Métro Montréal n°2021-01-08 vendredi
Métro Montréal n°2021-01-08 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-01-08 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 15,0 Mo

  • Dans ce numéro : drôlement caféinée.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
journatmetro.com métr ARIEVIV1 Casa Kaizen Week-end 8-10 janvier 2021 12 Le chef Christian Manuel Ventura Alatorre est revenu à la charge cet été en ouvrant avec son amie Brizeira Pulido le restaurant de tapas à base de plantes Casa Kaizen. Celui-ci présente une cuisine végétalienne fusion japonaise-mexicaine. Le restaurant propose, entre autres, une variété de tacos généreusement garnis d'ingrédients alléchants et originaux, une soupe aztèque réconfortante, un « calmar » croustillant, un « poulet » frit Kaizen à base de champignons, des poppers de jalapeno et des nachos « gyozas ». Puisqu'un festin mexicain n'est pas complet sans breuvage, le menu inclut également une sélection unique de bières, de sakés, de vins mousseux, de sodas et de bières non alcoolisées. 16 avenue des Pins Est Radis Plus rare, la cuisine italienne végétalierme est fièrement représentée à Montréal par le convivial restaurant Radis. Ouvert au printemps 2019 par le couple formé d'Éve-Marie Gobeil Bealicage (chef) et de Dominic Saint-Pierre, l'endroit se veut une ode à l'Italie. Les pâtes et la focaccia sont faites maison ainsi que l'ensemble des fauxmages, qui ont la réputation d'être confondants. À cet effet, la mozzarella végane est présente dans la quasi-totalité des pizzas et des calzones en plus d'avoir le premier rôle dans l'entrée de mozzarella, tomates sur vigne, basilic et focaccia. En ce temps de COVID, les propriétaires se sont adaptés en offrant aussi des boîtesrepas pour deux personnes à 60$. 361, rue Bernard Ouest Nopalito Afin de bien boucler la boucle, Métro vous suggère d'essayer la cuisine du nouveau restaurant du chef Christian Manuel Ventura Alatorre et de son ami Brizeira Pulido  : le Nopalito. Revenant vers une cuisine plus mexicaine, et dans un style cuisine de rue, l'endroit, ouvert en novembre, propose un monoproduit  : des tortas. Ce sandwich traditionnel mexicain est fait d'un pain plat et garni de savoureuses préparations des chefs. Vous succomberez pour la Sonora, remplie de champignons pleurotes et enoki, de haricots noirs refrits, d'avocat, de fauxmage à base de noix de coco, de Mayo de poblano et de laitue. Ou encore pour la « Al Pasto », faite de champignons pleurotes marinés au anchiote, d'oignons rouges, de mayo, de fauxmage fumé et d'ananas. 3723-A, boulevard Saint-Laurent les bulles pour éviter la déprimF Les vacances sont finies et pour la majorité, le retour à la routine télétravail-Netflix est difficile. Cette année, on évite de se mettre de la pression et on continue à s'offrir des petits plaisirs. La cuvée 1821 Prosecco de la Maison Zonin est parfaite pour les événements maison ! Ses notes florales et sa bouche généreuse feront un divin mimosa au brunch du dimanche. irae à la SAO. rente o ra Sushi Komomo Spécialisée en sushis végétaliens et en cuisine japonaise, Sushi Momo fait l'unanimité auprès des Montréalais  : on l'adore ! Fondé en 2014 par le chef d'origine mexicaine Christian Manuel Ventura Alatorre, Sushi Momo se réinvente et propose Sushi Komomo, un comptoir « pour emporter » situé juste à côté. Le menu affiche les délicieux sushis de la Maison, mais il a été quelque peu révisé en raison de la COVID-19. Chaque mois, le chef, qui a fait ses classes dans un restaurant japonais à son arrivée à Montréal, propose un repas spécial pour deux personnes à bon prix. Il comprend toujours une grande quantité de sushi, des edamames, des soupes, des salades ou des nouilles et un dessert de son inspiration. Un repas qui a de quoi épater les plus « végano-sceptiques » ! 3603, rue Saint-Denis Manger moins de viande, LA résolution alimentaire en 2021 Cette année, les Montréalais souhaitent consommer moins, et ce, dans toutes les sphères de leur vie. Manger moins de viande fait donc partie des objectifs de plusieurs. Afin d'effectuer ce changement avec facilité, des restaurants végétaliens proposent de délicieux menus « pour emporter ». Métro a dressé la liste des meilleurs de l'île ! MARYSE DERAiCHE mderaiche@journalmetro.com Bistro Tendresse Umami Ramen Ce charmant petit bistro végétalien a ouvert ses portes au coeur du Village en 2019. Les propriétaires Marc- Antoine Coulombe, Isabelle Corriveau, Étienne Parent et Catherine St-Cyr, qui possèdent aussi le Bar Renard, souhaitaient en faire un endroit où il fait bon manger et boire de 10 heures le matin à très tard dans la soirée — une denrée assez rare à Montréal ! On trouve au menu des plats réconfortants et toujours bien exécutés tels que le burger butternut qui se compose d'une galette de courge et d'avoine, d'oignons caramélisés, de poireaux sautés, d'un pain brioché, de mayo épicée, le tout servi avec des frites. Ou encore le risotto aux carottes laquées au sirop d'érable et aux asperges grillées, garni de noix de Grenoble et arrosé d'huile de truffe. De plus, la carte des vins présente de belles bouteilles audacieuses à joindre à sa commande. 1259, rue Sainte-Catherine Est Les amateurs de ramens ont pris d'assaut la ville il y a quelques années et on comprend pourquoi lorsqu'on se retrouve face à un gros bol rempli de bouillon fumant et de garnitures toutes plus savoureuses les unes que les autres. Lorsque le restaurant Umami a ouvert ses portes dans le Mile-Ex à l'été 2019, lesdits amateurs ont pu se régaler de ramens, de tsukemens (nouilles froides servies avec un bouillon sur le coté), de salade wakamé et de tofu soyeux, le tout conçu entièrement de végétaux. Le soir, l'endroit se transforme en izakaya où l'on peut déguster gyoza, edamames, karaage, okonomiyaki et autres délices à partager. La particularité du Umami ? En plus de faire son tofu, ses sauces et ses fermentations maison, le chef réalise aussi ses nouilles lui-même grâce à une machine importée du Japon. Un délice ! 6660, rue Clark g
O JANVIER 2021 INGRÉDIENTS FAÇONS DE FAIRE SES PRODUITS DE BEAUTÉ CHEZ SOI Pendant des siècles, l'homme a dépendu de la nature en matière de bien-être et de santé. Aujourd'hui, les produits répertoriés comme biologiques, en raison de leurs ingrédients et de leurs processus de fabrication, sont généralement plus chers que l'offre moyenne. Mais il est possible de créer des produits de soins de la peau, des shampoings et même des déodorants à la maison. Métro partage des conseils sur la manière de faire. 1. Quoi mélanger ? Pour en savoir plus sur les exactes proportions, visitez la page Create Cosmetic Formulas de l'Institut des sciences des soins personnels australiens. Sur createcosmeticfornnulas.com, vous trouverez des formules gratuites à recréer. Le programme renseigne également sur la compatibilité des ingrédients, la sécurité, l'efficacité et même la date de péremption d'un produit. Il existe 20 formules certifiées pour les soins de la peau et des cheveux, contenant jusqu'à 300 ingrédients. Si un client souhaite utiliser un produit qui n'est pas répertorié ou certifié par les autorités sanitaires d'un pays, il sera évalué par l'institut afin d'être approuvé pour son utilisation. 2. Comment les combiner ? Create Cosmetic Formulas propose des ateliers pour les débutants et les chimistes de niveau professionnel qui souhaitent créer leurs propres produits de manière saine, efficace et hygiénique. Il existe également un dictionnaire de terminologie et des tutoriels qui expliquent pas à pas comment mélanger les formules et les créer afin de répondre aux besoins de beauté. Sur la chaîne YouTube du portail, on trouve des mesures exactes avec des instructions claires et précises. DIFFICULTÉS 3. Existe-t-il des recettes plus simples ? Bien sûr, elles pullulent sur la Toile. Mais gardez à l'esprit que ces produits et leurs combinaisons ne sont pas « miraculeux » ou infaillibles pour tout le monde. Ce qui marche avec une personne peut causer des problèmes chez une autre. LUZ LANCHEROS Metro Wor[d News Cependant, les créateurs de contenu comme Tracey Black (du site Don't Mess With Mama) ont des recettes faciles à suivre, tout comme des youtubeurs cleanbBeauty comme Ula Blocksage, qui enseigne comment faire ses produits de soin pour la peau, par exemple à partir d'ingrédients que l'on peut trouver dans sa cuisine. Sa dernière recette est un masque exfoliant à base de banane. AQUILLAGE 4. Est-il possible de créer du maquillage ? Oui. En fait, il existe des chaînes comme Natural Beauty Tips, qui compte 269 000 abonnés et qui enseigne comment fabriquer du gloss, des ligneurs et même des ombres à paupières. Elle propose également des recettes complètes pour les soins de la peau et des cheveux, ainsi que des recommandations pour les problèmes comme l'alopécie et l'acné entre autres. Colorful Canary est une chaîne un peu plus petite, mais elle propose davantage de recettes, ainsi que des vidéos sur le mode de vie durable et végétalien. Toutes deux ont des instructions faciles et précises pour même créer un maquillage complet. ROUTIN 5. Comment utiliser le produit créé ? Il existe des chaînes YouTube sur le mode de vie biologique qui peuvent vous aider. Par exemple, Alba Ramas aussi connue sous le pseudonyme de SunKiss Alba, de New York, est l'une des créatrices de contenu le plus populaire sur le sujet. Elle partage les routines de désintoxication et de beauté avec des produits naturels. Sa chaîne compte plus de 1M d'abonnés et présente également les facettes de la maternité. Sarah Nagel, du Canada, a quant à elle créer la chaîne Holistic Habits. Elle n'enseigne pas seulement des recettes, mais fait aussi des critiques de produits et montre les traitements qu'elle utilise, par exemple, pour prendre soin de ses très longs cheveux. Mme Nagel enseigne aussi les ingrédients naturels et leurs propriétés curatives.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :