Métro Montréal n°2020-11-18 mercredi
Métro Montréal n°2020-11-18 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-11-18 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 18,8 Mo

  • Dans ce numéro : le défi de Valérie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
FRANÇOIS CHARRON REÇOET
métre journalmetro.com Mercredi 18 novembre 2020 17/1, 111/4 j rei,2 Au roc rélèbre son 60e anniversaire Au Coq et ses filiales, Les Rôtisseries Benny, célébreront leur 6oe année en affaires en 2o21. Avec une plateforme de commande en ligne efficace et des recettes traditionnelles, les bannières fleurissent alors que la pandémie se poursuit. Pour marquer ce jalon, Au Coq et Les Rôtisseries Benny ont officiellement lancé leur tout nouveau logo. edrrito Ces entrepreneurs québécois qui tentent de se repositionner malgré la COVID-19 Stratégies Plan d'affaires révisé, nouvelles initiatives marketing  : les entrepreneurs québécois font tout pour « se repositionner » et rester hors de l'eau au temps de la COVID-19. La vente en ligne peut-elle les sauver à l'heure d'Amazon ? CELINE GOBERT cgobert@metromedia.ca « C'est sûr qu'il y a plus de la moitié des entreprises que je conseille qui sont en mode survie. L'autre moitié est en train de se repositionner », indique à Métro Pierre Lemieux, de PME MTL. « Mon souci est de savoir si le talent qu'on a ici sera encore là lors de la relance. Ou bien en train de développer un autre créneau d'affaires », déplore celui qui offre ses conseils stratégiques aux entreprises créatives et culturelles. C'est donc pour soutenir ces entrepreneurs que PME MTL a lancé trois initiatives dans le cadre de son 5e anniversaire  : les boîtes gourmandes Fête ici, des boîtes expérientielles, ainsi qu'une projection artistique présentée en hommage aux entrepreneurs à Montréal. La nécessité de se repositionner Au Zoo Ecomuseum, de Sainte- Anne-de-Bellevue, on participe à l'initiative de PME MTL. Un consommateur peut acheter des billets qu'il pourra utiliser fr Certaines entreprises conseillées par Pierre Lemieux, de PME MTL, sont en voie de se repositionner sur le marché québécois./COLLABORATION SPÉCIALE quand le Québec déconfinera. Et ainsi, aider le zoo. Celui-ci a dû faire preuve de « beaucoup d'imagination » pour compenser une perte de revenus de l'ordre de 90%, comme l'explique à Métro la directrice des communications, Émilie Sénécal. En plus d'avoir créé des visites virtuelles, entre autres éléments, le zoo lancera une boutique de souvenirs en ligne pour tenter de générer un peu de revenus, avec des produits à 95% québécois. Pour Mme Sénécal, consommer local est aujourd'hui une nécessité. Pas si simple, la vente en ligne Les commerces alimentaires, eux aussi, ont dû jouer la carte de la boutique en ligne. Mais tout n'est pas si simple. Pour ceux qui le faisaient déjà avant la crise, la pandémie a agi tel un « accélérateur », comme l'explique Alex Sereno, cofondateur de Baris- « Je vais essayer cette stratégie en ligne, car je fais preuve de persévérance, mais si cela ne fonctionne pas, je vais fermer. Je me donne un délai de six à huit mois. » Emin() Hernandez, propriétaire de La Mexicoise ta, pour qui la COVID a eu un impact énorme sur les ventes. « C'est ce qui a fait la différence. Ça fait des années qu'on est une marque digitale, très présente en ligne, mais le confinement a accéléré tout ça », dit M. Sereno qui participe aussi aux boîtes gourmandes de PME MTL. Pour lui, « shifter vers le e- commerce pour générer des revenus » sur sa propre plateforme de vente de café fut l'une de ses réussites durant la COVID. En revanche, pour ceux qui ne faisaient pas déjà de la vente en ligne, comme Emilio Hernandez, de La Mexicoise, leur existence est davantage menacée. Il voit d'ailleurs sa participation à l'initiative de PME MTL comme une nouvelle occasion de marketing. « Si je n'arrive pas à avoir assez de ventes pour combler les besoins minimaux, je serais obligé de fermer l'entreprise », explique M. Hernandez qui, d'ordinaire, vend et fait découvrir les insectes comestibles aux consommateurs. Pour développer ses ventes, Emilio Hernandez s'est même tourné vers Amazon. Amazon, meilleur ennemi ? S'il est une menace pour certains commerçants, Amazon peut parfois se révéler une « opportunité ». C'est que nous explique Alexandre Skerlj, expert en logistique du commerce électronique. « Un fabricant québécois pourra utiliser Amazon comme un canal de marché pour exporter ses produits ou étendre ses marchés au Canada et ailleurs », indique-til à Métro. Le défi de taille se situera plutôt du côté de la « performance logistique », selon lui. Voilà, peut-être, de quoi expliquer la récente hausse de 40% du chiffre d'affaires d'Amazon. Et pour les détaillants qui voudraient rivaliser avec le géant, c'est encore plus compliqué. Le cumuldes coûts d'emballage, de préparation de commandes, de livraison, de marketing du site d'achats/ventes, et même d'éventuels retours de produits, peut ainsi grimper si vite que ce ne soit même plus rentable, explique M. Skerlj. Pgurh n1 nui a Les obstacles à la créativité CHRONIQUE AU BOULOT ! ALAIN SAMSON Auteur et conférencier La créativité, c'est la capacité qu'à un individu d'imaginer, de construire et de découvrir des solutions nouvelles à un problème. Cette semaine, je souhaite vous présenter les principaux obstacles à la créativité. Tout petit, vous étiez un champion de l'innovation. Une simple boîte en carton vous tombait entre les mains et, en quelques instants, devenait un bolide de course. Vous regardiez le ciel et les nuages se transformaient en personnages mythiques. Une promenade au parc devenait un périple dans une forêt médiévale. Et aujourd'hui, vous affirmez ne pas être créatif. Qu'est-ce qui s'est passé depuis ? Qu'est-ce qui a fait que votre belle créativité s'est émoussée ? Tentons de découvrir les causes de votre implosion créative. Le regard des autres sur soi Si vos parents étaient du genre à contrôler vos comportements en se demandant ce que les voisins allaient en penser, il est possible que cette question ait progressivement affaibli votre spontanéité et votre désir de trouver de nouvelles manières de faire les choses. On vous a fait entrer dans un moule. Le moule ti La peur du jugement et de l'échec est un sentiment qui coupe la spontanéité et l'élan créatif. des comportements acceptés. La peur Et si votre idée ne fonctionnait pas ? Quels impacts cela aurait-il ? C'est fou ce que la peur peut vous empêcher de créer tout au long d'une vie. Elle peut transformer les plus créatifs en zombies organisationnels. L'anxiété et l'insécurité Il arrive un moment dans la vie où on est conscient de nos idées géniales, mais on craint les retombées. Alors, on ne fait rien en se racontant, plus tard, ce qu'on aurait pu faire et les impacts que ça aurait pu avoir sur le cours des choses. Nos idées géniales ne servent donc plus à changer le monde ; elles nous permettent d'entretenir l'idée qu'on aurait pu le changer si on s'en était donné la peine. Ces facteurs vous empêchent peut-être d'aller de l'avant et de vous réaliser. Mais j'ai une bonne nouvelle pour vous  : il n'y a pas de complot intergalactique visant à torpiller vos idées. Celles-ci peuvent contribuer à améliorer le monde. La première étape pour y arriver, c'est de vous débarrasser de ces prophéties autoréalisatrices que vous entretenez et qui vous empêchent de vous réaliser.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :