Métro Montréal n°2020-10-28 mercredi
Métro Montréal n°2020-10-28 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-10-28 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 14,9 Mo

  • Dans ce numéro : débat de vocabulaire.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Plus de 2 millions d personnes conult chaque mois Pour rester branché à l'actualit ou pour vous diyçrtir, journalmetro.com est accessible partout Toujours disponible en version imprimée,retrouvez-le tous les mercredis et vendredis dans plus de 1000 points de dépôt, métr 41'lomat "J, li métr Mercredi 28 octobre 2020 12 lie Le deuil animalier est un vrai deuil A Psoriasis, ou la souffrance (cachée) du quotidien Maladie inflan. matoire. Souffrir de psoriasis, c'est souffrir d'une affection douloureuse. C'est aussi souffrir en secret. CAROLE CÔTÉ ccote@journaimetro.com dl y a beaucoup de stigmatisation autour du psoriasis », assure D'Mark Kirchhoff, chef du Département de dermatologie de l'Hôpital d'Ottawa, en entrevue à l'occasion de la Journée mondiale du psoriasis, le 29 octobre 2020. Le psoriasis, ce ne sont pas juste des démangeaisons quasi incessantes de la peau, de l'inflammation des plaies ou des peaux mortes (squames) qui tombent en très grand nombre. C'est une affection d'origine génétique qui suscite la honte. Plusieurs personnes s'isolent, restent à l'abri des regards. Car l'entourage ou les collègues craignent, à tort, que ce soit contagieux. Il faudrait plutôt accuser la génétique que l'hygiène par ailleurs. Bonne nouvelle, a indiqué D'Kirchhoff, il existe des traitements pour mieux vivre avec ce problème immunitaire. Et les résultats sont excellents. Profil des malades Des troubles anxieux et dépressifs, certaines infections respiratoires ainsi que le VIII peuvent aggraver le psoriasis, selon différentes sources. Ajoutons à ces facteurs l'obésité, en créant des plis de peau où s'accumulent humidité et chaleur, ou la prise de certains médicaments. Toutes les parties du corps peuvent être touchées, mais certaines de manière plus particulière, comme les bras et les jambes. Le psoriasis peut aussi journalmetro.com Mercredi 28 octobre 2020 12 Chez certains patients souffrant de psoriasis, presque tout le corps est atteint./MÉTRO 414% Faits inexpliqués, de 2 à 4% de la population occidentale serait atteinte de psoriasis, surtout les Caucasiens par ailleurs. attaquer le cuir chevelu, au grand dam des malades, car les squames peuvent passer pour des pellicules. 12 maladie apparaît habituellement à l'âge adulte, vers la fin de la vingtaine ou au début de la trentaine. Elle touche rarement les enfants, a précisé D'Kirchhoff. Le psoriasis n'est pas sexiste  : il atteint tant les hommes que les femmes, sans discrimination de condition socioéconomique. Les traitements « Nous avons quatre traitements qui fonctionnent vraiment bien », a expliqué Dr Kirchhoff qui les a détaillés pour les lecteurs de Métro. Selon le degré d'atteinte de la personne, les traitements peuvent être constitués de crèmes ou d'onguents. Les patients peuvent bénéficier de la photothérapie pour les cas un peu plus sérieux. Seul bémol  : l'attente est longue et les centres offrant ces soins sont situés dans les grands milieux urbains, donc inaccessibles pour certains patients. On parle Dans L'essai La vie sans Boris, la journaliste Stéphanie Bérubé explore le sujet délicat du deuil animalier. Le vétérinaire Joël Bergeron vient enrichir l'ouvrage du point de vue d'un professionnel sur les sujets abordés. 22$, Éditions La Presse. MÉTRO d'un an avant d'y accéder. Ils sont couverts par les gouvernements provinciaux. C'est un traitement qui doit minimalement durer trois mois avant de voir l'état de la personne s'améliorer. De plus, les séances doivent être rapprochées les unes des autres, à raison de trois fois par semaine. Finalement, les pilules ou les injections sont réservées aux cas plus graves. Le traitement cible le système immunitaire afin de diminuer l'inflammation, selon le spécialiste du psoriasis. Le coût des injections est un frein important On parle de plusieurs milliers de dollars par an pour ces injections d'anticorps qui cible les cytokines. Mais les résultats sont à la hauteur du coût du traitement dl y a des patients qui pleurent, car ils sont vraiment heureux de voir leur état s'améliorer », mentionne le chef du Département de dermatologie, qui enseigne aussi à l'Université d'Ottawa. « Environ 90% des patients voient leur état s'améliorer de 90%, ajoute-t-il, indiquant que les spécialistes espèrent sans cesse disposer de davantage de traitements un jour et qu'il ne faut pas baisser les bras même si pour l'instant le gros de l'effort de la recherche va au nouveau coronavirus. AROMATHÉRAPIE Rouler pour soulager ses bobos tin L'entreprise québécoise Lotus Aroma lance trois applicateurs à bille d'huiles essentielles pour soulager les bobos du quotidien. Insomnie, stress et maux de tête sont les troubles visés par les concoctions contenues dans les applicateurs. Jugés sûrs, efficaces et de haute qualité par Santé Canada, les applicateurs font partie des produits de santé naturels homologués par le gouvernement canadien. Végétaliens, sans OGM, sans gluten, sans cruauté animale et formulés naturellement à 100%, les traitements sont faits à base d'huile de carthame. Cette huile est reconnue pour assouplir et protéger les peaux délicates en plus d'être le produit idéal pour favoriser l'absorption des huiles essentielles. On peut rouler les applicateurs jusqu'à trois fois par jour sur les points d'acupression tels que les paumes, les poignets, la nuque et la plante des pieds. L'applicateur pour l'insomnie comprend des huiles essentielles d'orange et de lavande vraie qui apaise et favorise la détente. Celui qui traite les maux de tête est réalisé à base de menthe verte qui est vivifiante et fraîche, alors que l'applicateur pour le stress contient des huiles essentielles d'ylang-ylang et de laurier qui ont des propriétés calmantes pour l'esprit. 19 maties ou MARYSE DERAICHE
journaimetro.com métre Mercredi 28 octobre 2020 13 Force est de constater que le télétravail ne nuit pas à la production, bien au contraire !'MÉTRO am Le plus Grand salon public sur l'environnement sera virtuel Du 4 au 8 novembre, la Foire Écosphère sera diffusée sur le web. Événement de choix au Québec pour s'initier aux tendances écologiques, la Foire propose cinq zones  : éco-gourmande, éco-bien-être, éco-innovation, éco-design et éco-engagée. Et, cette année encore, plusieurs kiosques et conférences porteront sur les nouvelles technologies et l'efficacité énergétique. virtuelle.foireecosphere.org. rem Télétravail  : « J'ai peur de perdre le contrôle ! » Gesi Gérer le télétravail nécessite de s'adapter, tant du côté des salariés que des gestionnaires. Pour ces derniers, la marche peut parfois être haute. Entre autres, il faut déléguer, faire confiance et accepter de perdre l'emprise sur le travail quotidien de ses employés. Certains vivent cela difficilement, d'autres non. CAROLE CÔTÉ ccote@iournaimetro.com Le gestionnaire doit adapter son style de gestion au télétravail et revoir ses méthodes et ses priorités. a distance, c'est futile de croire qu'on pourra gérer les heures et la présence des salariés », explique Noémie Ferland-Dorval, conseillère aux affaires publiques, à l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés du Québec (CRHA). De son côté, Yanick Deschênes, directeur des relations publiques chez Sid Lee estime que la confiance en les gens est primordiale  : « Quelle importance si le travail est fait entre 8 à 5 ou durant la soirée, pourvu qu'il soit fait ? » 11 s'est adapté à la situation, un jour à la fois. Premièrement, expliquet-il à Métro, il a fallu gérer l'inconnu de la première vague, l'incertitude des employés et des clients. Puis vint l'habituation au télétravail, où « on réalise que la terre n'arrêtera pas de tourner », et finalement, l'essoufflement, à l'aube d'un 1111":1111 1 11111111111 "" « On a sondé nos professionnels en ressources humaines et les trois quarts prévoient élargir les mesures de télétravail par rapport à avant la pandémie. » Noémie Ferland-Dorval, conseillère aux affaires publiques, à l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés du Québec (CRHA) automne qui s'annonce difficile. Tout au long de ces phases, il faut demeurer productif ; rassurer employés et clients sur la suite de choses. C'est pourquoi, estime-t-il, que la confiance est primordiale. Valeur ajoutée aux rencontres Avec le travail à distance, il faut repenser les moments où les équipes seront réunies au bureau puisque ces occasions seront plus rares. Il faudrait qu'elles soient à valeur ajoutée, car l'expérience a montré que chacun peut très bien faire le travail, derrière son ordinateur, depuis sa résidence. Donc quand tout le monde est réuni au bureau, ce sera le bon moment pour des rencontres d'équipe pour aborder des questions délicates ou stratégiques rechologie. La gratitude post-confinement CHRONIQUE AU BOULOT ! ALAIN Otle SAMSON Auteur -.e et conférencier Il est facile de penser à ce qui s'est mal passé au cours des derniers mois, mais pourquoi ne pas en profiter pour rester conscient de tout ce que ça vous a rapporté ? Voici, pour vous aider, un extrait de Rebondir après une pandémie, mon tout dernier livre. Ce n'est pas toujours facile pendant une crise, mais c'est une source de bonheur quand on sait aller chercher les bijoux qui se cachent dans ce qui, au premier regard, peut nous apparaître comme une abomination. Le fait de devoir aider vos enfants dans leurs travaux scolaires vous a fait réaliser à quel point ils sont géniaux et à quel point vous êtes bon pédagogue. Que ferez-vous de ce talent que vous ne croyiez pas avoir en vous ? Une carrière de formateur vous intéresserait peut-être. Quand vous vous êtes retrouvé avec des problèmes de plomberie et que vos appels chez les plombiers sont restés vains, vous avez constaté le problème et vous vous êtes mis en charge de la réparation. Vous avez relevé le défi ! Comme il n'était plus question d'aller en vacances à Old Orchard Beach comme d'habitude, vous êtes restés à la maison et vous vous êtes mis en tête d'agrandir le patio. Et dire que vous pensiez avoir les mains pleines de pouces ! Agir face à l'adversité Quant à moi, la pandémie m'a, à ce jour, privé de dizaines de contrats lucratifs. Voyant que l'argent ne serait pas au ren- Un vieil adage veut que, lorsque la vie nous sert des citrons, on puisse ou non en faire de la limonade. dez-vous, nous avons vendu la maison et nous sommes déménagés dans une ville moins chère. Aujourd'hui, le défi nous a rapprochés, les dettes sont payées et nous pouvons attendre la reprise avec confiance sans nous inquiéter des visites du facteur. J'ai également préparé deux nouvelles conférences. Est-ce que je regrette ces contrats perdus ? Bien en- Défis du gestionnaire Soutenir la poursuite 1 des échanges informels. 2 3 4 5 Prendre le pouls de l'équipe et procéder à des changements si nécessaire. Lancer des initiatives favorisant l'entraide, comme un fil de discussion sur une plateforme collaborative. Recréer des moments de socialisation pour briser l'isolement de l'équipe. Demeurer à l'affût des difficultés éprouvées par l'employé à distance. Source  : Ordre des conseillers en ressources humaines agréés du Québec (CRHA) par exemple. « Les entreprises plus réfractaires au télétravail ont vu, grâce à leur expérience, moins d'enjeux au niveau de la production qu'elles ne le pensaient de prime abord », relate M111° Ferland-Dorval. Et cela a pu rassurer les patrons, surtout ceux de type microgestion qui ont besoin de Cette crise n'est pas facile à gérer, mais elle peut être source de bonheur selon sa vision des choses./MÉTRO tendu. Mais si c'était arrivé comme prévu, nous n'aurions pas eu l'occasion de remettre en question notre façon de tout savoir et de tout voir pour se sentir en contrôle, bien en selle aux commandes. C'est le cas de celui que nous appellerons Monsieur B., qui, pour des raisons évidentes, accepte de nous parler à la condition que nous taisions son identité et le nom de l'entreprise qu'il dirige. « Au début, j'ai eu peur de perdre le contrôle de mon équipe, dit-il en toute humilité. Peur qu'ils volent du temps, qu'ils ne travaillent pas autant que lorsqu'ils sont au bureau où je peux mieux les surveiller du coin de roeil. » Mais à sa grande surprise, audelà de sa propre incertitude, la terre n'a pas arrêté de tourner et le travail a été effectué comme lorsque l'équipe était présente dans leurs bureaux du centre-ville de Québec. « Cela m'a rassuré », avoue-t-il. Monsieur B. devra probablement revoir ses priorités, ses méthodes, car le télétravail pourrait devenir une tendance lourde. « Le télétravail sera nécessairement un legs de la pandémie, croit l'Ordre. La tendance semble être là pour rester, mais peut-être pas à cinq jours par semaine. Plusieurs formules pourraient émerger une fois la pandémie maîtrisée bien que celles-d soient encore à définir pour le moment. » vivre. Somme toute, ce qui est arrivé nous a fait du bien. Nous en ressortons plus forts, moins fragiles. Qu'en sera-t-il de vous ? Il ne sert à rien de jouer la carte de l'impuissance  : « ce n'est pas de ma faute, c'est la pandémie. Je n'y pouvais rien. Je suis une victime de l'Univers. » Cela vous cantonne dans le mécontentement et l'immobilisme. Demandezvous au contraire ce que vous pouvez faire avec la situation actuelle en vous concentrant sur ce que vous contrôlez. Retrouvez le sentiment que vous êtes aux commandes de votre destinée et agissez comme tel.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :