Métro Montréal n°2021-02-19 vendredi
Métro Montréal n°2021-02-19 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-02-19 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 15 Mo

  • Dans ce numéro : renaître autrement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
métr journalmetro.com Week-end 19-21 février 2021 ART VIVRE de Spécial réconfort téceitoftt Suivi par presque 40 000 abonnés sur Instagram, le compte @Ondejeune présente les menus à déjeuner de restaurants à travers le Québec. Alléchant ! LES SECRETS D’UN BRUNCH PARFAIT Gourmet intraitable et fondateur du compte Instagram @Ondejeune, Michel Beauchemin confie à Métro ses astuces pour tirer tous les avantages d’un brunch à la maison. CHLOÉ MACHILLOT Q Quelles sont les vertus réconfortantes du brunch en hiver ? R C’est le meilleur repas pour accompagner un binge watch (visionnage compulsif) de films en pyjamas. Tant que le café est chaud, tout le monde est bien ! Q Quels sont les ingrédients essentiels ? R Du bacon du boucher, du café à volonté, des pancakes à l’américaine, du beurre, du sirop d’érable, des patates « dej » PRODUITS LOCAUX rôties au gras de canard (les vrais [experts du brunch] savent [de quoi il s’agit]), quelques œufs tournés au jaune coulant, un cava ou un vin mousseux, un pain baguette, des croissants au Trois aliments gourmands à tester de toute urgence ! Des tartinades très hot Fabriqué au Québec, Manba est un délicieux beurre d’arachides (c’est d’ailleurs sa signification en créole) inspiré de la cuisine haïtienne. Il se décline en neuf variétés de saveurs épicées, extra épicées ou chocolatées, avec des variantes crémeuses ou croquantes et même un beurre d’amandes épicé. Plaisir garanti pour les amateurs de piquant ! 10$ l’unité. Commandes et liste des points de vente disponibles sur www.manba.ca. Des délices à l’érable Pas de réconfort sans le doux parfum du sirop d’érable, ce trésor national qui a inspiré à la jeune entreprise Bretelles une panoplie de douceurs aussi audacieuses que savoureuses. Incontournables sirops et beurres d’érable, popcorn à la fleur de sel et au petit goût de « reviens-y » ou assaisonnement sucré-épicé pour la cuisine  : cette gamme aux emballages colorés a tout pour plaire ! À partir de 5$. Disponible dans certains IGA, Rachelle Béry, Métro, Provigo et sur www.bretelles.ca. beurre et deux sortes de confitures aux petits fruits. Q Comment parfaire l’expérience du brunch à la maison, malgré les restrictions actuelles ? R Il faut d’abord se procurer les meilleurs produits locaux via les petits commerces de proximité. Ensuite, on se fait une session de dej cooking en écoutant une playlist de bossa nova en pantoufles ! 4e‘ Q Quelles sont vos trois brunchs à emporter préférés à Montréal ? R -Tsak Tsak pour tous les plats homemade de Riana. -Arthur’s pour ses pancakes au fromage cottage. -Patrick Demers pour un ultime « dej » sucré. Un raclette bowl bien fondant L’entreprise familiale Raclette entre Amis livrait déjà des ensemble pour déguster ce plat convivial à la maison. Voilà qu’elle propose maintenant de le recevoir sous forme de bol prêt-à-manger. Traditionnelle, chèvre-miel, végétarienne ou même en version poutine  : c’est le mets réconfortant par excellence ! À partir de 14,50$. Disponible sur UberEats, DoorDash, SkipTheDishes et www.racletteentreamis.ca. Nom d’une pasta ! Trois cent cinquante reportages gastronomiques, 1272 fiches de produits, 265 recettes cultes et une centaine de portraits illustrés  : le nouveau volume d’On va déguster consacré à l’Italie est maintenant disponible au Québec ! Un incontournable à ajouter dans sa bibliothèque gourmande. On va déguster l’Italie, aux Éditions Marabout, 70$. MÉTRO Ces plats réconfortants qui réchauffent le cœur Gastronomie. En ces temps particuliers teintés d’hiver, de confinement et d’incertitudes face à la pandémie, beaucoup trouvent du réconfort dans les plats riches en gras ou en sucre dont les odeurs et les goûts rassurent. NAOMIE GELPERngelper@metromedia.ca Le restaurateur Max Rosselin a fait des plats réconfortants sa spécialité. Pour rendre hommage à sa grand-mère, il a ouvert le Bar Mamie où sont vendus des planches de charcuteries et de fromages, mais aussi « des plats de bons vivants ». Max Rosselin a été élevé par ses grands-parents dans le nord de la France. « Là-bas, il fait froid. Il n’y a pas de soleil et il pleut tout le temps. Donc on essaie de se réconforter à travers des plats qui sont un peu plus chaleureux », raconte-t-il. Au Bar Mamie, il propose des mets qui lui rappellent sa grand-mère et le réconfortent. Ceux-ci sont même servis dans la vaisselle de son enfance. Quels plats sont réconfortants ? Les plats réconfortants – ou « plats doudou » – peuvent différer d’une personne à l’autre, mais ils sont souvent riches en gras ou en sucre. En période difficile, ce type de nourriture est apaisant, indique le vice-président de l’Association des psychologues du Québec, Gaëtan Roussy. « Ça déclenche beaucoup de dopamine dans le cerveau si on parle au plan neuropsychologique. Il y a des zones de plaisir dans le cerveau, comme on le sait », résume-t-il. Gaëtan Roussy donne l’exemple d’une soupe chaude. Manger réconforte, surtout des plats de son enfance./123RF « Ça réconforte parce que c’est chaud, ça sent bon, ça goûte bon et ça enveloppe. On a l’impression dans ces moments-là d’être comme dans une bulle », illustre-t-il. Selon Max Rosselin, c’est surtout une question culturelle. « Il y a certains aliments qui rappelleront plus la nostalgie et le réconfort à certains, mais qui, moi, me toucheront peut-être moins », explique-t-il. Populaires en ce moment Max Rosselin observe la popularité des plats réconfortants en ce moment. C’est le cas du bœuf bourguignon ou de la fondue au fromage qui sont offerts au Bar Mamie, même en livraison. « Au début de la pandémie, les gens cuisinaient parce que c’était le fun, c’était nouveau et ils avaient du temps à la maison. Aujourd’hui, on n’a plus d’idées et avec l’hiver qui est revenu, on a envie de chaleur dans la maison », mentionne l’entrepreneur. Par ailleurs, plusieurs personnes sont portées à manger 12 pour calmer leurs émotions, explique Gaëtan Roussy. « Quand les gens s’ennuient, ils ne savent pas comment s’occuper. Le fait de manger de la nourriture qui est bonne au goût apporte un divertissement », indique-t-il. Le psychologue va même jusqu’à dire que l’expérience gustative aide à se sentir moins seul. « On se sent moins menacé par tout ce qui peut se passer dans le monde », ajoute-t-il.
Renouer avec le plaisir de manger Alimentation intuitive. Pour en finir avec le diktat des régimes et renouer avec le plaisir de manger, l’auteure et diététicienne Christy Harrison propose d’envisager une alimentation intuitive, centrée sur l’écoute de ses besoins. Son livre Anti-régime est paru cette semaine au Québec. CHLOÉ MACHILLOT cmachillot@journalmetro.com « La quasi-totalité des personnes qui ont suivi une diète reprennent le poids qu’elles ont perdu au cours des cinq années suivantes, alors pourquoi restons-nous si obsédés par les régimes ? » se questionne Christy Harrison. Dans son nouvel ouvrage, cette ancienne rédactrice en chef du magazine américain Gourmet, également diplômée en diététique, explique comment la culture des régimes nous a peu à peu éloignés de l’essentiel  : le plaisir ! « Le simple fait de qualifier certains aliments de « bons » et d’autres de « mauvais » alimente la culpabilité et la frustration. Il est temps de prendre un peu de recul et d’apprendre à s’alimenter selon ce que notre corps réclame, pas selon toutes les règles que nous impose cette culture des régimes », dit-elle. L’alimentation intuitive consiste à écouter les envies de son corps, mais aussi ses limites !/123RF Connaitre ses limites Doit-on alors manger tout ce qu’on veut ? Oui et non. Selon Christy Harrison, il s’agit plutôt de sortir du carcan de privations qu’on s’impose soi-même. « Dans un premier temps, ça ouvre une phase de lune de miel où on a tendance à se gâter. C’est normal  : les privations encouragent les excès ! Mais peu à peu, le corps comprend qu’il n’a pas besoin de « profiter » et d’engloutir tous les biscuits qui sont dans la boite d’un coup, puisqu’ils seront encore là demain et après-demain. Alors il se contente d’atteindre la satiété », dit-elle. Les limites de l’alimentation intuitive s’avèrent finalement être celles de notre corps luimême. Il s’agirait encore une fois d’être à son écoute. « Si j’ai des reflux gastriques, j’en déduis que je dois modérer ma consommation de café, dit l’auteure. Et si je me sens ballonnée, je vais intuitivement opter pour un repas plus léger. » Des besoins à chaque saison Christy Harrison aborde également l’importance de s’adapter aux saisons, et de ne pas culpabiliser si l’envie de poutines et de raclettes nous prend plus fréquemment en ce moment. « En hiver, comme il fait froid, on a naturellement besoin d’aliments plus réconfortants, chauds et riches. C’est correct ! L’été nous inspirera plus d’ingrédients frais et légers, parce qu’ils sont bénéfiques quand il fait chaud. À nous d’intégrer cette saisonnalité comme un fonctionnement naturel pour notre corps », dit-elle. UN PEU D’INFO  : Anti-régime de Christy Harrison Éditions de l’Homme, 33$ ANTI À court de recettes réconfortantes pour passer à travers l’hiver ? Pour assouvir vos fringales, Métro a sélectionné 10 adresses incontournables de restaurants qui livrent un peu partout à Montréal. NAOMIE GELPER Les Deux Copains, Ahuntsic-Cartierville Idéal pour vos matins paresseux, Les Deux Copains se spécialise dans les déjeuners et les brunchs à prix raisonnables. Jusqu’à l’ouverture de la salle à manger, tous les repas à emporter sont à 10$ + taxes. Restaurant-Les-2-copains sur Facebook Brûlerie Urbaine, Côte-des-Neiges Située dans Côte-des-Neiges, la Brûlerie Urbaine offre des déjeuners et du café, mais aussi un choix de hamburgers et de pizzas. Tout le monde y trouve donc son compte ! BrulerieUrbaine sur Facebook Antidote Bouffe végane, Mercier-Hochelaga- Maisonneuve Que vous soyez végétalien ou simplement curieux de goûter à cette cuisine, le menu 100% végétalien d’Antidote saura vous surprendre et vous satisfaire. Les cuisiniers changent le menu à chaque saison pour offrir des plats traditionnels, comme un mac’n’cheese version végétalienne. www.goantidote.com L’Gros luxe, Le Plateau-Mont-Royal La bouffe réconfortante par excellence se trouve au L’Gros Luxe. Nachos, poutines, burgers, poke bowls, tartares et bien plus sont au menu. L’enseigne livre aussi de l’alcool pour ceux qui auraient oublié de faire leurs provisions avant le couvre-feu. lgrosluxe.com Casserole Kréole, Montréal-Nord Si pour vous comfort food rime avec plats créoles, la Casserole Kréole est la place qu’il vous faut. Sauvez le temps de préparation du riz collé ou du poulet créole en commandant à ce restaurant de l’est de Montréal. www.casserolekreole.com Jarry Smoked Meat, Saint-Léonard Depuis 1974, Jarry Smoked Meat sert des plats 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Comme son nom l’indique, la spécialité de ce restaurant est les sandwichs à la viande fumée. www.jarrysmokedmeat.com de ART VIVRE 13 Restauration. 10 adresses montréalaises où commander des plats réconfortants Froid dehors, chaud dedans Les températures extérieures nous donnent le goût de boire des boissons chaudes et gourmandes comme ce latté choco-noisette imaginé par David’s Tea. Ingrédients  : 6 cuillères de thé choco-noisette ½ tasse d’eau chaude 1 ½ tasse de lait d’avoine chaud moussé 1 cuillère de sirop de chocolat Une pincée de cacao en poudre Grozépa restaurant microbrasserie, Rosemont- La Petite-Patrie Situé au cœur de Rosemont- La Petite-Patrie, Grozépa est un resto-bar qui offre des plats originaux et savoureux signés par la chef Mélanie Marchand. Ses spécialités sont le mac’n’cheese, les cornichons frits, la trempette aux épinards et les poutines. www.grozepa.ca Amara, Saint-Laurent Le restaurant Amara propose une cuisine libanaise avec des assiettes Shish Taouk. Pour les amateurs de pitas, l’endroit offre huit types différents. www.amaramontreal.com Au Cochon Fou, Lasalle Au Cochon Fou sert une variété de plats fumés maison ainsi qu’une sélection alléchante d’accompagnements salés. N’oubliez pas d’ajouter une des sauces originales à vos plats de viandes. www.aucochonfou.com New Verdun Restaurant, Verdun Cette entreprise familiale dessert la communauté de Verdun depuis 60 ans. Les chefs préparent des plats très variés allant des spécialités italiennes et grecques aux mets chinois sans oublier les déjeuners. www.restaurantnewverdun.ca Préparation  : Faites infuser le thé choco-noisette dans l’eau chaude, ajoutez-y le sirop de chocolat puis le lait d’avoine et sa mousse. Saupoudrez de cacao et dégustez dans votre tasse préférée ! Pour tous vos besoins publicitaires, contactez-nous ! 438 989-6325 ydaigneault@metromedia.ca Yvon Daigneault Chef d’équipe Annie Venne Directrice de compte Valérie Gilbert Directrice de compte Isabelle Moineau Petites annonces classées 514 286-1066 poste  : 348 imoineau@journalmetro.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :