Métro Montréal n°2021-02-19 vendredi
Métro Montréal n°2021-02-19 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-02-19 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 15 Mo

  • Dans ce numéro : renaître autrement.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Votre JA On a tous de bonnes questions sur le vaccin Pourquoi certaines personnes sont-elles vaccinées en priorité contre la COVID-19 ? Le vaccin est administré en priorité aux personnes qui courent un risque plus élevé de développer des complications et de décéder à cause de la COVID-19  : les personnes vulnérables résidant dans les CHSLD les travailleurs de la santé les personnes vivant en résidence privée pour aînés les personnes de 70 ans et plus À mesure que les vaccins seront disponibles au Canada, la vaccination sera élargie à de plus en plus de personnes. Obtenez toutes les réponses à vos questions sur le vaccin à Québec.ca/vaccinCOVID Le vaccin, un moyen sûr de nous protéger. gouvernement Québec
métr ACTUALITE mon Chaque mois, faites battre votre coeur pour Sainte-Justine. Donnez mensuellement. Il lne Fondation CHU Sainte- Justine X journalmetro.com Week-end 19-21 février 2021 Les avis d’éviction en hausse Logements. Des élus municipaux et des organismes pressent le gouvernement Legault de modifier un article du Code civil du Québec, alors que le nombre d’évictions est en forte hausse dans l’arrondissement le plus populeux de la métropole, a appris Métro. ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreault@journalmetro.com L’Organisation d’éducation et d’information en logement (OEIL) de Côte-des-Neiges a constaté une hausse marquée des avis d’éviction ces derniers mois. « Et ce n›est que la pointe de l›iceberg », car plusieurs locataires ne contestent pas leur avis d›éviction, souligne l›organisatrice communautaire Sandy Wodarka. Un gel est pourtant en vigueur dans Côte-des-Neiges– Notre-Dame-de-Grâce concernant l’octroi de permis pour des subdivisions, agrandissements et changements d’affectation. Ce sont d’ailleurs plusieurs « Je ne sais pas s’ils veulent vendre l’immeuble [après les travaux], mais je sais qu’ils veulent se débarrasser de nous », dit Frieda Weinstein./JOSIE DESMARAIS/MÉTRO arrondissements à Montréal qui ont adopté un règlement dans les derniers mois pour protéger leur parc locatif. Cela n’a pas empêché des propriétaires d’envoyer des avis d’éviction pour ces motifs à leurs locataires. Québec analyse la situation L’arrondissement a ainsi adopté une motion au début du mois afin de demander à Québec de modifier cet article du Code civil afin que ce soit plutôt au propriétaire de se tourner vers le TAL pour justifier son intention d’évincer ses locataires. Ainsi, seuls les propriétaires qui auraient obtenu les permis nécessaires de la Ville pourraient aller de l’avant. Le cabinet de la mairesse de Montréal, Valérie Plante, Donateurs mensuels fondationstejustine.org Compensation financière pour les cinémas Québec a confirmé que les propriétaires de salles de cinéma auront droit à une aide financière pour compenser la perte de revenus engendrée par l’interdiction de vendre de popcorn et autres produits à la suite de leur réouverture, prévue le 26 février. MÉTRO « C’est urgent de faire quelque chose pour protéger les locataires. » Sue Montgomery, mairesse d’arrondissement de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce a d’ailleurs confirmé que des discussions sont en cours avec Québec « pour alléger le fardeau de la preuve qui pèse sur les locataires montréalais » qui souhaitent contester un avis d’éviction. Par écrit, la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation, Andrée Laforest, assure être « très sensible à toute la question des évictions ». Sans s’avancer sur la possibilité de modifier le Code civil, elle ajoute que « des travaux sont menés au sein de [son] ministère pour évaluer les différentes solutions possibles ». Certains propriétaires n’hésiteraient d’ailleurs pas à utiliser des moyens controversés pour tenter de convaincre des locataires de quitter leur appartement. C’est le cas de Frieda Weinstein, qui demeure depuis 1989 dans le même 4 et demi situé dans Côte-des- Neiges. Elle et son mari reçu un avis d’éviction. Métro n’as pu rejoindre le propriétaire de l’immeuble. COVID-19. « La pandémie a un effet énorme » « Les chiffres sont préoccupants [...]. La pandémie a un effet énorme », dit le pdg de l’IDU, Jean-Marc Fournier./JOSIE DESMARAIS/ARCHIVES MÉTRO Économie. L’hécatombe se poursuit au centre-ville, alors que la pandémie continue d’augmenter le nombre de bureaux et de locaux commerciaux, tout en limitant le nombre de résidents, démontrent de nouvelles données. Ce nouveau rapport de l’Institut de développement urbain du Québec (IDU) et Montréal centre-ville repose sur un sondage mené en janvier auprès de 1000 résidants du Grand Montréal et offre un état des lieux en date du 24 décembre dernier. Il permet de constater une hausse de 2,6% du taux d’inoccupation dans les tours à bureaux du centre-ville sur une période de six mois, à 12,4%. Les petites entreprises plus touchées Les impacts de la pandémie ne sont toutefois pas égaux. En fait, le nombre de locaux vacants a peu bougé ces derniers mois dans les grandes 50 M$ En novembre 2020, le gouvernement Legault avait annoncé 50 M$ sur deux ans pour revitaliser les centres-villes. et prestigieuses tours du centre-ville, situées dans le quartier des affaires. L’inoccupation se concentre plutôt dans les tours de classe B ouC, qui se situent sur des rues moins achalandées aux loyers moins élevés. Ce sont aussi ces tours, moins bien entretenues, qui « abritent beaucoup de petites entreprises ou d’entreprises en démarrage généralement plus vulnérables aux chocs économiques ». « Les entreprises qui ont peu de moyens passent plus difficilement au travers de la crise », résume le pdg de l’IDU, Jean-Marc Fournier. Les petites entreprises pourraient toutefois tirer leur épingle une fois la pandémie enrayée alors que la baisse de la demande pour le centre-ville pourrait entraîner une diminution des loyers commerciaux, analyse le directeur de Montréal centre-ville, GlennCastanheira. ZACHARIE GOUDREAULT 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :