Métro Montréal n°2021-02-17 mercredi
Métro Montréal n°2021-02-17 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-02-17 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 8,8 Mo

  • Dans ce numéro : pour la sécurité de tous.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
métr journalmetro.com Mercredi 17 février 2021 OPINIONS LE TOURNANT CHRONIQUE IN LIBRO VERITAS FRÉDÉRIC BÉRARD docteur en droit et politologue Je l’ai écrit ici à maintes reprises  : les débats afférents aux paramètres de la liberté d’expression figurent parmi les plus hasardeux du débat public. Du genre qui m’amène à changer d’avis trois fois chaque jour, sinon à chaque débat, même pendant. Ouin-je- sais-mais-tsé constitue, faut croire, mon leitmotiv en la matière. Parce que si la liberté d’expression n’est pas absolue et possède ses limites inhérentes, reste à savoir qui, et surtout comment, traceront les lignes appropriées. métr Un sable en constante mouvance en raison de rapports sociétaux aux dynamiques parfaitement dévergondées, ainsi qu’à l’atmosphère délétère, et délirante, ambiante. C’est dans ce cadre déjanté que s’inscrit, à plus d’un titre, l’affaire Wardc. Gabriel. Une joute pour laquelle le spectateur se sent l’obligation d’appuyer, apparemment de manière manichéenne, l’un ou l’autre des belligérants. L’affaire, pourtant, dépasse largement le simple concours de popularité ou d’empathie. Plutôt de ce que sera, au cours des années sinon décennies à venir, les socles de la liberté d’expression, section droit d’offenser pur jus. Gratuitement (sauf pour les poches de Ward) et par plaisir. Parce que oui, n’en déplaise aux apôtres de l’humoriste, la blague en question n’est pas seulement poche  : elle est aussi d’une virulente et inutile méchanceté, en plus d’avoir servi de remorque promotionnelle au spectacle du clown-bully. En bref, tout le contraire de ce que les idéateurs et ambassadeurs de ladite liberté avaient en tête au moment d’ériger, et ensuite défendre, celle-ci. Aux antipodes Vrai d’ailleurs, comme si la cour n’était pas déjà suffisamment pleine, que Gabriel invoque, lui aussi, des droits absolument constitutionnels. Celui à une Ballade au parc de la Promenade Bellerive Faites-nous découvrir votre Montréal ! Photographes, à vos appareils ! Courez la chance de voir votre cliché publié dans les pages Opinions de votre journal favori... Faites-nous parvenir vos photos de la ville à opinions@journalmetro.com. MÉTRO Le rôle du fou du roi demeure, qu’on le souhaite ou non, celui de phare sociétal. pleine égalité nonobstant sa situation d’handicap, ainsi que celui à la dignité, honneur et réputation. De là, on l’a compris, la complexité particulière de l’affaire  : des droits protégés souvent aux antipodes se percutant en l’espèce de plein fouet. Choisir, donc, entre deux postures légitimes, névralgiques au bon fonctionnement de nos sociétés postmodernes. Celles où s’effritent simultanément et paradoxalement respect d’autrui et protection du discours difficile. Suis-je à conclure de l’importance d’un droit inaliénable aux blagues épaisses et pulvérisatrices ? Aucunement. Mais je crois néanmoins que la liberté d’expression d’un humoriste, aussi bully soit-il, ne peut être jugé de la manière à celle d’un quidam sur Facebook. Pas du fait de la blague elle-même, s’entend, mais bien du rôle dévolu aux petits comiques, voire aux artistes en général, en démocratie. Plate à dire, mais pas certain que le Québec serait sorti aussi aisément des limbes et relents de son catho-conservatisme sans les scies mécaniques du Frère Untel, du Refus global et, plus tard, des Cyniques. Pas sûr non plus que le Québec hésitant des années 1970‐1980 aurait été le même sans les coups de pied au cul d’Yvon Deschamps ou de Sol. Idem par la suite pour (mes préférés) Rock et Belles Oreilles. En d’autres mots, malgré l’épuisante insignifiance de trop d’humoristes contemporains, reste que le rôle du fou du roi demeure, qu’on le souhaite ou non, celui de phare sociétal. Or, il n’y a pas de pire censure que l’auto. Celle qui t’amène à dire fuck off, ce gag, même si excellent, vaudra trop de troubles. La peine en emporte le profit, sauce joke. Une exception, donc, pour la liberté artistique ? En un sens, oui. Parce que si le concept a originalement été refusé par la Cour suprême dans l’arrêt Aubryc. Vice-Versa, l’évolution de nos mœurs rend aujourd’hui davantage nécessaire un régime particulier pour la liberté artistique, un peu à l’instar de la liberté de presse. Non ? Demandez à Deschamps ou RBO, pour seuls exemples, s’ils referaient en 2021 leurs gags classiques d’antan, névralgiques à la lutte à la connerie humaine. Ils vous répondront, au nom de leurs assureurs, ceci  : no way, Joey. Et c’est bien dommage. Ces photos ont été prises à des moments différents dans ce parc de l’est de Montréal, qui a été l’objet d’investissements récemment. La Ville de Montréal y mener des travaux en vue de stabiliser et de revitaliser les berges, fragilisées par les crues de 2017 et de 2019. Pour les curieux, ces clichés ont été pris « avec un Samsung S7 », assure son auteur./GRACIEUSETÉ/PIERRE LAFLAMME Volume  : 20 Numéro  : 14 À Montréal, Métro est publié par Métro Média, 101, boul. Marcel-Laurin, Montréal H4N 2M3 Tél.  : 514 286-1066 Imprimé par  : Transcontinental Transmag, 10807, rue Mirabeau, Anjou, Québec, H1J 1T7 Distribué par Metropolitan Media Services/Directrice de la distribution  : Danielle Tessier Directeur principal des ventes  : Patrick Marsan Contrôleur  : François Dallaire Directeur de l’information  : Olivier Robichaud Chef de pupitre  : Carole Côté Vous avez une opinion à nous faire parvenir ? opinions @journalmetro.com Vous voulez annoncer dans nos pages ? publicite@journalmetro.com Vous avez une nouvelle à nous faire parvenir ? info@journalmetro.com. ISSN 1716-9895 6
r] D e Facebook Twitter Linkedin Instagram stm.info POUR PRÉVENIR LA TRANSMISSION COMMUNAUTAIRE DU VIRUS DE LA COVID-19 Des actions de sensibilisation dans quelques stations du métro DANS LE BUT DE PRÉVENIR LA TRANSMISSION DU VIRUS DE LA COVID-19, DES INTERVENANTS MANDATÉS PAR LES AUTORITÉS DE SANTÉ PUBLIQUE VONT À LA RENCONTRE DES CLIENTS QUI TRANSITENT PAR CERTAINES DE NOS STATIONS DE MÉTRO. Henri-Bourassa, Côte-Vertu Le but de ces intervenants est de procurer des conseils et de distribuer des masques supplémentaires aux résidents de zones où on observe encore un taux élevé de propagation communautaire. On pourra les reconnaître à leurs dossards blancs identifiés au CIUSSS du Nord-de-l’île-de-Montréal. PAS DE VIRUS DANS LE MÉTRO NI DANS LES BUS Restons vigilants en gardant le virus de la COVID-19 hors des bus et du métro. Pour y parvenir, vous avez développé de bonnes habitudes. Gardezles encore cet hiver. GANTS, MITAINES Si vous préférez garder vos gants ou vos mitaines, évitez de porter vos mains à votre visage. FOULARDS, CACHE-COUS Attention ! Un foulard ou un cachecou protègent du froid, mais pas de la propagation de gouttelettes. Gardez un masque ou un Pour gérer vos distances Consultez l'achalandage des bus en temps réel. stm.info couvre-visage de votre entrée dans nos véhicules ou nos installations jusqu’à votre sortie. ABRIBUS, ÉDICULES On peut se retrouver à plusieurs dans un lieu restreint en s’abritant du froid dans un abribus ou un édicule du métro. Même si l’endroit est ventilé et cette proximité ne LENDEMAINS DE TEMPÊTE Prochain passage du bus en temps réel DURANT LA PÉRIODE DE DÉNEI- GEMENT LES JOURS QUI SUIVENT UNE TEMPÊTE, LES HORAIRES EN TEMPS RÉEL PEUVENT S’AVÉRER MOINS PRÉCIS. Ces jours-là, suivez votre bus en regardant son positionnement sur la carte géographique, disponible sur les applications Transit et Chrono ainsi que sur notre site web. dure pas longtemps, gardez votre masque ou votre couvre-visage à ce moment. e remummiummui SUR VOTRE CHEMIN Un autre outil utile ; IO 32 5 Lacordaire 69 0 Gouin 32 S Lacordaire 69 0 Gouin Sur notre réseau, nous disposons de 86 bornes d'information à la clientèle en temps réel comme celle-ci. Lors de tempêtes et les jours qui e info DANS LES JOURS QUI VIENNENT PRÉSENCE D’INTERVE- NANTS EN STATION Henri-Bourassa 20 et 21 février Côte-Vertu 23, 25 et 26 février 1 min 4 min 13 min 14 min suivent, l'information publiée sur ces bornes facilite vos déplacements. Soyons futés dans nos déplacements



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :