Métro Montréal n°2021-02-03 mercredi
Métro Montréal n°2021-02-03 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-02-03 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 9,0 Mo

  • Dans ce numéro : sur la corde raide.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
journalmetro.com Mercredi 3 février 2021 PERSPECTIVE L’effet collatéral de nos achats en ligne Vert. Les achats en ligne ont connu une hausse durant la pandémie, ce qui a mené à une croissance des services de livraison à domicile et des emballages pour des produits de toutes sortes, des repas chauds aux produits de base. Métro a tenté d’en apprendre plus sur la manière de rendre le consumérisme web écologique. MIGUEL VELASQUEZ Metro World News Une étude de l’organisme des Nations Unies responsable du commerce et du développement, elines la CNUCED, a confirmé que la crise sanitaire mondiale a changé la façon dont les consommateurs magasinent en ligne. L’organisme a examiné comment la crise a eu un impact sur la façon dont les gens utilisent le e-commerce et d’autres outils numériques. Plus de la moitié des répondants ont rapporté qu’ils magasinent maintenant en ligne plus fréquemment. Le plus grand changement est survenu parmi les consommateurs situés dans des économies émergentes selon le sondage réalisé au Brésil, en Chine, en Allemagne, en Italie, en Corée du Sud, en Russie, en Afrique du Sud, en Suisse et en Turquie. Les achats dans la plupart des catégories de produits ont cru de 6 à 10 points de pourcentage, la croissance la plus grande étant observée dans les technologies de l’information et des communications, les appareils électroniques, les outils de jardinage et de « faites-le vous-même », les produits pharmaceutiques, l’éducation, les meubles ainsi que les produits de beauté et de soins personnels. Transformation accélérée La pandémie a largement accéléré la transformation numérique. Et « cela devrait continuer dans les années à venir », selon la Banque mondiale. « Par exemple, en Amérique latine, MercadoLibre a enregistré une augmentation de la au cours des premières semaines qui ont suivi le début de la crise. En Afrique, Jumia a constaté que les ventes des produits d’épicerie ont été quadruplées. Les ventes d’Amazon au troisième trimestre de 2020 ont cru de 37% par rapport à l’année précédente. Il n’est toutefois pas encore clair quel impact cette augmentation a eu sur l’environnement, alors que plus de produits d’emballage comme le plastique et le papier carton On Pantone 110c demande de 100% par rapport sont désormais On Black utilisés. à la même période l’année précédente pour les biens essentiels impact la pandémie a eu sur « C’est dur à dire quel et les produits pharmaceutiques notre niveau d’utilisation de Camelots recherchés Êtes-vous un oiseau de nuit ? Vous cherchez à gagner un revenu supplémentaire ? Avez-vous votre propre véhicule ? Êtes-vous fiable et disponible 6 jours/semaine ? Aimez-vous les hivers canadiens ? Le lève-tôt reçoit le ver et un chèque de paie ! Nous recrutons activement des camelots. Zones actuellement disponibles  : Westmount, NDG, Côte St-Luc, Lasalle. Environ 250 clients par route livré entre 2h30 et 6h30. Contactez-nous aujourd’hui pour plus d’information Selon les experts, la mauvaise gestion des déchets est commune dans certains pays. De réduire l’usage du plastique est recommandé si le risque existe que ces matériaux se retrouvent dans des décharges à ciel ouvert ou qu’ils soient brûlés dans l’environnement./MWN Are you a night owl ? Looking to earnextra income ? Do you have your own vehicle ? Are you reliable and available 6 days/week ? Do you enjoy Canadian winters ? English English The early bird gets the worm, and a paycheck ! We are actively hiring newspaper carriers. Current areas available  : Westmount, NDG, Cote St-Luc, Lasalle. Approximately 250 clients per route delivered between 2:30am and 6:30am. Contact us today for more information. Linda 514 823-4886 linda@mmdistribution.ca >4030772.1 ressources – on ne dispose pas de preuves suffisantes, explique le chercheur en systèmes d’économie circulaire pour les déchets plastiques à l’École de génie civil de l’Université de Leeds, au Royaume-Uni, Ed Cook. Les ventes en ligne ont augmenté. Mais je soupçonne qu’on a eu une petite réduction pour ce qui des des matériaux utilisés ». Au cas où vous vous inquièteriez à propos de la manière de recycler les emballages de vos achats en ligne, M. Cook recommande d’utiliser les installations désignées à cet effet pour en disposer. DESCRIPTION Doit posséder un permis de CLASSE 3 Entrepôt situé à Ville St-Laurent 45% Les ventes en ligne ont augmenté de 45% par rapport à l’année précédente, à 181 M$, entre le 1er et le 14 décembre 2020, selon Salesforce. « Lorsque ces endroits ne sont pas disponibles, pensez à des façons vous permettant de créer de la valeur avec vos déchets et cherchez des solutions locales à faible usage de technologie comme le compostage ou de transformer vos déchets en matériaux de construction. Trois idées pour réduire les emballages 4 Emballages réutilisables. Utiliser ce type d’emballage demandera un changement systémique majeur. Les études démontrent qu’ils peuvent en fait rapporter de l’argent. Remplissage en magasin. Le remplissage en magasin ne fonctionne pas seulement pour les boissons. Il existe des épiceries qui disposent de machines de remplissage pour différents produits allant du riz aux noix en passant par les pâtes et les détergents. Les acheteurs peuvent apporter leurs contenants ou sacs, les remplir et payer au poids. Ajouter de l’eau. À eux seuls en 2019, les produits ménagers ont généré 30 000 tonnes de déchets de plastique. La plupart de ces produits contiennent beaucoup d’eau. Enlever l’eau et utiliser des liquides concentrés, des tablettes et des sachets réutilisables équivaut à utiliser moins d’emballages et à réduire les transports. Source  : Greenpeace Envoyez votre CV à jmcnulty@transmet.ca
PERSPECTIVE 5 Et si les variants brouillaient le jeu ? Les variants pourraient poser des risques, notamment en ce qui concerne les hospitalisations./GO NAKAMURA/GETTY IMAGES Pandémie. Le mot est sur toutes les lèvres, dont celles du premier ministre François Legault  : déconfinement. Après l’hiver et les mesures sanitaires viendra une réouverture partielle de l’économie. Mais si les variants du coronavirus venaient brouiller les cartes ? FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journalmetro.com La date était encerclée chez bien des Québécois. Le lundi 8 février. Après un « traitement choc » imposé par le gouvernement Legault, c’est à ce moment-là que le Québec reprendra une vie normale, du moins en partie. Les commerces non essentiels et les musées rouvriront leurs portes. Il y a une ombre au tableau, souligne l’expert en microbiologie Benoit Barbeau  : les variants. Arrivées d’Angleterre, par exemple, ces variants du coronavirus menacent le retour à la normalité, selon cet expert. Aux dernières nouvelles, un seul variant sévissait au Québec  : celui provenant de Selon des données récentes, le variant britannique n’est pas plus dangereux. Les vaccins disponibles au Québec seraient aussi efficaces contre celui-ci. Grande-Bretagne. En date du 2 février, il avait infecté huit Québécois. Chasse au variant Quels sont donc ces variants qui suscitent tant l’inquiétude ? En gros, des modifications génétiques du coronavirus originel, nommé SRAS-CoV-2 et qu’on pense issus du marché d’animaux sauvages vivants. On compte des centaines de variants, mais trois d’entre font l’objet d’un suivi serré par la Santé publique  : les souches britannique, brésilienne et sud-africaine. Vendredi, le Laboratoire national de santé publique du Québec confirmait son intention d’intensifier le suivi des variants. C’est que ces modifications du coronavirus d’origine peuvent être plus contagieuses, plus virulentes, voire plus résistantes aux vaccins. Par contre, le variant anglais serait jusqu’à 80% plus contagieux que le coronavirus d’origine. « C’est un variant qui n’est pas connu pour augmenter la sévérité de la maladie et le nombre de décès. Mais c’est sûr que s’il infecte des gens âgés, il y a des chances que ça augmente le nombre d’hospitalisations », avertissait il y a quelques jours le microbiologiste en chef du Laboratoire de santé publique du Québec, Michel Roger. Pas si vite Dans le contexte, Benoit Barbeau s’étonne de voir François Legault déconfiner de nouveau. « J’aurais tendance à considérer le maintien des mesures. On est devant un point tournant de la pandémie. On parle beaucoup de variants, on a nos problèmes. Ça fait qu’on doit être plus préventifs que proactifs », analyse ce professeur de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). « Le gouvernement a tendance, des fois, à lancer des bonnes nouvelles, à suggérer un déconfinement, et se retrouve à devoir revenir sur ses décisions », rappelle-t-il. Avant les Fêtes, le « trio COVID » avait notamment annoncé des mesures spéciales de rassemblement pour Noël, avant de revenir sur ses pas quelques jours plus tard. « Si c’était à refaire, je n’ouvrirais pas la porte à deux jours de rassemblements à Noël », avait convenu le premier ministre à la fin de cette saga. Solutions de livraison locale pour les PME du grand Montréal Avec la montée en flèche du commerce en ligne, qui ne cesse de gagner en popularité depuis les débuts de la crise sanitaire, assurer un service de livraison hors pair à sa clientèle est plus que jamais une priorité. TransMet propose aux petites et moyennes entreprises une option rapide, efficace et personnalisée pour acheminer leurs colis à travers le Grand Montréal. Entreprise de logistique de transport agile, TransMet livre à plus de 300 détaillants et à quelque 24 000 foyers quotidiennement, 6 jours par semaine, à l’échelle de la grande région métropolitaine de Montréal. « TransMet n’est peut-être pas un nom connu de tous, mais il y a de fortes chances que vous ayez un produit chez vous que nous avons livré », souligne le directeur des opérations de TransMet Logistics Inc., Jeff McNulty. Depuis trois décennies, Trans- Met évolue à titre de chef de file des services de transport dédiés à l’industrie des médias imprimés, des transports sur de courtes et moyennes distances, de l’entreposage, du marchandisage et plus encore. Plus de 30 ans d’expertise En raison de l’énorme - et fulgurante - migration des consommateurs vers les achats en ligne, la livraison représente désormais un défi de taille pour de nombreux détaillants, dont plusieurs petites et moyennes entreprises (PME). À preuve, même des géants comme Amazon et Postes Canada ont eu du mal à gérer le volume de livraison au printemps dernier et pendant la période des Fêtes. « La pandémie de COVID-19 a créé un véritable casse-tête de livraison pour les petites et moyennes entreprises. Avec ce nouveau service local, TransMet cherche à répondre aux besoins des entreprises indépendantes qui ont des produits merveilleux, mais ont juste besoin d’un coup de main pour les faire livrer », explique M. McNulty. Qu’ils soient causés par des installations inadaptées, le manque de main-d’œuvre, d’expertise ou encore des problèmes de logistique, les longs délais de livraison entraînent une perte potentielle de revenus. Dans le contexte actuel où chaque sou compte, les PME ont tout avantage à se doter d’un service de livraison sans faille permettant de répondre à la demande de l’ensemble des clients. Contenu commandé par TransMet C’est là que TransMet intervient. Avec sa flotte complète de véhicules, allant des petites voitures aux camions frigorifiques de 5 tonnes, cette puissante entreprise dispose à la fois de la capacité d’entreposage, du personnel, de l’expertise et de la motivation nécessaires pour acheminer votre colis là où il est destiné. Dans le respect des délais et à un prix concurrentiel. Sur mesure Exploitant son vaste réseau existant pour livrer des colis, TransMet peut proposer des tarifs personnalisés. Ainsi, dans le cas où votre envoi se dirige vers un lieu qui figure déjà sur l’itinéraire d’un camion et que la livraison de nuit est une option possible, vous pouvez économiser directement sur les frais d’expédition. Quelle que soit votre situation, l’entreprise trouvera la solution la plus rapide et la plus abordable pour acheminer votre colis à sa destination. En offrant aux PME des outils pour améliorer leur service de livraison, TransMet souhaite par ailleurs donner aux consommateurs toutes les raisons d’opter pour l’achat local et d’encourager les commerces de leur région. Pour plus d’informations à propos du service de livraison locale de TransMet, contactez-nous. Jennifer Seymour 514-447-4100, poste 22 jseymour@transmet.ca



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :