Métro Montréal n°2020-11-13 vendredi
Métro Montréal n°2020-11-13 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-11-13 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 14,4 Mo

  • Dans ce numéro : vraiment vraie.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
métr journaimetro.com Week-end 13-15 novembre 2020 WEEK-END 10 Une murale pour Joyce MiimnieeLe Musée d'art de Joliette (MAJ) a invité Eruoma Awashish à réaliser une murale en hommage à Joyce Echaquan. Mackwisiwin, qui signifie la force, a été réalisée in situ. AMÉLIE REVERT areved@journalmetro.com « C'est la famille de Joyce [Echaquan] que je représente sur cette murale. J'ai choisi un vert lime vibrant pour le fond, je voulais que ce soit lumineux Dans la souffrance, on grandit et on s'élève. Il faut se servir d'épreuves comme celle de la mort de Joyce pour s'élever, grandir, évoluer, cheminer et ne plus vivre des choses comme celleslà », explique Eruoma Awashish. PWRIJRACDC.00A1 Lumière et beauté L'artiste attikamelcw souhaite inciter au dialogue afm de favoriser une meilleure compréhension des cultures autochtones. Celle qui place la décolonisation du sacré au coeur de sa pratique, souhaite ainsi créer des oeuvres qui amènent à réfléchir sur l'identité. J Eruoma Awashish peint une murale à la mémoire de Joyce Echaquan./COLLABORATION SPÉCIALE MUSÉE D'ART DE JOLIETTE « Par son décès, Joyce a semé quelque chose qui va pousser à l'intérieur de nous et que j'appellerais l'éveil. Avec cette murale, je voulais apporter de la lumière, faire ressortir la beauté », ajoute-t-elle. « En tant qu'institution culturelle, nous devons poser des actions concrètes afm que soit entendue la voix des Premières Nations et que se Conférence Eruoma Awashish animera une conférence virtuelle, le 26 novembre à 12h3o, à propos de sa démarche artistique. Elle y abordera notamment la murale à la mémoire de Joyce Echaquan. Eruoma Awashish avait cosigné une lettre ouverte au premier ministre François Legault, l'interpelant sur le racisme systémique lorsque Are Echaquan est décédée sous les insultes du personnel soignant. rétablisse le dialogue entre les cultures », pense Jean-François Bélisle, directeur général et conservateur en chef du MAJ. L'initiative a été rendue possible avec la collaboration du Centre d'amitié autochtone de Lanaudière. Mackwisiwin est visible pendant au moins une année depuis l'intérieur, mais aussi l'extérieur, a annoncé le MAJ. Musique. MUTEK remporte le Grand prix Le Conseil des arts de Montréal a décerné son Grand prix à MUTEK, festival de musique électronique et de créativité numérique. la cérémonie animée par Rebecca Makonnen s'est déroulée virtuellement hier. « J'aimerais dédier le prix au public et aux artistes de MUTEK » a déclaré Alain Mongeau, fondateur et directeur du festival. Visiblement ému, celui-ci a tenu à souligner « la qualité incroyable » des talents montréalais. « Programmation à couper le souffle » « Je remercie l'équipe de MU- TEK ici, mais aussi celles de Mexico, Buenos Aires, Tokyo, San Francisco et Barcelone qui font rayonner nos artistes et la ville de Montréal », a-t-il poursuivi. Plus précisément, le Conseil des arts de Montréal a attribué son 35e Grand prix à l'édition 2019 de MUTEK « devant un nombre record de participants l e7\1 1/1'LOI 1\f/j il L\A\/lA4 13W I MW Disponible maintenant En format CD et édition deluxe limitée 11 -t 300 900 Gagnant du 35'Grand prix, le festival se mérite une bourse de 30 000$ du Conseil des arts de Montréal. [...] et une programmation à couper le souffle ». Il félicite aussi un festival « remarquable pour l'importante place accordée aux femmes », dans une édition qui se « démarquait par l'excellence artistique de ses performances et par sa richesse en mariages de styles et de disciplines ». Ardn.m « VERT Offert chez ryll/almart 4th Économisez plus. Vivez mieux:
Les Appendices  : de retour après la pause Le retour inespéré et inattendu des Appendices tombe à point  : leurs capsules joyeusement loufoques sont un parfait remède au marasme ambiant. Quel plaisir de retrouver Les rois de la Main, M. Mousteille et M. Puel ! Dans ses nouvelles aventures, la troupe accomplit un tour de force  : incorporer à son style absurde une brillante réflexion sociale. (Bon, la photo ci-contre n'en est pas le meilleur exemple...) C'est pourquoi nos coups de coeur vont aux coups de gueule « Ma opinion » de Julien Corriveau et aux conférences de presse quotidiennes de Sylvie Rencontre (désopilante Anne-Elisabeth Bossé). Chapeau bas également à la pure folie de Jean-François Provençal, à la versatilité de Sonia Cordeau et aux costumes atrocement flamboyants de Jean- François Chagnon. MARIE-LISE ROUSSEAU Les 8 épisodes de 12 minutes des Appendices sont offerts sur l'Extra d'ICI Tou.Tv./ICI TOU.TV Stellaria Story de Shah Frank L'artiste new-yorkaise d'origine haïtienne et basée à Montréal dévoile un premier EP prodigieux. Au gré d'une musique Rn'B et soul ultra moderne et raffinée, marquée sans doute par les TLC, Brandy et autres Daft Punk des années 1990, Shah Frank nous y raconte son histoire, ses déboires. On a un énorme crush sur le titre Stella's Heart, tant la version du disque que celle a capella. Voilà une artiste singulière qui ne laisse présager que du bon ! Spectacle de lancement samedi 28 novembre à 20h sur Facebook dont les fonds iront à Amnistie internationale AMÉLIE REVERT Je m'appelle humain Impossible de ne pas être émerveillé par la poète innue Joséphine Bacon. Dans ce touchant documentaire que lui consacre Kim O'Bomsawin, on la suit entre Montréal et le Mushuau-nipi, pays du caribou. Petit à petit, elle révèle des bribes de son impressionnant parcours, dont son enfance au pensionnat. Son sourire radieux et son regard lumineux n'ont d'égal que les paysages époustouflants du Nutshimit (l'intérieur des terres) qu'elle arpente avec une grâce remarquable accompagnée d'amies chères. Un film rayonnant et porteur d'espoir. En VSD et sur ICI ARTV le 21 novembre MARIE-LISE ROUSSEAU Cette semaine, on craque pour... OFF, de Souldia et Tizzo Rencontre au sommet dans l'univers du rap de rue québécois. Le vétéran du rap Souldia s'unit à l'étoile montante Tizzo pour un album qui a tout d'un coup d'éclat. Véritable hymne du trap, le premier tube de l'opus, Une ligne, donne le ton. On ne se tanne pas des rythmes électriques, agressifs, cinglants qui suivent. Ni de la performance presque symbiotique des deux artistes. Hormis les quelques chansons vieux jeu de trop, le duo fait presque un sans-faute. FRANÇOIS CARABIN 6 Plaisirs (non) coupables 4t1 Le pianiste excentrique Chilly Gonzales se fait un devoir depuis plusieurs années de vulgariser et de démocratiser les codes de la musique. Dans ce court essai personnel, il clame haut et fort son admiration pour Enya, chanteuse sous-estimée à la voix « céleste et pure », selon lui. Ce faisant, il soutient que nos goûts musicaux devraient être déterminés par notre coeur, et non notre tête, sans égard aux palmarès de fin d'année des critiques qui aiment tous la même chose (on en prend bonne note). 11 nous invite ainsi à avoir l'audace d'assumer l'ensemble de nos goûts, les plus populaires comme les plus controversés. Un ouvrage sans prétention qui porte à la réflexion. Aux éditions Édito ramumrsz ROUSSEAU L'hiver attend beaucoup de moi Cet opéra québécois exclusivement féminin, signé Laurence Jobidon et Pascale St-Onge, raconte l'histoire de deux inconnues qui espèrent et vont vers une nouvelle vie. Ensemble, elles affrontent un hiver rigoureux et surmontent les violences dont elles ont déjà été victimes... Une magnifique ode aux femmes, présentée en programme double avec La voix humaine. En webdiffusion jusqu'au 19 novembre sur operademontreaLcom AMÉLIE nvERT WEEK-END 11 Garçon Chiffon Le Français Nicolas Maury, dont on adore le jeu dans Appelez mon agent, nous propose un premier film en tant que réalisateur qui déborde de délicatesse, de sourires et d'émotions. Son personnage, Jérémie, un comédien d'une jalousie maladive, décide de partir quelque temps à la campagne chez sa mère afm d'apaiser une rupture douloureuse. On salue ici son talent de cinéaste à sublimer ses actrices — Nathalie Baye et Laure Calamy — sur les traces d'un Xavier Dolan ou d'un PedroAlmodôvar. Mention spéciale au chiot Gugus. Disponible pour 48hles 13 et 18 novembre sur enlignelestivalcinemania.com AMÉLIE REVERT ET ON SE DÉSOLE POUR Le Bataclan, cinq ans après Le vendredi 13 novembre 2015,1a France suffoquait dans une nuit d'horreur et le monde tout entier en était sidéré. À coup de fusillades et d'attaques suicides, trois commandos terroristes enlevaient la vie à 317 personnes — et en blessaient des centaines d'autres — simplement parce qu'elles assistaient à un concert, un match de socce_r, ou profitaient de la douceur attablées aux terrasses parisiennes. Cinq ans après, nous revoilà un vendredi 13. Mais cette fois, c'est plus la résilience que la violence dont on préfere se souvenir. AMÉLIE REVERT 7is'a'tea, dan caié



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :