Métro Montréal n°2020-10-09 vendredi
Métro Montréal n°2020-10-09 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-10-09 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 18,2 Mo

  • Dans ce numéro : territorial album d'Antoine Corriveau.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Votre Je gouverneme Laval Lanaudière* Laurentides* Montérégie* Montréal * Certains secteurs seulement La propagation de la COVID-19 est à un niveau critique dans votre région. Les rencontres d'amis ou de famille sont interdites et les déplacements vers d'autres régions sont non recommandés. MielhiLIMMIIip lu A* Québec.ca/coronavirus 1 877 644-4545
journalmetro.com métr ACTUALIT1 LOGEMENT La vérificatrice générale blâme Québec Aux yeux de la Vérificatrice générale, Guylaine Leclerc, Québec peine à remplir proprement ses objectifs d'accès au logement. Certaines nouvelles constructions du programme Accès- Logis incluent d'ailleurs d'importantes installations non résidentielles. Le bureau du Vérificateur général (VG) du Québec Week-end 9-12 octobre 2020 3 Alerte rouge dans cinq nouveaux secteurs COVID49. Cinq nouvelles MRC du Québec passent en alerte rouge afin de lutter contre la COVID-1.9. Il s'agit de Bécancour, Nicolet-Yamaska, Drummondville, Trois-Rivières et Portneuf. 0 CÉLINE GOBERT cgobert@metromedia.ca C'est ce qu'a annoncé hier le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé. Les mesures restrictives entreront en vigueur samedi soir, à compter de minuit. Dans les écoles, elles ne seront appliquées qu'à partir de mercredi. Rappelons qu'en zone rouge, les bars, les restaurants et plusieurs lieux culturels au Québec doivent fermer, afin de limiter la propagation de la CO- VID-19. Des points de contrôle seront également implan- 11111Rfla Le ministre de la Santé, Christian Dubé a annoncé le passage au rouge de lusieurs MRC du Québec. JOSIE DESMARAIS/ARCHIVES MÉTRO tés par le gouvernement du Québec, à la demande de la Santé publique. Et ce, afin de vérifier si les déplacements des gens sont essentiels. Les endroits concernés sont  : le parc des Laurentides et le « p'tit parc », l'entrée de La Tuque, la côte de La Malbaie et le traversier de Tadoussac. Pour M. Dubé, chaque contact qu'on évite dans une journée peut faire une grosse différence. Il a déploré, au passage, de voir que Québec avait des allures de « ville morte ». publiait hier son dernier rapport sur la gestion des ressources gouvernementales. Le document de plus de 200 pages se penche notamment sur Accès Logis, ce programme censé accélérer la construction de 15 000 logements sociaux et abordables au Québec. La Vérificatrice générale a constaté que, depuis sa création à la fin des années 1990, AccèsLogis ne fait pas que dans les unités sociales et abordables. MÉTRO Même son de cloche du côté du directeur national de la Santé publique, D'Horacio Arruda. Limiter ses contacts a un « impact majeur sur la contamination communautaire », a-t-il dit. Après l'alerte rouge, le reconfinement ? Pour l'instant, la stratégie du gouvernement est de garder le plus d'endroits possible ouverts, et de permettre tant aux gens d'aller travailler qu'aux enfants d'aller à l'école. NEZ ROUGE Compenser l'absence de Nez rouge L'organisme Éduc'alcool a demandé hier à la STM et au SPVM de compenser l'absence de l'Opération Nez rouge. Notamment en augmentant les bus et COVID-19  : davantage de personnes à l'hôpital La Santé publique a enregistré hier 1 078 nouveaux cas de COVID-ig en 24 heures. Les hospitalisations continuent d'augmenter avec une hausse de 16 par rapport à la veille. Deux décès sont survenus dans les dernières 24 heures auxquels s'ajoutent sept autres recensés entre le ter et Le 6 octobre. mémo « Les gestes qu'on va poser ce week-end vont faire une grande différence dans les 15 prochains jours. » Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux « On veut un confinement minimal, a dit D'Arruda. On ne veut pas revenir dans un confinement total. Mais ça va dépendre où se fera la transmission. Si on perd totalement le contrôle, oui, on reconfine tout ! Mais on n'en est pas là. » Tant que la courbe du nombre de cas se maintient autour de 1000, le système de santé est relativement protégé, a-t-il ajouté. Même façon de penser chez M. Dubé  : « Gardons l'esprit positif ! » a-t-il lancé. Interrogé à savoir s'il était encore « l'homme de la situation » dans cette lutte contre la pandémie, Horacio Arruda a répondu par l'affirmative. « Je reçois des menaces de mort, et des courriels injurieux tous les jours. Mais je garde la tête haute, je considère que je fais mon travail du mieux que je peux » a-t-il lancé. métros, ou encore les barrages routiers. L'annulation des services de raccompagnement de l'Opération Nez rouge entraîne des obligations additionnelles pour les autorités publiques, estime Éduc'alcool. Selon l'organisme, les entreprises de transport comme la STM ainsi que les dirigeants politiques ou encore les policiers du SPVM doivent tout particulièrement prendre des mesures additionnelles. MÉTRO Logements. Vers un gel des loyers en 2021 ? 0 ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreauft@journaEmetro.com Le propriétaire immobilier Mondev a causé la surprise, plus tôt cette semaine, en annonçant qu'il gèlera le prix de ses loyers en 2021. Une mesure qui bénéficiera à plus de 1 500 locataires résidentiels répartis dans différents quartiers centraux de la métropole. Par voie de communiqué, l'entreprise a associé cette initiative à la décision prise par la mairesse de Montréal, Valérie Plante, de geler les taxes foncières gérées par la ville-centre en 2021. « C'est sûr que les taxes [foncières] sont 100% transférables aux locataires, donc moins il y a d'augmentations de taxes, moins les hausses de loyer sont justifiables pour les propriétaires », confie à Métro le porte-parole du Regroupement des comités logement et associations de locataires (RCLALQ), Maxime Roy-Allard. C'est particulièrement le cas pour les logements récents, qui n'ont pas besoin de rénovations majeures qui pourraient justifier des hausses de loyer, ajoute-t-il. Une tendance ? Métro a tenté de joindre plusieurs propriétaires immobiliers à Montréal pour savoir s'ils envisagent d'appliquer cette mesure, en vain. « La tendance, c'est de ne TERMINUS PIE-IX Saint-Léonard opposée au projet Le conseil d'arrondissement de Saint-Léonard s'oppose à un projet de construction d'un terminus d'autobus de la STM sur le terrain où se situe présentement un centre commercial. Prévu dans le cadre des travaux de prolongement de la ligne bleue, le terminus s'érigerait sur des terrains appartenant au centre Le Boulevard, à l'intersection du boulevard 7 t a. Des logements montréalais JOSIE DESMARAIS/ARCHIVES MÉTRO « Il faut que tout le monde passe au travers de cette pandémie. C'est malheureux ce qui se passe. C'est la panique totale et les locataires ont de la misère aussi. » Peter Sergakis, promoteur immobilier et président de l'Union des tenanciers de bars du Québec pas augmenter les loyers [en 2021]. Et en plus, la majorité des propriétaires sont prêts à négocier une baisse des loyers pour certains locataires, afin de les garder », affirme toutefois le promoteur Peter Sergakis, qui possède des milliers de logements à Montréal. Celui-ci entend d'ailleurs lui-même appliquer un gel ou une baisse des loyers pour ses logements locatifs « au prix du marché ». Pie-IX et de la rue Jean-Talon. En plus du métro, ce secteur accueillera l'une des stations du futur SRB Pie-IX. Dans une résolution adoptée lors de la dernière séance du conseil d'arrondissement, les élus demandent à la société de transport de retourner à sa table à dessin. Le terminus compterait 11 quais extérieurs et aurait un achalandage estimé à environ 500 passages d'autobus par jour. MÉTRO



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :