Métro Montréal n°2021-01-29 vendredi
Métro Montréal n°2021-01-29 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-01-29 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 11,4 Mo

  • Dans ce numéro : à la redécouverte de l'art public.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
La fois où Réjean et Martine n’auraient pas dû aller à l’anniversaire de leur petit-fils. Chaque exception est un risque pour la vie. Respectez toutes les règles, tout le temps, sans exception.
métr journalmetro.com Week-end 29-31 janvier 2021 ACTUALITE Oui, le couvre-feu est efficace COVID-19. Le couvre-feu a entraîné une baisse significative des déplacements dans la région de Montréal, un indice clair que la mesure a permis de réduire les contacts et est donc efficace contre la COVID-19, selon une épidémiologiste. OLIVIER FAUCHER ofaucher@metromedia.ca Métro a obtenu des données auprès du ministère des Transports (MTQ) et de la Société de transport de Montréal (STM). Celles-ci montrent que le couvre-feu a entraîné une baisse d’achalandage sur les routes et dans les transports collectifs. Des pistes cyclables et des rues piétonnes temporaires pourraient faire leur retour cet été, à l’image des voies actives sécuritaires (VAS) mises en place l’an dernier. L’été dernier, le projet des VAS a vu le jour à Montréal afin de faciliter le respect de la distanciation physique dans le contexte de la pandémie. Bien que certaines de ces voies piétonnes et cyclables temporaires Le couvre-feu a entraîné une baisse d’achalandage sur les routes et dans les transports collectifs./JOSIE DESMARAIS/ARCHIVES MÉTRO Méthodologie Le MTQ observe périodiquement le débit de trafic sur plusieurs tronçons d’autoroutes à Montréal. Métro a sélectionné quatre points d’observation, soit l’autoroute Décarie (entre Jean-Talon et l’autouroute 40), le pont Charles-de-Gaulle, le pont Médéric-Martin et le pont Papineau-Leblanc. Nous avons pris comme points de référence le lundi 23 novembre, alors que ont fait l’objet de vives critiques, les résultats d’un sondage de la Ville publiés l’automne dernier font état d’un accueil positif de cette initiative pour une forte majorité de répondants. Montréal était en zone rouge depuis près de deux mois, et le lundi 11 janvier, journée où un couvre-feu était imposé au Québec depuis 48 heures. Résultats  : sur 24 heures, la circulation a baissé de 13,1%. Cela s’explique sans surprise par la baisse d’achalandage après 20h, qui s’élève à 63,2%. Cette baisse du nombre de véhicules sur les routes est considérée comme « significative » par le professeur agrégé en transports « Normalement, la Ville est assez réticente à faire des aménagements temporaires, de faire ça vite. Mais maintenant, on sait qu’on est capable », a souligné la conseillère associée Les mesures de confinement vont rester, dit le PM François Legault a averti les Québécois, hier  : « La majeure partie des mesures de confinement vont rester » au-delà du 8 février. Les allègements feront plutôt figure d’exception, a-t-il ajouté. De plus, Québec tiendra une journée nationale pour commémorer les victimes de la COVID-19, le 11 mars. MÉTRO Vers un retour des voies actives sécuritaires cet été ? « Normalement, la Ville est assez réticente à faire des aménagements temporaires, de faire ça vite. Mais maintenant, on sait qu’on est capable. » Marianne Giguère, conseillère associée aux transports actifs au comité exécutif de l’École Polytechnique de Montréal, Nicolas Saunier. « On voit que l’effet du couvre-feu est clair, commente-t-il. La variation sur une journée serait comparable à une période de vacances versus une période d’activité économique. C’est de cet ordre de grandeur-là. » Pour lui, ce sont les données après 20 h qui sont cependant les plus impressionnantes. « C’est intéressant de voir quelque chose d’aussi drastique. » La professeure de l’École de santé publique de l’Université de Montréal Roxane Borgès Da Silva est d’accord sur un point  : il est impossible de calculer statistiquement quelle portion de la baisse du nombre de cas provient du couvre-feu. Mais il ne fait aucun doute pour elle que la mesure fonctionne. La baisse observée des déplacements dans la région de Montréal est un indice que la mesure a « un effet réel » sur les contacts, soutient-elle. aux transports actifs au comité exécutif, Marianne Giguère. Les rues piétonnes Selon des données de la Ville, plusieurs VAS ont connu un fort achalandage l’an dernier. C’est notamment le cas de l’avenue du Mont-Royal et de la rue Wellington, à Verdun, qui ont chacune accueilli quotidiennement des milliers de passants pendant l’été. Montréal. Plus de logements, prix en hausse Location. La pression diminue sur le marché locatif, alors que le nombre d’appartements disponibles sur l’île de Montréal a doublé en 2020. ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreault@journalmetro.com C’est ce qui ressort de la dernière enquête annuelle de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Ainsi, après avoir dégringolé de 3,9% à 1,5% entre 2016 et 2019, le taux d’inoccupation des logements dans le Grand Montréal a remonté à 2,7% l’an dernier. Le portrait varie selon la région. Ainsi, alors que le pourcentage de logements disponibles a doublé sur l’île de Face à ce constat, plusieurs sociétés de développement commercial de la métropole envisagent de renouveler cette expérience en transformant leur artère commerciale en une rue piétonne l’été prochain, a confié M me Giguère. En fait, la Ville pourrait même devoir décliner certaines requêtes en ce sens, tant la demande est forte. ZACHARIE GOUDREAULT De nombreux logements résidentiels sont en construction dans le quartier Griffintown./JOSIE DESMARAIS/MÉTRO Montréal, à 3,2%, il a stagné en banlieue à 1,2%. Cette situation s’explique par le fait que la métropole a davantage écopé de la chute du tourisme et du nombre d’étudiants internationaux. Dans ce contexte, la demande sur le marché locatif a diminué, tandis que le nombre de logements de type Airbnb mis en location à long terme a grimpé l’an dernier dans plusieurs quartiers centraux. L’avenue du Mont-Royal/JOSIE DESMARAIS/ARCHIVES MÉTRO Pour tous vos besoins publicitaires, contactez-nous ! 438 989-6325 ydaigneault@metromedia.ca Yvon Daigneault Chef d’équipe Annie Venne Directrice de compte Valérie Gilbert Directrice de compte 3 Isabelle Moineau Petites annonces classées 514 286-1066 poste  : 348 imoineau@journalmetro.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :