Métro Montréal n°2020-10-09 vendredi
Métro Montréal n°2020-10-09 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-10-09 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 18,2 Mo

  • Dans ce numéro : territorial album d'Antoine Corriveau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
métr journalmetro.com Week-end 9-12 octobre 2020 6 OPINIONS TRIBUNE LIBRE Promouvoir la consommation de boissons énergisantes avant un effort physique est irresponsable ! Difficile pour les auditeurs d'Occupation double de manquer le placement de produits de ses commanditaires. En effet, les boissons ont la palme dans cette émission populaire et véhicule des pratiques de consommation qui laissent croire aux jeunes (auditeurs cibles de l'émission) que toutes les occasions sont bonnes pour boire, notamment une boisson énergisante. La consommation de ces bonbons liquides stimulants est loin d'être banale et particulièrement avant ou pendant un effort physique Pour vous situer, lors de l'épisode 14, avant d'effectuer une Cimetière de vélos Un de nos lecteurs a constaté ce qui pourrait ressembler à du vandalisme sur des bicyclettes, juste dans un parc derrière l'Université du Québec à Montréal (UQAM). Dommage, les propriétaires devaient en avoir besoin pour se déplacer au travail ou bien pour profiter des dernières couleurs offertes par cette saison d'automne./SÉBASTIEN FULLUM/COLLABORATION SPÉCIALE course à obstacles, l'animateur offre aux concurrentes « une petite boisson, question de vous donner de la bonne énergie... ! ». Dans une mise en scène bien calculée, le temps de la décapsuler et d'en boire, les deux concurrentes s'entendent pour dire  : « C'est ça que ça me prenait... j'suis prête à tout ! », puis elles s'élancent pour affronter le parcours. Un parcours où justement la marque de boisson énergisante est placardée de manière abusive et devient indissociable à la pratique de l'activité physique. Cette publicité déguisée est irresponsable, voire même très dangereuse. Loin d'être la seule promotion en son genre, de telles stratégies commerciales encouragent bel et bien la consommation risquée d'un produit loin d'être anodin. L'énoncé de position de l'Association québécoise des médecins du sport et de l'exercice est d'ailleurs très clair  : il n'est pas recommandé de prendre une boisson énergisante avant, pendant ou immédiatement après la pratique d'activités sportives. Santé Canada le déconseille Faites-nous découvrir votre Montréal ! Photographes, à vos appareils ! Courez la chance de voir votre cliché publié dans les pages Opinions de votre journal favori... Faites-nous parvenir vos photos de la ville à opinions@journalmetro.com. rab » également. Alors que l'activité physique sollicite déjà le système cardiovasculaire, les boissons énergisantes, par leur forte concentration en caféine et en autres substances stimulantes, aug- C ; TRIBUNE LIBRE Ordonnances de protection civile et violence conjugale Le 25 septembre, l'organisme Juripop indiquait avoir obtenu la première ordonnance de protection civile pour une femme victime de violence conjugale. Cette procédure peut par exemple interdire à un conjoint violent de communiquer ou de s'approcher du domicile de la victime. Toutefois, ce type d'ordonnance soulève bien des questions, autant sur le plan de la sécurité des femmes que sur la responsabilité collective vis-à-vis de la violence conjugale. Avant de crier victoire à la suite de l'obtention d'une telle ordonnance, le Regroupement des maisons pour femmes victimes de violence conjugale tient à partager ses réserves quant à cette procédure qui pourrait s'avérer être un outil à double tranchant. En obtenant une ordonnance de protection civile, les victimes de violence conjugale peuvent se sentir protégées par la reconnaissance de mentent le risque de problèmes cardiaques. Par ailleurs, pour les jeunes, comme ils sont généralement moins tolérants à la caféine, de plus petites quantités peuvent être nocives. leurs craintes devant un juge, ce qui demeure rare en droit de la famille. Mais qu'en est-il ? En cas de manquement, le conjoint encourra des peines plus légères que si le dossier était traité au crimineL En outre, une telle ordonnance ne laisse aucune trace dans le dossier judiciaire, ce qui ne permettra pas à la justice de retracer les antécédents et ce qui fragilisera l'évaluation des risques en cas de futures infractions. De la même façon, la police n'étant pas informée automatiquement par la cour de l'existence de ces ordonnances, cela pourrait avoir l'effet de justifier de ne pas intervenir en cas de manquement Recourir à une ordonnance de protection civile peut sembler fircilitant pour les femmes qui quittent un conjoint violent  : c'est leur avocate qui prendra en charge cette demande d'ordonnance, en même temps que les demandes de droits d'accès et de partage des biens, et qui s'adressera au tribunal en cas de manquement, avec des conséquences rapides, bien que plutôt faibles. Toutefois, ces démarches impliquent des coûts à chacune des étapes, en plus de faire reposer l'initiative des procédures sur les épaules des victimes. Généraliser cette pratique, au lieu En 2018, suivant le décès de Zachary Mitchell, la coroner Pascale Boulay avait formulé une recommandation voulant que la réglementation de la vente de boissons énergisantes s'inspire de celle qui s'applique au tabac. Selon elle, actuellement, la réglementation reste trop floue quant aux risques associés à la consommation de ces boissons, en particulier dans un contexte sportif. L'an dernier, l'émission Enquête levait le voile sur les méfaits des boissons sucrées énergisantes, à travers un reportage choc où le gouvernement caquiste s'engageait à agir, notamment sur la vente de ces produits au moins de 16 ans et sur un comité de travail. Il est donc inacceptable que l'on encourage la surconsommation de ces boissons et leur association avec le sport. Il est temps que le gouvernement encadre la promotion des boissons sucrées et énergisantes et envoie un message clair à la population quant à leurs effets néfastes. CORINNE VOYER, COALITION QUÉBÉCOISE SUR LA PROBLÉMATIQUE DU POIDS d'encourager et d'accompagner les femmes vers des poursuites criminelles, aurait pour effet de reprivatiser la question de la violence conjugale et de la ramener à l'état d'un conflit entre deux personnes. [...] La prévalence de l'ordonnance de protection civile risque-t-elle de remettre en question la prise en charge de la violence conjugale par l'État, au profit d'une gestion au civil d'un « problème privé » ? Nous craignons que diriger les femmes vers cette voie civile les décourage de porter leur dossier au criminel, avec comme conséquence une diminution des plaintes à la police et ainsi une déjudiciarisation des cas de violence conjugale. Nous craignons ainsi de voir l'État se déresponsabiliser face aux victimes et les laisser porter seules le poids de leur protection. Pour éviter ce glissement, travaillons plutôt à améliorer le système judiciaire dans son ensemble, afin d'offrir aux victimes un éventail d'options susceptibles de garantir leur sécurité. CHANTAL ARSENEAULT, PRÉSIDENTE DU REGROUPEMENT DES MAISONS POUR FEMMES VICTIMES DE VIOLENCE CONJUGALE Écrivez-nous ! opinions@journalmetro.con Volume  : 147 Numéro  : 2 À Montréal, Métro est publié par Métro Média. loi, boul. Marcel-Laurin, Montréal H4N 2M3 Tél.  : 514 286-1066 Imprimé par  : Transcontinental Transmag, 10807, rue Mirabeau, Anjou, Québec, HIJ 1T7 Distribué par Metropolitan Media Services/Directrice de la distribution  : Danielle Tessier Directeur principal des ventes  : Patrick Marsan Contrôleur  : François Dallaire Directeur de l'information  : Olivier Robichaud Chef de pupitre  : Carole Côté Actualité  : Elena Broch Vous avez une opinion à nous faire parvenir ? opinions@journalmetro.com Vous voulez annoncer dans nos pages ? publiciteejournalmetro.corn Vous avez une nouvelle à nous faire parvenir ? infoejournalmetro.corn. ISSN 1716-9895
n Facebook Q Twitter LInkedin El Instagram stm.lnfo DÉBUT DES TRAVAUX PRÉPARATOIRES AU PROLONGEMENT DE LA LIGNE BLEUE Un petit pas dans un projet immense ! C'EST À L'INTERSECTION DES RUES JEAN-TALON ET DE LA VILLANELLE, DANS'ARRONDIS- SEMENT DE SAINT-LÉONARD, QUE LE TOUT PREMIER CHAN- TIER DU PROLONGEMENT DE LA LIGNE BLEUE S'EST ACTIVÉ ILYA QUELQUES JOURS. Situé à l'emplacement de la future structure auxiliaire de la Villanelle, ce chantier permet de procéder à des travaux préparatoires qui visent essentiellement à relocaliser les réseauxtechniques urbains. Plus précisément, nous devons déplacer du câblage souterrain et 01 02 03 un poteau d'Hydro-Québec. Ainsi, nous aurons les coudées franches, lorsque nous serons prêts à réaliser l'excavation de masse nécessaire à la construction de la nouvelle infrastructure. TROIS AUTRES SECTEURS VISÉS Dans les prochains mois, nous interviendrons également à trois autres emplacements, soit à proximité des futures stations Viau, Lacordaire et Langelier. L'information sur ces chantiers seradisponiblequelquessemaines avant le début des travaux à www.stm.info/lignebleue. 01 Pour dégager l'espace qui sera nécessaire à la construction de la nouvelle infrastructure, du côté sud-ouest de l'intersection, il fallait relocaliser un poteau d'Hydro-Québec. 02 On coule ensuite du béton par-dessus les nouveaux conduits. Une fois ces nouvelles installations prêtes, elles pourront recevoir le câblage actuellement présent de l'autre côté de la rue et qui entre en conflit avec la zone nécessaire à la construction de la nouvelle structure auxiliaire. 03 On a également creusé des tranchées permettant d'enfouir le câblage sous la chaussée. Ce câblage sera abrité à l'intérieur des conduits rouges et relié au nouveau poteau électrique. EN COMPLÉMENT « STRUCTURE AUXILIAIRE » ? C'est un bâtiment de service inaccessible au public, situé entre deux stations de métro. Il renferme des équipements mécaniques et électriques nécessaires à l'exploitation. On y retrouve notamment des appareils de ventilation, d'alimentation électrique et de pompage des eaux de ruissellement. Le réseau du métro en compte actuellement plus d'une centaine. Le prolongement de la ligne bleue, quant à lui, sera doté de six nouvelles structures auxiliaires. ma voix S'inscrire, participer, ma stm I influencer. LUNDI, JOUR FÉRIÉ CONSULTEZ LES BONS HORAIRES DE BUS Lors d'une journée fériée comme celle de lundi, les horaires de bus s'adaptent. Le saviez-vous ? Vous pouvez déjà consulter l'horaire planifié du 12 octobre sur stm.info pour l'arrêt de bus de votre choix. PROPRETÉ ET SÉCURIT DISPOSITION DE MASQUES JETABLES Si vous portez un masque jetable et que vous souhaitez en disposer après votre déplacement, rappelez-vous que chaque station de métro contient un ilot sanitaire comme celui ci-dessous. Vous pouvez y déposer votre masque jetable dans le bac à déchets. Si vous devez en disposer à l'extérieur, merci de faire preuve de civisme en le déposant dans une poubelle. imM01111111. stm.info/mavoix



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :