Métro Montréal n°2020-12-16 mercredi
Métro Montréal n°2020-12-16 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-12-16 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 18,6 Mo

  • Dans ce numéro : fermetures à la carte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
métr journaimetro.com Mercredi 16 décembre 2020 elr 8 OPINIONS LA PIRATA CHRONIQUE IN LI BRO VERITAS FRÉDÉRIC BÉRARD docteur en droit et politologue lapalissade  : l'histoire de l'emploi du « mot en N », émanant de l'Université d'Ottawa, a fait grand bruit Une excellente chose sur le fond. Parce qu'il a donné une voix à la principale intéressée  : la communauté noire qui, malgré diverses dissidences (quelle communauté en est exempte 7), a ainsi pu exprimer son malaise et ses souffrances associés au terme en question, peu importe les circonstances ou intentions réelles de son auteur. Si je TRIBUNE LIBRE Les cliniques privées épaulent la population à travers cette deuxième vague Depuis plus d'un mois, le Québec est de nouveau frappé par une augmentation considérable de cas de COVID-19. Ces nombreux nouveaux cas mettent une pression énorme sur les hôpitaux et sur le système de soins de santé publique. Dans ce contexte de pandémie, le rôle des services de santé oeuvrant à l'extérieur du réseau de la santé et des services sociaux (RSSS) comme les chiropraticiens, les dentistes, les optométristes, les podiatres et les dentistes spécialistes, qui sont tous régis par un ordre professionnel, devient encore plus crucial. Il est donc primordial que nos cliniques poursuivent leurs activités régulières, et ce, afin de traiter les besoins de santé de la population québécoise. Il faut comprendre que le maintien de nos demeure sceptique sur l'application in extenso d'une régulation morale semblable dans un cadre académique, reste qu'il est ardu, voire impossible, de demeurer insensible à la sincérité de ce cri du coeur. Sur la forme, par contre, voilà où le bat blesse. Pas dans le sens de « bât », mais dans celui de BATTE. De basebal Celui-là même utilisé afin de varge sur Verushlca lieutenant-Duval, enseignante aux néo-allures de pifiata collective. services réguliers empêche également un transfert inévitable de patients vers le système public, ce qui diminue la pression sur les hôpitaux et le risque de propagation de la COVID-19 au sein des établissements de soins de santé. La pandémie que connaît le Québec présentement nous force à agir à titre de rempart contre la dégradation du bien-être des Québécois et Québécoises. Plus que jamais, nos services sont nécessaires pour maintenir l'état de santé de nos patients. Nous sommes en mesure d'aider nos patients à — Quoi ? Une prof racissssse ? Dewore ! ! Badang ! Crack ! (bruits de pifiata en action) — Excusez, je peux présenter ma version des faits ? — Ta yeule. — Ce n'est pas ce qui s'est produit... — Ta yeule, on a dit. On ne jase pas avec des racisssses, nous autres. — Mais j'ai les preuves qui appuient mes dires... — TA YEUIE ! ! Bing ! Paf ! Patarlac ! (Bruits de pifiata en phase terminale.) C'est cette réaction, entre autres choses, qui me fit écrire une chronique intitulée Les terroristes intellectuels, laquelle m'aura valu de charmantes épithètes... On pourrait se régaler de l'ironie de ces attaques hystérico-loufoques, lesquelles témoignent du phénomène dénoncé, mais concentronsnous plutôt sur l'adéquation Faites-nous découvrir votre Montréal ! Photographes, à vos appareils ! Courez la chance de voir votre cliché publié dans les pages Opinions de votre journal favori... Faites-nous parvenir vos photos de la ville à opinions@journalmetro.com. mfrreo proposée  : 1) tu critiques les wokes ; 2) il y a, chez ceux-d, des femmes, des musulmans et autres personnes incisées ; 3) par conséquent t'es un sale islamophobe, misogyne et racisssse. Pendant qu'on y est, et comme je soupçonne que le mouvement compte potentiellement dans ses rangs un chauve-hétéro ayant de l'embonpoint je lui présente ipso facto mes excuses. *** La chroniqueuse Isabelle Hachey, fantastique sur le fond comme la forme, devait ce week-end révéler ce dont d'aucuns se doutaient  : Lieutenant-Duval s'est fait honteusement balancer en bas du bus sans même que l'on daigne entendre sa version des faits. la négation du principe pourtant fondamental de l'audi alteram partem, c'est-à-dire entendre l'ensemble des versions dispo- maintenir une bonne santé, ce qui est primordial par ces temps de pandémie. Nous respectons en tout temps les règles sanitaires qui sont édictées par le gouvernement du Québec et la santé publique, et ce, afin de garantir la sécurité de nos patients. Dans le contexte de pandémie, nous avons doublé nos efforts en ce sens afin de maintenir un service de qualité et éliminer tout risque de contagion. Nous en avons fait la preuve au cours des derniers mois. Les chiropraticiens, les dentistes, les optométristes, les podiatres et lesmbles, ne peut s'expliquer que d'une seule manière  : la direction de l'Université, devant le bruit et menaces émis par les terroristes-intellos, afait dans ses culottes. Plate de même. Bien entendu, ils nieront ad nauseam, laissant hypocritement entendre lors de convos privés que « l'on ne sait pas tout). Question, cela dit  : si vous aviez réellement en votre possession quelconque preuve du racisme patent de Mme Lieutenant-Duval, pourquoi ne pas l'exhiber publiquement ? Parce que l'affaire serait trop grave ? Ah oui ? Alors pourquoi conserver celle-d à votre emploi ? Est-ce à dire qu'il est possible, dans un cadre universitaire, de dire n'importe quelle ânerie ? Certains plaident que oui. Moi pas. C'est pourquoi je comprends, et appuie, la gronde afférente aux écrits de Philip Salzman, prof retraité dentistes spécialistes du Québec ne souhaitent pas rester sur la touche et veulent agir comme des vecteurs de lutte contre la pandémie de la CO- VID-19, et ce, tant sur le plan humain qu'économique. Nous sommes prêts et déterminés à traverser cette crise en tentant humblement d'égaler la solidarité et la force des Québécois et Québécoises. MARIE-HÉLÈNE BOIVIIL Assommer DES ŒUROPRATICIENS DU QUÉBEC ET CINQ AUTRES SIGNATAIRES Le partage, le progrès la forte efficacité du vaccin de Pfizer- BioNTech a été confirmée à travers les nombreux essais cliniques. Il ne reste plus que la partie distribution. Mais comment faire cela avec une quantité encore limitée de doses par rapport au nombre de personnes sur Terre ? Renforcer l'immunité de quelques pays favorisés avant d'autres est une bonne solution ou pas ? [...] Il est mieux si on répartit ces doses de façon uniforme [...], même si le nombre de doses par pays va être minimal. Puis, on devrait continuer à ce rythme jusqu'à ce qu'il n'y ait plus la trace de la COVID-19. émérite de McGill. Selon lui, le Moyen-Orient serait « une vilaine région [...], un endroit où faire le mal et être cruel sont considérés comme une vertu et un devoir. » Par surcroît, les multiculturalistes oeuvreraient à « saper la civilisation occidentale » et, pourquoi pas, que « l'islamophobie est une invention ». Juste ça. Comme quoi Salzman revêt l'étoffe de populaires chroniqueurs, mais probablement pas celle d'universitaires. Pourquoi ? Parce qu'il est un minimum d'exiger de ceux-d qu'ils calquent leurs postures sur la science. Accepterait-on, par exemple, qu'une université conserve à son emploi un complotiste ? Unflat-earthers ? Alors oui à la liberté académique, au débat sensible et délicat, à la dissidence. Mais non à la connerie non-scientifique. On y trace la ligne ? Ne serait-ce pas plus efficace que l'immunisation de quelques populations qui peuvent encore être exposées à d'autres ayant toujours le risque de contracter ce virus ? La COVID-19 a monopolisé notre planète sans discrimination. Alors, nous devons l'éliminer sans discrimination, dans tous les coins du monde, et simultanément Nous sommes tous dans le même bateau  : nous avons tous ras-le-bol de cette situation de pandémie avec son lot de règlements suffocants. Je suis sûre que nous voulons tous voir nos proche et nos amis, pas mal certaine que le télétravail et l'école à la maison [...] commencent à rendre fou plusieurs d'entre nous. Voulez-vous que votre quotidien redevienne comme avant ? Voyager pendant vos vacances ? Si oui, n'attendons plus pour demander une distribution équitable des vaccins à travers le monde en donnant la priorité à ceux qui en ont le plus besoin. Progressons tous ensemble vers un avenir sans ce virus encombrant ! ICHANH LINH CHU Écrivez-nous ! opinions@journalmetro.com Volume  : 166 Numéro  : 2 À Montréal, Métro est publié par Métro Média, 101, bout. Marcel-taurin, Montréal H4N 2M3 Tél.  : 514 286-1066 Imprimé par  : Transcontinental Transmag, 10807, rue Mirabeau, Anjou, Québec, H1.1 1T7 Distribué par Metropolitan Media Services/Directrice de la distribution  : Danielle Tessier Directeur principal des ventes  : Patrick Marsan Contrôleur  : François Dallaire Directeur de l'information  : Olivier Robichaud Chef de pupitre  : Carole Côté Vous avez une opinion à nous faire parvenir ? opinions@journatmetro.com Vous voulez annoncer dans nos pages ? publicite@journalmetro.com Vous avez une nouvelle à nous faire parvenir ? info@journalmetro.com. ISSN 1716-9895
n Facebook Q Twltter Cl Llnkedln El Instagram stm.info CONSIGNES SANITAIRES TOUJOURS EN VIGUEUR  : LES PLANIBUS D'HIVER NE SERONT PAS IMPRIMÉS Comment obtenir vos horaires de bus Site web et site web mobile Consultez les prochains passages en temps réel sur le site stm.info en recherchant une ligne de bus et un arrêt à partir de l'onglet  : Horaires et plans de la page d'accueil ou par la page Bus — Horaires de l'onglet Infos pratiques. POUR IMPRIMER LES HORAIRES 0 Visitez stm.info P55 min 5 mln 9 min (;) Cliquez sur l'icône horaires et plant O Remplissez les champs avec votre ligne, puis votre arrêt O La fenêtre affichera les prochains départs. Pour imprimer l'horaire, cliquez sur horaire de la journée ou horaire de la semaine 4) Cliquez sur l'icône imprimer votre horaire Suivez L'arrivée de votre bus en temps réel D'AUTRES OPTIONS S'OFFRENT À VOUS 514 288-6287 (AUTOBUS) Cette ligne téléphonique automatisée vous dictera les 3 prochains passages et l'horaire pour les 7 prochains jours. Le code d'arrêt à cinq chiffres et le numéro de la ligne de bus vous seront demandés. Celui-ci est indiqué sur le panneau d'arrêt et sur notre site web. gl SMS Composez le 52786, puis écrivez le numéro de votre ligne et le code d'arrêt dans le message pour obtenir les 3 prochains passages. Panneaux InfobteVoyez les horaires planifiés sur certains panneaux affichant les passages des bus de l'arrêt. Les Planibus présentent également l'horaire planifié. Site Web et mobile Applications recommandées stm.info Transit Chrono



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :