Métro Montréal n°2021-01-06 mercredi
Métro Montréal n°2021-01-06 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-01-06 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 17,4 Mo

  • Dans ce numéro : l'année de tous les espoirs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
s:eà grI métr Namur- Hippodrome Dans son dernier budget, présenté en novembre dernier, la Ville de Montréal a ciblé, parmi ses priorités en 2021, la réalisation d'analyses immobilières pour le développement de ce site de plus de 40 hectares, qui comprend notamment l'ancien hippodrome Blue Bonnets et la station de métro Namur. Le comité exécutif a d'ailleurs approuvé à la fin du mois de novembre une dépense de 1 M$ afm d'acquérir un terrain vacant situé près de cette station de métro. Son objectif  : en faire un « pôle de mobilité » afin d'inciter les résidents de ce secteur — hautement congestionné — à troquer l'auto pour le Royalmount Le promoteur Carbonleo a confirmé à Métro qu'il entend reprendre le chantier du mégaprojet Royalmount « au début de l'année 2021 », après avoir connu « un certain ralentissement » en raison de la pandémie. La plus récente mouture du projet, qui a fait l'objet de présentations publiques l'été dernier, prévoit notamment réduire le nombre d'espaces commerciaux, de places de stationnement et de salles de spectacle sur le site, situé à l'angle des autoroutes 15 et 40, dans ville journairnetro.com Mercredi 6 janvier 2021 4 PERSPECTIVE À suivre à Montréal en 2021 La pandémie a ralenti plusieurs projets dans les secteurs de l'immobilier, du verdissement et de la mobilité. Certains pourraient toutefois connaître des avancées au cours des 12 prochains mois, si le vent leur est favorable. transport en commun et le vélo, notamment. L'administration municipale souhaite transformer le site de l'ancien hippodrome en un quartier écologique. Environ 6 000 logements devraient y voir le jour, dont une part « importante » de logements sociaux et familiaux, affirme la Ville. Le chemin à parcourir pour réaliser ce projet sera toutefois semé d'embûches. Dans un rapport publié le ter octobre, l'Office de consultation publique de Montréal a notamment conclu que ce projet devra faire l'objet de plusieurs études additionnelles avant d'avoir de réelles chances de réussite. D'ici 2030, la Ville a prévu dépenser 44,8 M$ pour développer ce secteur. Mont-Royal. Le promoteur entend aussi construire 4 500 logements sur ce site — s'il obtient le changement de zonage requis — en plus d'aménager divers espaces verts ainsi que des liens piétonniers et cyclables, entre autres. Carbonleo affirme d'ailleurs que le Royalmount sera éventuellement « carboneutre », ce dont doute fortement un regroupement citoyen opposé à ce projet. La fin des travaux pour la phase commerciale du projet Royalmount est prévue en 2023. RECHERCHES ET TEXTES  : ZACHARIE GOUDREAULT Molson déménage D'ici la fin de 2021, près de 190 employés de l'usine Molson Coors perdront leur poste à la suite du déménagement de l'usine de Montréal à Longueuil. Une situation que l'entreprise a justifié par le fait que l'automatisation de ses activités entraînera une réduction de ses besoins en maind'oeuvre une fois le déménagement terminé. Le site actuel de la brasserie, rue Notre-Dame Est, s'inscrit pour sa part dans un vaste de projet de réaménagement de la Ville. Ce projet prévoit notamment la création, d'ici 2035, de logements sociaux et d'espaces verts dans le secteur des Faubourgs. Un centre-ville redynamisé Le centre-ville est le secteur géographique quia écopé le plus de la pandémie, entraînant une chute du tourisme et vidant les tours à bureaux. Devant cette situation, la Ville a prévu consacrer 10 M$ cette année dans la relance du coeur de la métropole. Ce argent servira notamment à créer de l'animation sur les artères commerciales et à soutenir Le REV continue Le projet du Réseau express vélo (REV) continuera de prendre forme l'an prochain. Ainsi, en 2021, le chantier se poursuivra entre autres dans l'axe Viger/St-Antoine/St-Jacques. D'une longueur de 5,4 km, cette nouvelle piste cyclable, dont l'aménagement a fait l'objet d'un report l'été dernier, permettra notamment de faciliter l'accès au centre-ville et au Vieux-Montréal en partance du quartier Saint-Henri. La construction d'un tronçon de cette voie cyclable s'insérera dans le projet de réaménagement du Square Viger, qui devrait prendre fin en novembre 2021. Une piste de 1,7 km verra aussi le jour en septembre 2021 sur la rue Peel, afin de relier le boulevard de Maisonneuve au Vieux-Port. La réaction des commerçants du secteur sera à surveiller. L'été dernier, les travaux du REV sur les rues Saint-Denis et de Bellechasse ont entraîné une levée de boucliers. Plusieurs citoyens ont toutefois salué l'arrivée de ces nouvelles voies cyclables. les festivals, en espérant que ceux-d puissent avoir lieu. Le plan de la Ville prévoit aussi la création d'aménagements visant à rendre les espaces publics du centre-ville « plus accessibles et plus attrayants ». ir azimmin mn r gril-, I Le règlement 20/20/20 Le règlement pour une métropole mixte, communément appelé 20/20/20, entrera en vigueur le ter avril 2021. Celui-d vise à obliger les promoteurs immobiliers à indure un certain nombre de logements sociaux et familiaux dans leurs projets, ou encore à offrir une compensation à la Ville. Dans certains secteurs en densification, incluant quelques quartiers de Saint-Laurent ainsi que la Pointe-Nord de l'île-des-Soeurs, les projets immobiliers devront aussi Le Grand parc de l'Ouest en développement Cet immense parc, qui aura une superficie de plus de 3000 hectares lorsqu'il sera complété, prendra encore plusieurs années à se concrétiser. Le projet de la mairesse Valérie Plante avance toutefois, petit à petit. En 2021, la Ville compte notamment commencer la construction de la grande passerelle du parc-nature du Bois-deele- Bizard en plus de restaurer deux marais inclus dans le périmètre du Grand parc de l'Ouest. Des « transactions immobilières » pourraient aussi avoir lieu cette année, si on se fie au budget 2021 de la Ville.comprendre des logements abordables. « Il y a des années où on a laissé le marché limmobilier] se développer comme il le voulait. Maintenant, on est en mode rattrapage. Mais la pente est haute », a affirmé à Métro le responsable de l'habitation au comité exécutif, Robert Beaudry, en novembre dernier. Le parti Ensemble Montréal et plusieurs groupes représentant des promoteurs immobiliers continuent de s'opposer à ce règlement, qui contribuera selon eux à l'exode des Montréalais vers la banlieue. En 2019, la Ville a acquis plusieurs terrains dans ce secteur, avant de mettre son projet sur pause avec l'arrivée de la pandémie. Elle a néanmoins prévu dépenser plus de 289 M$ d'ici 2030 afin de procéder à l'acquisition de milieux naturels sur l'île, dans l'Ouest comme dans l'Est, où un grand parc pourrait aussi prendre forme dans les prochaines années.
La relance. a A ta La province, qui nageait dans les surplus jadis, a un déficit « historique » de 15 G$. Jusqu'à la moitié de ce total devrait rester après la récession, a calculé le ministère des Finances. Et comme on dit, il faut dépenser pour gagner. Le mini-budget du 13 novembre prévoyait 1,5 G$ en nouvelles dépenses pour donner un coup de pouce à l'économie. Environ un tiers de cette somme sera dépensé au cours des prochains mois. Fini le plastique à usage unique En 2021, Ottawa compte bannir les articles en plastique à usage unique tels que les sacs d'épicerie, les couvercles pour le café, les pailles et les bouteilles. Rappelons qu'en janvier 2018, Montréal est devenue la première grande ville canadienne à bannir les sacs de plastique léger dans les commerces de détail. La même année, les élus avaient voté à l'unanimité contre les bouteilles d'eau de plastique à usage unique. d 8 F, Refonte de la loi loi Attendu cet automne, le « plan costaud » de protection et de valorisation de la langue française que devait présenter le ministre responsable, Simon Jolin-Barrette, prendra forme en 2021. C'est par la voie législative que l'élu de Borduas compte adapter la Charte de la langue française à la réalité d'aujourd'hui. Il déposera un projet de loi durant la prochaine session parlementaire. De nouveaux Canadiens Le gouvernement de Justin Trudeau veut accueillir 401 000 résidents permanents dès 2021. S'il était atteint, cet objectif constituerait un record historique. Le Canada cherche à attirer 1,2 M d'immigrants d'ici 2023. Ce nouveau plan augmente les cibles d'immigration dans le but d'aider h relance après la crise sanitaire, de stimuler la croissance et de créer des emplois pour les Canadiens de la classe moyenne. NEVER OPE iJ rie TE RXILS La relance, bis Ottawa prévoit mettre en branle son plan de relance quand la pandémie sera derrière nous. Au cours des prochains mois, le gouvernement élaborera ce plan qui devrait mettre l'accent sur la lutte aux inégalités sociales et sur la transition vers une économie plus verte. Il investira de 3 à 4% du produit intérieur brut (PIB), soit de 70 à 100 G$, sur trois ans afin de relancer l'économie. PERSPECTIVE 5 Agenda chargé à l'Assemblée nationale Opération de vaccination C'est sur elle que repose plusieurs dossiers. Déjà en décembre, Québec espérait avoir vacciné des dizaines de milliers de Québécois dans les CHSLD et des soignants. Mais c'est durant le premier trimestre de 2021 que se jouera une bonne partie de l'opération. PfizeriBioNTech a prévu livrer 1,3 million de doses au Québec, ce qui permettra d'immuniser des milliers de gens. Selon François Legault, cela devrait déjà permettre l'assouplissement des règles sanitaires. C'est sans compter l'apport du vaccin de Moderna, approuvé par Santé Canada juste avant Noël. L'année 2020 a été celle de la COVID-19 et cela risque d'être encore le cas en 2021 alors que les dossiers s'empilent sur le bureau de François Legault... Métro en présente six à surveiller sur la scène politique provinciale cette année. RECHERCHES ET TEXTES  : FRANÇOIS CARABIN Une réponse sur GNL Québec On attend le rapport du Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) au sujet du controversé projet de liquéfaction de gaz naturel d'ici le 13 janvier. Le ministre de l'Environnement, Benoit Charette, prendra ensuite une décision finale. L'élu, qui avait déjà convenu avoir un préjugé favorable à l'égard d'Energie Saguenay, n'y injectera vraisemblablement pas de fonds publics. Le premier ministre François Legault a fermé la porte en fin de session 2020. Or, l'usine pourrait toujours voir le jour, avec des fonds privés uniquement, si Québec donne son feu vert à la construction. Un nouveau code d'éthique ? Réprimandé à deux reprises par la commissaire à l'éthique et à la déontologie de l'Assemblée nationale, le ministre de l'Économie, Pierre Fitzgibbon, compte s'attaquer aux règles de l'institution parlementaire. Le premier ministre a fait part de son intérêt à revoir le code d'éthique pour rendre h politique plus attrayante pour les hommes et les femmes d'affaires. « Il n'y a clairement pas de tolérance zéro [chez le premier ministre]. On a décidé de passer l'éponge deux fois plutôt qu'une. Et c'est inexplicable », avait lancé la cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, au dernier jour de la session parlementaire. et, Et le fédéral n'estpas en reste À vos marques, prêts, vaccinez ! Si la pandémie du coronavirus a marqué l'année 2020, les campagnes de vaccination provinciales devraient être au coeur des discussions en 2021. Bien que le Canada prévoyait avoir un retard par rapport à d'autres pays riches, les premières livraisons sont arrivées avant la fin de l'année. Les autorités prévoient vacciner trois millions de Canadiens dans les premiers mois de 2021. L'accès à un nombre suffisant de doses à court terme est mieux assuré au Canada qu'ailleurs. En effet, le pays a pré-commandé près de neuf doses par habitant, incluant les options d'expansion ou les négociations en cours. RECHERCHES ET TEXTES  : NAOMIE GELPER Réglementer les armes d'assaut Après une tuerie en Nouvelle-Écosse qui a fait 23 morts, dont le tireur, Ottawa a interdit 1500 modèles d'armes d'assaut de type militaire. L'attachée de presse du cabinet du premier ministre, Ann-Clara Vaillancourt, a confirmé à Métro que le gouvernement « ira de l'avant » en 2021. En effet, dès cette année, les libéraux devraient présenter une législation comprenant des mesures visant à compléter l'interdiction des armes d'assaut Ottawa veut permettre aux municipalités d'adopter des mesures supplémentaires pour restreindre le stockage et l'utilisation de ces armes dans leur juridiction. Agir pour contrer le racisme François Legault ne prononcera pas les mots « racisme systémique ». Selon lui, le dossier est clos. Or, Québec promet des actions pour combattre le racisme, trois mois après la mort tragique de Joyce Echaquan, et six mois après celle de l'Américain George Floyd. Sur le plan des relations avec les communautés autochtones, c'est le ministre Jan Lafrenière qui jouera le rôle de porteur de ballon. Plus de bornes de recharge rapides Cette année, quelque 100 bornes de recharge rapides seront déployées au Québec et au Nouveau-Brunswick. Ottawa souhaite créer un engouement et accélérer le passage à l'auto électrique au pays. Ainsi, il espère atteindre son objectif d'un secteur des transports carboneutre d'ici 2050. Une borne rapide permet de recharger en 20 minutes environ près de 80% de la charge utile d'une batterie.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :