Métro Montréal n°2020-12-04 vendredi
Métro Montréal n°2020-12-04 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-12-04 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 15,0 Mo

  • Dans ce numéro : non, dit Legault.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
métr journalmetro.com Week-end 4-6 décembre 2020 OMM'TRIBUNE LIBRE Prévenons la maltraitance faite aux tout-petits bien avant que la DPJ n'intervienne Le 30 novembre dernier, la Commission Laurent, mandatée par le gouvernement du Québec, a déposé les grandes orientations de son rapport, dont le dépôt est prévu le 30 avril prochain. Nous pouvons nous réjouir de l'attention portée à la petite enfance ainsi que de la place qu'occupe la prévention dans ces nouvelles orientations. Car bien qu'elle soit malheureusement essentielle dans certains cas, l'intervention des directions de la protection de la jeunesse (DPJ) est un ultime recours pour mettre en place l'aide requise auprès de l'enfant et sa famille. Il nous faut agir en amont pour éviter le plus possible que les situations de maltraitance se pro- Brume portuaire On dirait un souvenir d'un séjour d'un pays lointain, n'est-ce pas ? Eh bien, non. Cette photo a été prise à Montréal, dans le Vieux-Port, au Grand quai de l'horloge, au début de l'après-midi du Zef décembre. Merci pour cette superbe photo de Montréal !/MARTIN DURÉ, COLLABORATION SPÉCIALE métr `17, duisent. Prévenir plutôt que guérir. De nombreuses études indiquent que les conditions dans lesquelles les tout-petits grandissent peuvent augmenter le risque qu'ils soient victimes de maltraitance. Afin de faciliter la compréhension, on peut comparer une famille à une marmite presto. Plus les facteurs de risque s'accumulent au sein d'une même famille, plus la température de l'eau augmente. On peut penser par exemple au stress vécu par les parents, à leur santé mentale, au manque de soutien ou encore au fait de vivre de la pauvreté  : ce sont tous des facteurs qui augmentent la pression au sein des familles, et qui peuvent augmenter le risque que des situations de maltraitance se produisent. Quel est le niveau de pression au sein des familles au Québec ? Les données dont nous disposons nous indiquent que de nombreuses familles québécoises étaient touchées par l'un ou l'autre de ces facteurs de risque, et ce, bien avant la pandémie. Or, la pandémie a eu pour effet d'exacerber les sources de stress au sein de nombreuses Faites-nous découvrir votre Montréal ! Photographes, à vos appareils ! Courez la chance de voir votre cliché publié dans les pages Opinions de votre journal favori... Faites-nous parvenir vos photos de la ville à opinions@journalmetro.com. rem UNE VOLONTÉ DE FAIRE POUR à g Nol ANTS/km geteirrf ers familles. Et c'est encore pire chez les familles en situation de vulnérabilité, qui sont celles qui ont été frappées le plus durement par la crise. Un récent sondage a révélé que 51% des parents estiment que leur niveau de stress associé à la COVID-19 est élevé, un résultat qui atteint 69% chez les parents dont le revenu familial total avant impôt est de moins de 40 000$. De plus, 44% des parents de tout-petits ont affirmé que la pandémie a eu un impact négatif sur leur capacité à métre TRIBUNE LIBRE Le potentiel inouï de l'écoute en temps de crise Depuis plusieurs mois, la pandémie COV1D-19 et les mesures sanitaires qui l'accompagnent nous restreignent considérablement dans nos contacts humains. Tandis que le sens du toucher est mis à mal, l'ouïe se révèle comme une aide hautement nécessaire, efficace et appréciée. L'Association des centres d'écoute téléphonique du Québec (ACETDQ) rappelle les vertus de l'écoute et la présence réconfortante des centres d'écoute téléphonique pour briser l'isolement, atténuer l'anxiété et reprendre confiance en soi. Depuis plus de 20 ans, l'Association oeuvre pour la promotion de l'écoute active et la valorisation du travail inestimable de ses membres, à savoir 22 centres d'écoute téléphonique gratuite et anonyme répartis sur l'ensemble de la province. JOSIE DESMARAIS/ARCHIVES MÉTRO garder leur calme avec leur enfant. En 2019-2020, les DPJ ont retenu pour évaluation 14 179 signalements concernant des enfants âgés de 0 à 5 ans. Ce chiffre est particulièrement préoccupant, sachant que plus la maltraitance se produit tôt dans la vie, plus les conséquences sur le développement de l'enfant, sa santé et le reste de sa vie sont importantes. Les tout-petits ayant été victimes de maltraitance sont plus à risque de développer des retards sur le plan du dévelop- Bien que souvent méconnue ou sous-estimée, l'écoute active est une alliée précieuse pour notre santé globale. Le simple fait de recevoir un accueil empathique et dénué de tout jugement peut apporter soulagement et réconfort lorsqu'on traverse une période plus difficile. Lorsqu'un trop-plein, lié à sa situation personnelle, sociale ou professionnelle, se fait sentir, il est bon de se rappeler que plus de 800 écoutants bénévoles sont à notre disposition et offrent une lueur d'espoir au bout du fil. Les services d'écoute téléphonique, gratuite et confidentielle, existent depuis plus de 50 ans au Québec. Plutôt que de laisser un trop-plein s'accumuler et de s'exposer à une crise, on peut faire un appel. Une simple écoute empathique peut réellement faire de petits miracles ! De multiples ressources, tant du point de vue de l'écoute que de la 6 pement. Ils sont également plus susceptibles, en grandissant, de décrocher, de souffrir de dépression ou de se montrer violents à l'égard de leurs propres enfants. Un effet domino qu'il faut à tout prix éviter. Agir, dès maintenant ! Que pouvons-nous faire collectivement ? D'abord, s'assurer de pouvoir intervenir efficacement lorsque des situations sont signalées, et ne pas hésiter, comme citoyen, à procéder à un signalement même si nous n'avons qu'un doute. Être là pour les parents, prendre de leurs nouvelles, les écouter. S'assurer que les familles ont accès et sont soutenues par les services de première ligne. Offrir aux familles les plus vulnérables des mesures de soutien financier et améliorer l'accès à des logements abordables et de qualité. En d'autres termes  : tisser un filet de protection autour des familles et améliorer leurs conditions de vie pour faire diminuer la pression, bien avant que la situation de maltraitance ne se produise. PANNIE DAGENMS, DIRECTRICE DE L'OBSERVATOIRE DES TOUT-PETITS gestion de crise, existent sur l'ensemble du territoire pour répondre aux besoins des appelants S'il s'agit d'un état critique nécessitant une réponse d'urgence et spécialisée, les centres de crise et de prévention suicide sont entièrement habilités et équipés pour intervenir. S'il s'agit d'un besoin de se confier, de briser sa solitude ou de ventiler un trop plein émotionnel, les centres d'écoute téléphonique offrent alors une réponse accessible, réconfortante et adaptée. En bref, on pourrait considérer les premiers comme des hotlines, tandis que les seconds s'apparentent davantage à des softlines. Les deux se complétant judicieusement dans leurs missions et services. Parfois, parler à une oreille attentive est un premier pas dans le « prendre soin de soi ». Si la pertinence d'une intervention spécialisée se fait ressentir, les écoutants bénévoles peuvent aussi référer vers des ressources adéquates. Ainsi, les centres d'écoute téléphonique jouent un rôle important dans la mise en relation et la collaboration avec de multiples acteurs en santé mentale. PIERRE PLOURDE, ASSOCIATION DES CENTRES Dtcourz TÉLÉPHONIQUE DU QUÉBEC Volume  : 163 Numéro  : 2 À Montréal, Métro est publié par Métro Média, loi, boul. Marcel-taurin, Montréal H4N 2M3 Tél.  : 514 286-1066 Imprimé par  : Transcontinental Transmag, 10807, rue Mirabeau, Anjou, Québec, H1J 1T7 Distribué par Metropolitan Media Services/Directrice de la distribution  : Danielle Tessier Directeur principal des ventes  : Patrick Marsan Contrôleur  : François Dallaire Directeur de l'information  : Olivier Robichaud Chef de pupitre  : Carole Côté Vous avez une opinion à nous faire parvenir ? opinions@journaimetro.com Vous voulez annoncer dans nos pages ? publicite@journalmetro.com Vous avez une nouvelle à nous faire parvenir ? info@journalmetro.com. ISSN 1716-9895
n Facebook Q Twltter Llnkedln 0 Instagram stminfo AVEC LE RÉSEAU MOBILE Restez branché en tout temps LES 68 STATIONS ET LES 71 KM DE TUNNEL QUI COMPOSENT LE RÉSEAU DU MÉTRO DE MONTRÉAL SONT MAINTENANT BRANCHÉS AU RÉSEAU MOBILE 4G I TE. C'est donc dire que le métro est désormais le plus important réseau numérique intérieur au Canada et le plus long réseau sans-fil souterrain au pays ! Nos clients bénéficient de vitesses de téléchargement allant jusqu'à 275Mbps, comparables à celles qu'on retrouve dans nos foyers. TOUT UN DÉFI Déployer le réseau de communication sans fil a été un processus complexe, autant sur le plan de la conception que de l'installation de l'infrastructure. Plusieurs types de travaux ont été réalisés depuis le début du projet en 2013, comme la fusion de fibres optiques, l'installation d'antennes en tunnels et en stations, et la construction de bâtiments abritant l'équipement des fournisseurs. Le projeta été réalisé grâce à un investissement de près de 50 millions de dollars assumé à parts égales par les fournisseurs de télécommunications Bell, Rogers, TELUS et Vidéotron. 14, 1. Un employé s'apprête à amorcer le dégainage d'un câble contenant la fibre optique. Sous une épaisse protection se cachent 24 brins de fibres optique, chacun du diamètre d'un cheveu environ ! 2. Puisque certains équipements sont présents en tunnel, l'installation et l'entretien ne peuvent que se faire de nuit, lorsque le métro est fermé et que l'alimentation des voies est interrompue. Mguipement et l'outillage étant relativement légers, les déplacements s'effectuent souvent à pied. 3. Des équipements spécialisés se trouvent dans des locaux techniques aménagés à des emplacements stratégiques du réseau du métro pour permettre une couverture mobile optimale. C'est à cet endroit que la magie s'opère  : les différents signaux utilisés par les partenaires du projet, Bell, Rogers, Telus et Videotron, sont combinés grâce au réseau de fibre optique de la STM et redéployés pour permettre une distribution optimale vers le réseau souterrain du métro, grâce à des antennes et au câble radiant. ma voix S'inscrire, participer, ma stm influencer. 01 » stm info AUPRÈS DES AGENTS DE STATION DU MÉTRO DES COUVRE-VISAGES DISPONIBLES Des couvre-visages en tissus sont disponibles aux loges des agents de station du métro, et ce jusqu'à épuisement des stocks. Si vous avez le désir de vous procurer un exemplaire supplémentaire de cet élément essentiel à vos déplacements avec nous, vous pouvez leur en demander un, nous les distribuons gratuitement. Notez qu'il est recommandé de laver ces couvre-visages en tissu avant d'en faire une première utilisation. Un item de rechange sur soi Parmi les nouvelles habitudes que la pandémie nous inculque, au port du couvre-visage dans les lieux publics, ajoutons la précaution d'en avoir un autre de rechange sur soi. Avoir un exemplaire de rechange peut s'avérer très pratique lorsqu'un masque ou un couvre-visage se salit ou devient humide. stm.infoimavoix



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :