIVES MÉTRO 6 LAURENCE SAUVÉ-LÉVESQUE, INF., M.SC., ASSOCIATION POUR LA SANTÉ PUBLIQUE DU QUÉBEC les enfants, sont retenus, confinés, forcés, rivés, à leur écran. La joie, le rire, l’innocence de ces enfants ont été bannis dans toutes les parties du monde. […] Les décideurs ont réduit notre vie à s’instruire chez soi, à travailler chez soi, passer sa journée devant son écran, regarder la télé chez soi, série, films, variétés, chez soi, cinéma chez soi, théâtre chez soi, spectacles, etc. Sans compter le resto chez soi, les achats en ligne chez soi… Les consignes de lavages de mains, distanciation, les messages radiophoniques, télévisuels, sans compter les répétitions aux trois minutes des messages audio et sur écrans numériques dans les métros, tous les ingrédients pour un lavage de cerveau… Par tant de lavages de cerveau, le mien rétrécit, rétrécit, rétrécit… Et le vôtre ? LO GUILBAULT L’actualité vous fait réagir ? Écrivez-nous ! opinions@journalmetro.com
e Facebook Twitter (t3 Linkedin Instagram stm.info Vl'IMF'ee Pour gérer vos distances Consultez l'achalandage des bus en temps réel. stm.info e'4 il mil I.0 l I i p.0 I L estm ON VOUS CHANGE LES IDÉES ? Voyez nos idées de forfaits vacances... à Montréal À MONTRÉAL CHANGER DE QUARTIER, C’EST SOUVENT COMPLÈTEMENT DÉPAYSANT. CONSULTEZ NOS FORFAITS VACANCES EN BUS ET EN MÉTRO ET PARTEZ EXPLORER LA VILLE AVEC LES MEMBRES DE VOTRE BULLE, DE BONS SOULIERS DE MARCHE ET UN TITRE DE TRANS- PORT ALLER-RETOUR. Forfait shopping et culture sur la ligne verte Sortez/entrez à Peel, ou Saint-Laurent Avec les vitrines des grands magasins, les décors du Quartier des spectacles, les exposions des grands musées,oui, vous êtes bel et bien au centre-ville ! Sur la rue Sherbrooke, c’est le Mile carré doré et son architecture distinctive. Sur la rue Sainte-Catherine, les grands magasins abondent. Autour de la Place-des- Arts, les installations du Quartier des spectacles déploient les couleurs de Luminothérapie. Ça vaut au moins une journée, parce qu’il y a beaucoup à faire et à voir ! Quel est l'édifice avec des verrières qu'on voit juste derrière le bus ? Forfait histoire et architecture sur la ligne orange Sortez/entrez à Champ-de-Mars, ou Square-Victoria Donnez-vous pour mission de découvrir d’où proviennent les noms des stations Champ-de- Mars, Place-d’Armes et Square-Victoria – OACI et découvrez pourquoi ces trois lieux attirent tant de visiteurs. Qu’est-ce qui fait que la station Champ-de-Mars et l’une des plus photographiées du métro montréalais ? On vous prédit que vous serez tentés de le faire vous aussi. Découvrez tout ça, et bien d’autres choses encore, en reliant ces trois stations à pied, en passant les rues du Vieux-Montréal, un quartier particulièrement joli lorsqu’il neige. Voilà l’entrée d’une des stations de métro du secteur. De laquelle s’agit-il ? Forfait rues étroites et aires ouvertes sur la ligne verte Sortez/entrez à Papineau, ou Berri-UQAM Entre ces deux stations, la rue Sainte-Catherine a toujours su attirer l’attention. Avez-vous seulement vu l’exposition en plein-air de Village Motel ? Et les tubulaires colorés sur la rue ? Mais voilà, il y a plus que la rue Sainte-Catherine dans le secteur ! Un défi ? Trouvez les rues suivantes pour les traverser. Vous serez étonnés  : Lartigue Sainte-Rose Dalcourt Connaissez-vous d’autres rues aussi étroites à Montréal ? Êtes-vous passé par la station Beaudry depuis qu’elle a été rénovée ? Voyez combien elle est lumineuse ! Forfait parcs enneigés et boissons chaudes sur la ligne orange Sortez/entrez à Rosemont, ou Sherbrooke Vous avez la forme ou vous voulez l’être encore plus ? Parfait ! Voilà une belle marche à pied en plein Plateau-Mont-Royal. Explorez le quartier réputé pour ses rues densément peuplées en traversant deux de ses beaux parcs  : le parc Laurier et le parc Lafontaine. info Du boulevard Rosemont jusqu’au parc Lafontaine, on vous suggère la rue Christophe-Colomb. Entre les deux parcs, vous pourrez certainement vous offrir un gobelet de votre breuvage chaud favori en passant sur la rue Laurier ou la rue Mont-Royal. Quelle belle journée ! Quel parc traverse ce bus ? LE SAVIEZ-VOUS ? D’aujourd’hui 16 h jusqu’à dimanche en fin de journée C’EST GRATUIT POUR LES PETITS Le transport est gratuit en tout temps pour les enfants de 5 ans et moins lorsqu’ils sont accompagnés par un adulte. En plus, l'offre Sorties en famille permet à un maximum de cinq enfants de 6 à 11 ans de voyager gratuitement durant la semaine de relâche, et ce, jusqu’au dimanche 7 mars. Soyons futés dans nos déplacements



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :