Métro Montréal n°2020-09-04 vendredi
Métro Montréal n°2020-09-04 vendredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-09-04 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 14,3 Mo

  • Dans ce numéro : groover en famille.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
Facebook Q Twltter Llnkedln 0 Instagram stm.Info POUR LA RENTRÉE La STM invite ses clients à embarquer en toute confiance ! ALORS QUE LES CLIENTS SERONT DE RETOUR GRADUELLEMENT DANS LE RÉSEAU DE TRANSPOR1 COLLECTIF MONTRÉALAIS AU FIL DES PROCHAINES SEMAINES, ILS DEVRONT S'ADAPTER À UNE NOUVELLE RÉALITÉ. Leur parcours, de la planification jusqu'au trajet puis à l'arrivée à destination, s'effectuera différemment. Les changements apportés visent à permettre à tous de se déplacer en sécurité en bus, en métro et en transport adapté. La STM souhaite leur rappeler qu'ils peuvent « embarquer en toute confiance », avec une nouvelle campagne de communication qui sera déployée progressivement dès cette semaine. UNE OFFENSIVE MULTI-CANAUX Avec pour cible principale les clients inactifs, qui n'ont pas utilisé les services de la STM depuis plusieurs mois en raison des mesures de confinement, la campagne se déclinera en affichage, en animations vidéos et en contenus sur les médias sociaux, ainsi qu'en publicité radio et télé. Un publipostage visant à faire connaître les mesures spéciales mises en place par la STM dans le contexte de la pandémie permettra également de rejoindre près de 500 000 foyers. Par le biais de messages simples et positifs, la STM met de l'avant les principales mesures qui sont en place pour contribuer à protéger les clients  : Désinfection sur une base quasiquotidienne des surfaces les plus touchées dans les installations et les véhicules Possibilité de se procurer son titre de transport d'avance dans 400 points de vente, pour éviter de faire la file dans une station Installation de 300 distributeurs de gel désinfectant dans les édicules et entrées des stations, pour se nettoyer les mains en entrant et en sortant du métro Présence d'équipes de soutien aux déplacements sur les quais et dans les stations les plus achalandées pour favoriser la fluidité et éviter les attroupements Bus et stations adaptés à la nouvelle réalité Obligation de porter le couvrevisage et de garder le sourire ! Enfin, rappelons que dans les bus, l'embarquement par l'avant et le retour de la perception ont été réinstaurés sur l'ensemble des lignes le 6 août dernier alors que des panneaux de protection contribuent à protéger les chauffeurs. Dans le réseau du métro, le déploiement de nouveaux éléments de signalétique ayant pour objectif de favoriser le respect des consignes de distanciation physique et la fluidité des déplacements se poursuit. À la station Montmorency, qui a servi de prototype, s'ajoutent maintenant les stations Longueuil—Universitéde-Sherbrooke, Honoré-Beaugrand et Côte-Vertu et six autres stations jugées prioritaires seront couvertes d'ici l'automne  : Angrignon, Berri- UQAM, Henri-Bourassa, Jean-Talon, McGill et Saint-Michel. Avec 400 points de vente... facile d'éviter les files d'attente. MERCI DE VOTRE COLLABORATION FAVORISER LE PORT DU COUVRE-VISAGE L'offensive de la STM prévoit également la distribution de plusieurs centaines de milliers de couvre-visages, dont 200 000 via l'opération de publipostage, 66 000 aux abonnés tarifaires des programmes OPUS à l'année et Communauto, ainsi que plusieurs milliers aux étudiants qui renouvelleront leur carte OPUS à tarif réduit en ligne. C'est une action de plus dans l'ensemble des efforts de sensibilisation et d'éducation pour favoriser le port du couvre-visage. Les plus récentes données montrent d'ailleurs un taux d'adhésion à cette mesure de 97% dans le réseau du métro et de 99% dans le réseau bus. Prenons soin de nous strrLinfo/coronavIrus
I:.11 journalmetro.com métr Week-end 4-7 septembre 2020 3 ACTUALITÉ Encadrer ou assouplir le secteur immobilier ? Habitation, La Ville de Montréal fait face à des pressions contraires entre les demandes des promoteurs et celles du milieu communautaire en matière de logements, à un peu plus de deux mois du dépôt de son prochain budget. ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreautt@journahnetro.com lir L'administration de Valérie Plante a déjà reçu près de 40 mémoires de la part de divers organismes et citoyens depuis qu'elle a entamé le mois dernier une consultation publique en prévision de son budget 2021, attendu en novembre. Les enjeux qui y sont abordés sont nombreux. Des associations de commerçants demandent notamment des assouplissements fiscaux pour les entreprises, tandis que d'autres organismes pressent la Ville de retirer le financement de la police de Montréal pour réinvestir cet argent dans des services communautaires. Certaines organisations re-> ; i1 -4E lEflil-11 À Montréal, des milliers de personnes attendent un logement social./ARCHIVES/MÉTRO 1311,P.RE5Fej 7.174u9 présentant le milieu des affaires tentent pour leur part de justifier une réduction de l'encadrement du secteur immobilier dans le contexte de la relance économique. L'Institut de développement urbain du Québec (IDU) prie la Ville de « ne poser aucun geste qui pourrait avoir pour effet de ralentir le développement de l'offre de logements ou de perturber le marché ». L'organisme demande ainsi à l'administration Plante de suspendre l'application de son nouveau règlement d'inclusion, qui doit entrer en vigueur le ter janvier 2021, « tant que la situation actuelle de crise ne sera pas stabilisée ». 4,011,o, ilk —t. Ce règlement communément appelé 20-20-20, vise à obliger les promoteurs à indure jusqu'à 20% de logements sociaux et tout autant de logements abordables et familiaux dans leurs projets immobiliers. Le règlement offrira aussi l'option d'accorder un terrain ou une certaine somme à la Ville pour la réalisation de projets de logements sociaux. Inquiétudes La demande de l'IDU, que partage d'ailleurs la Chambre de commerce du Montréal métropolitain, inquiète le milieu communautaire. « Si on veut que la relance soit Recherchez-vous un métier valorisant, à temps partiel, du lundi au vendredi, de jour ? Avec votre permis de conduire classe 5, vous pourriez avoir ce véhicule chez vous pour aller travailler. Vous aurez l'été, le temps des fêtes et la semaine de relâche en congé ! Les cas en milieu scolaire bientôt publiés Les parents auront bientôt accès à des données précises sur les éclosions de COVID-1.9 dans les écoles. Le gouvernement du Québec les publiera « dans les prochains jours », a confirmé, hier, le premier ministre François Legault. Fer » « Il ne faut pas que, dans le contexte de la relance, on laisse le secteur immobilier aller [sans encadrement]. » Véronique Laflamme, porte-parole du FRAPRU durable, on ne peut pas faire office de la crise du logement), indique à Métro la porte-parole du Front d'action populaire en réaménagement urbain (FRA- PRU), Véronique Laflamme, pointant les répercussions qu'ont eu la spéculation immobilière sur les hausses de loyer et les évictions de locataires au cours des dernières années. Le professeur à la Faculté de l'aménagement de l'Université de Montréal, Jean-Philippe Meloche, souligne pour sa part l'importance d' « accelérer des projets » pour stimuler la relance économique. Rejoint par Métro, le cabinet de la mairesse Valérie Plante s'est montré inflexible face aux promoteurs concernant son nouveau règlement d'inclusion. « Dans un contexte de la relance économique juste et verte de Montréal, de la crise du logement et de la crise sanitaire, le Règlement pour une métropole mixte est un outil central pour la Ville de Montréal », affirme son attachée de presse, Geneviève Jutas. TRANSPORTS Un seul titre pour le Grand Montréal À.Les usagers du Grand Montréal pourront utiliser un seul titre de transport pour se déplacer en train de banlieue, en métro, en bus et à bord du Réseau express métropolitain (REM). L'ARTM a présenté hier son projet de refonte tarifaire, qui fera l'objet d'une consultation virtuelle jusqu'au mois de novembre, pour une adoption d'une nouvelle grille tarifaire en décembre. Celle-ci devrait ensuite entrer en vigueur le le juillet 2021. Arno Histoire d'un échec Alexandre Taillefer (à gauche), fondateur de Téo Taxi, et Jean-François Ouellet, professeur à HEC Montréal, viennent de publier Réinventer le taxi  : les dessous de l'échec de Téo Taxi, un ouvrage « testament » sur l'aventure de la société de taxis électriques qui a fait faillite en 2019./JOSIE DESMARMS/MÉTRO COVI D-19 La transmission s'accélère La transmission du coronavirus s'est accélérée au Québec à la fin du mois d'août, évoquent de nouvelles données de l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). L'institut de santé rendra ainsi publiques chaque semaine ses données les plus récentes sur le « taux de reproduction effectif » (Rt) du virus. Le Rt permet de comprendre à quel rythme le virus se transmet de personne en personne. Aux dernières nouvelles, le Rt québécois s'élevait à 1,27. En comparaison, un Rt de 1 signifie que la transmission est stable. Sous ce seuil, l'épidémie est contrôlée. Au-dessus, la transmission est en hausse. MÉTRO Devenez CONDUCTEUR D'ÉCOLIER, voilà la solution antistress ! ! likari AUTOBUS DUFRESNE Écrivez-nous à  : rh@autobusdufresne.ca I 450-427-2349 #220



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :