Métro Montréal n°2021-01-20 mercredi
Métro Montréal n°2021-01-20 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-01-20 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 14,2 Mo

  • Dans ce numéro : et s'il fallait choisir ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
C'EST OK DE NE PAS ÊTRE OK PARLEZ À DES PERSONNES EN QUI VOUS AVEZ CONFIANCE Vos amis, votre famille ou les autres membres de votre communauté peuvent vous aider métr
métr journaEmetro.com Mercredi 20 janvier 2021 Les grandes claques présente avec sensibilité et humour les défis qu'impose la solidarité entre un parent (SteveLaplante) et son enfant (Lilou Roy-Lanouette)./GRACIEUSETÉ ÉTIENNE ROUSSY Une saison 2 pour C'est comme ça que je t'aime L'excellente série C'est comme ça que je t'aime reviendra sur les écrans pour une saison 2. Radio-Canada a annoncé hier que la production venait en effet d'être lancée. MÉTRO Un départ à Sundance pour le court métrage Les grandes claques Cinéma. Dans quelques jours, Les grandes claques, nouveau court métrage de la réalisatrice Annie St-Pierre, sera présenté en première mondiale au Festival du film de Sundance. Métro s'est entretenu avec cette cinéaste passionnée à propos de son film et des obstacles de la pandémie. CHLOÉ MACHILLOT cmachibt@journalmetro.com « 24 décembre 1983, 22 h 50. Julie et ses cousins ont mangé trop de sucre, le Père Noël est en retard et Denis, seul dans sa voiture, angoisse à l'idée de remettre les pieds dans la maison de son ex-belle-famille pour venir chercher ses enfants. » Dans Les grandes claques, Annie St-Pierre revisite les Noëls d'autrefois, leur ambiance excessivement féérique, l'euphorie Arts. Conséquence directe de la pandémie, l'emploi dans le secteur culturel au pays ne se porte pas bien. Ils et elles sont en effet 114 400 artistes, techniciens et autres salariés des arts à avoir perdu leur travail en 2020. AMÉLIE REVERT arevert@journahetro.com Selon une étude de l'Association canadienne des organismes collective et l'émerveillement des enfants, pour y planter le contraste d'un scénario réaliste  : les tribulations d'un père fraichement divorcé, le désenchantement de sa fille face à la vulnérabilité de son géniteur et la solidarité qui jaillit spontanément dans son jeune coeur. « Je me suis inspirée d'émotions vécues pour raconter ce moment où l'enfant perd sa naïveté et doit acquérir une nouvelle empathie afin de soutenir son parent. C'est aussi un coming of age pour son père, artistiques (CAPACOA), il s'agit d'une baisse de 25,4% par rapport en 2019. Tous les salariés, qu'ils soient à temps plein ou à temps partiel, ainsi que les travailleurs occasionnels et autonomes sont indus dans ces chiffres. Le secteur culturel est le premier touché par ces pertes, devant l'hôtellerie et la restauration (baisse de 22,6% sur un an). Même si certains ont pu conserver leur emploi, le nombre total d'heures effectivement travaillées a cependant significativement diminué dans l'industrie culturelle. Toujours d'après les statistiques de la CAPACOA, celui-ci a enregistré une baisse de 36,6%. La sous-catégorie la plus qui approfondi avec courage le lien avec sa fille, au risque d'être humilié », raconte Annie St-Pierre. La réalisatrice, déjà célébrée pour ses précédentes réalisations telles que Migration amoureuse (2007) et Fermières (2013), se dit extrêmement privilégiée d'avoir été sélectionnée par le Festival du film de Sundance pour le lancement de son film, dans une période hélas compliquée pour l'industrie du cinéma. « J'ai déjà été chanceuse de pouvoir filmer juste avant le durement affectée et celle des compagnies d'arts d'interprétation. En 2020, ces travailleurs ont subi une diminution de 60,7% du nombre total d'heures travaillées. Rappelons que depuis la propagation de la COVID-19, l'écosystème culturel a complètement été bouleversé. Au Québec, cinémas, salles de spectacles, musées, etc., ont dû fermer leurs portes en mars 2020. Grâce à des normes sanitaires rigoureuses, ils avaient pu rouvrir l'été passé. Mais cette bouffée d'oxygène aura été de courte durée. En octobre, le gouvernement de François Legault les a de nouveau contraints à cesser d'accueillir le public. « le n'ai pas envie de filmer des gens avec des masques, de parler de fin du monde ou de pandémie mais, cette situation me donne envie de revoir ma façon de filmer  : de plus petites équipes, des tournages plus intimistes... » Annie St-Pierre, cinéaste début de la pandémie, dit-elle. Mais je suis solidaire avec tous les autres réalisateurs qui doivent attendre, car il n'y a rien de plus frustrant quand on est cinéaste que de ne pas pouvoir tourner. » Annie St-Pierre a d'ailleurs un projet de tournage en suspens depuis un an. Ce long métrage intitulé Le Plein potentiel, un documentaire sur les coachs de vie, est déjà écrit et financé mais doit encore attendre pour passer en production. De nouvelles façons de faire « Comme tout le monde, je n'en peux plus d'entendre le mot "réinventer', plaisante la cinéaste. Mais en même temps, je me dis que c'est une chose que les artistes sont déjà habitués de faire, s'adapter aux contraintes. » Elle affirme que la situation ne lui inspire certainement pas Un spectacle à Montréal en 2019 GETTY IMAGES/AL BELLO Avenir incertain Avec l'instauration du couvre-feu dans la province pour casser la deuxième vague, de scénario pandémique, d'ambiances de fin du monde et de protagonistes masqués... Mais pourquoi pas des tournages plus intimistes, des équipes plus petites et une nouvelle façon de diffuser ses films ? « Ce qui me manque le plus, c'est de voir la face du public et sa réaction quand il visionne un film, reconnait-elle. Mais, en attendant, on cherche des façons de diffuser en ligne, parce que rien ne peut empêcher ceux qui ont envie de créer, puisqu'il faut que ça continue en attendant de se retrouver physiquement ! » Le Festival du film de Sundance aura lieu du 28 janvier au 3 février. Le public qui s'y inscrit pourra visionner Les grandes claques sur sa plateforme en ligne. D'autres sélections du film en festival seront annoncées sous peu. Industrie culturelle. lin travailleur sur quatre a perdu son emploi en 2020 la situation ne semble pas près de s'améliorer pour l'emploi dans le secteur culturel. Bien que de nombreuses aides financières aient été mises en place, de récentes données de la CAPACOA « suggèrent que de nombreux travailleurs culturels ne cherchent plus de travail dans le secteur ou qu'ils ont trouvé du travail ailleurs dans l'économie ». En novembre, 65% des personnes interrogées dans le cadre d'une autre enquête prévoyaient un retour au travail dans les arts d'ici la première moitié de 2022. En revanche, près du tiers des travailleurs du secteur culturel étaient pessimiste de retrouver leur emploi. TÉLÉVISION Lupin, la série qui affole les compteurs sur Netflix Lupin, portée par l'acteur français Omar Sy sur Netflix, est en passe d'être regardée par près de 70 millions de foyers dans le monde, selon une projection réalisée par la plateforme de diffusion américaine et rendue publique hier. D'ici le 5 février, soit 28 jours après sa sortie, 70 millions de foyers devraient avoir regardé la série, a-t-elle précisé à l'AFP. Lupin détrônerait ainsi la mirai-série Le Jeu de la dame, l'une des séries les plus regardées de l'histoire de la plateforme, qui a été vue par 62 millions de personnes. RÉDACTION AFP RELAXNEWS PHILANTHROPIE « Tu es pire que moi ! pour la bonne cause Les acteurs de la série Tu es pire que moi ! (You're the West) redonneront vie à leurs personnages torturés pour un événement caritatif en ligne le 31 janvier prochain. Pour avoir accès au lien, il faudra débourser au minimum 20$. Les dons de plus de 100$ permettront aux fans de se voir offrir un « cadeau spécial » tandis que les dons de plus de 500$ permettront aux internautes d'assister aux répétitions du casting L'argent amassé ira à Feeding America. RÉDACTION AFP RELAXNEWS 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :