Métro Montréal n°2020-09-23 mercredi
Métro Montréal n°2020-09-23 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-09-23 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 14,7 Mo

  • Dans ce numéro : politicien, métier risqué.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
1 877 644-4545 Alerte ! La propagation de la COVID-19 augmente fortement dans votre région. Nous vous demandons d'éviter les rassemblements en famille ou entre amis et les déplacements vers d'autres régions.
journaimetro.com métr Mercredi 23 septembre 2020 AC'..ALITre Davantage de menaces durant la pandémie Sécurité. La Sûreté du Québec (SQ) a dévoilé la semaine dernière que les élus de l'Assemblée nationale, tous partis confondus, sont particulièrement visés par des menaces sur les réseaux sociaux depuis le début de la pandémie. CARI SINCENNES csincennes@metromedia.ca Dernier élu en date, Pascal Bérubé, député de Matane- Matapédia et chef par intérim du Parti québécois. Il a récemment porté plainte pour une deuxième fois à la SQ contre une personne l'ayant menacé de mort pour sa position envers les manifestants complotistes. On compte aussi le premier ministre François Legault, qui, début septembre, a reçu des menaces en ligne. Deux hommes âgés de plus de 40 ans ont ainsi été rencontrés par la SQ Entre le 15 mars et le 15 septembre, le corps policier a reçu 600% plus de signalements concernant des menaces envers des élus qu'à pareille date FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journalmetro.com Après Montréal, la Capitale-Nationale et Chaudière-Appalaches, dimanche, voilà que les régions de Laval et de l'Outaouais passent à l'orange. Une situation qui met de la « pression » sur le réseau de la santé, selon le ministre de la Santé. Le Centre-du-Québec Pascal Bérubé, chef par intérim du Parti québécois, a récemment porté plainte à la police concernant des menaces de mort à son égard./ARCHIVES/MÉTRO l'an dernier. Selon l'inspecteur-chef et directeur des communications de la SQ, Guy Lapointe, la pandémie y est pour beaucoup. « En ce moment, les gens partent en échappée avec leurs claviers. Ils ont un faux sentiment de sécurité en pensant qu'ils peuvent faire ce qu'ils veulent. Les inhibitions tombent et ils se mettent dans le trouble », explique le policier. « Si vous menacez, vous n'avez pas raison. II y a moyen d'avoir des débats, sans avoir recours à la menace », insiste l'inspecteur-chef. Le simple fait de menacer, de blesser ou de tuer une per- passe du vert au jaune, a par ailleurs souligné en point de presse le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé. Cinq régions du Québec se retrouvent donc entièrement ou partiellement dans la zone d' « alerte » orange, qui statue principalement sur la taille des rassemblements. Sur 17 régions, seules cinq demeurent complète- sonne sur les réseaux sociaux peut mener à une intervention de la SQ à une arrestation et à des poursuites criminelles. Cela a été le cas hier, de l'autre côté de la frontière avec les États-Unis. Une résidente de Longueuil, Pascale Ferrier, a été accusée devant une cour fédérale américaine d'avoir menacé le président Donald Trump. Détenue jusqu'à son jugement, elle aurait envoyé des lettres de menace contenant de la ricine, un poison dangereux, à l'occupant de la Maison-Blanche. À Montréal aussi la députée provinciale de Verdun, Isabelle Melançon, ment vertes. Dans un gazouillis publié hier, le maire de Laval a appelé ses concitoyens à « respecter les consignes de la Santé publique et là] éviter de [se] rassembler dans les résidences privées ». Le Québec est au début d'une deuxième vague, avait souligné pas plus tard qu'hier le directeur national de Santé publique, Horacio Arruda. Celui-ci n'exclut d'ailleurs Adresse à la nation Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, s'adresse à la nation ce soir, dès 18h30, dans un discours d'une quinzaine de minutes. adrrRo 3 300 Nombre de signalements reçus par la Sûreté du Québec concernant des menaces sur les réseaux sociaux envers les élus de l'Assemblée nationale depuis le début de la pandémie. souligne qu'il ne s'agit pas d'un nouveau phénomène. « En 2018, lorsque j'étais ministre, j'ai reçu des menaces écrites où l'on mettait même l'adresse de l'école de mes enfants. Troublant, choquant, inquiétant », résumet-elle. Il y a quelques semaines, Mme Melançon a même été harcelée à la sortie de son bureau. Un homme l'attendait et il s'est mis à crier, la filmer et la poursuivre jusqu'à son stationnement avant de donner un coup de pied sur sa voiture. Elle a porté plainte contre l'individu. Le député fédéral de LaSalle- Émard-Verdun et ministre de la Justice, David Lametti, affirme que lui et ses collègues d'Ottawa reçoivent régulièrement des menaces sur les médias sociaux, mais aussi en personne. Son bureau de circonscription avait d'ailleurs été vandalisé par un groupe d'activistes en février. Il planche sur un plan pour contrer la haine en ligne. AVEC LA COLLABORATION DE KATRINE DÉSAUTELS Deux autres régions en orange 489 La Santé publique rapportait hier moins de goo cas positifs au coronavirus dans les 24 dernières heures contrairement à la veille. Le nombre d'hospitalisations a sensiblement augmenté avec 20 nouvelles entrées. pas que des régions passent au rouge, qui signifierait une reconfinement presque total dans les secteurs touchés. POURQUOI PROTÉGER VOTRE VÉHICULE ? Dans l'industrie automobile, chaque modèle est conçu différemment. La forme des composantes ainsi que les méthodes d'assemblage sont des facteurs qui peuvent influencer l'apparition de rouille. Par exemple, on remarque des fausses ailes à l'arrière du véhicule. De par leur configuration, plusieurs substances (sable, calcium, poussière, etc.) s'y accumulent facilement, causant ainsi des zones où l'humidité aime s'installer. C'est de cette façon que se créent des « nids de rouille ». Les matériaux ne sont pas aussi performants contre la rouille d'intérieur Lors de la conception du véhicule, les ingénieurs prennent beaucoup de facteurs en considération  : qualité, performance, poids, apparence, etc. La qualité des alliages utilisés au fil des ans aura permis aux constructeurs de diminuer l'épaisseur de la carrosserie, diminuant substantiellement le poids du véhicule (ayant ainsi une consommation d'essence plus faible). Cependant, un alliage plus mince, ne devient malheureusement pas plus résistant à la rouille. Au contraire, la rouille d'intérieur est toujours présente et causera des dommages plus dispendieux à réparer, étant donné qu'elle va perforer la carrosserie beaucoup plus rapidement. Évitez la détérioration Les signes de dégradation ne sont pas apparents de l'extérieur. Il faut s'informer, être vigilants et observer attentivement le dessous de notre véhicule. Ne négligez pas l'entretien préventif, même si votre véhicule est neuf. ()tel/imAtel g r h e r - - —i..baià2019A4/efatiA4/1 ANTIROUILLEI liTAill ! IR MESURES PRÉVENTIVES COVID-19 anti rou Ille.co m/co ron avi rus.htm I C) Anjou Longueuil Laval Blainville Terrebonne 514-356-1519 450-651-5531 450-668-9883 450-818-3600 450-824-3881 N.D.G. Pierrefonds St-Hyacinthe Châteauguay 514-488-7300 514-685-5055 450-778-3030 514-492-8222 SANS FRAIS  : 1-866-268-4768 RENDEZ-VOUS:ANTIROUILLE.COM (71 Par Brum St-ege Président, Co-fondateur Antirouille Métropolitain >4018629.1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :