Métro Montréal n°2020-09-02 mercredi
Métro Montréal n°2020-09-02 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-09-02 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 16

  • Taille du fichier PDF : 15,6 Mo

  • Dans ce numéro : une croissance verte est-elle possible ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
r Derrière le 9 couvre-visage.. 0 Prenons soin de nous stm.infoicoronavirus 01 1\i iiii NW'on garde le sourire ! > stm
métr.e. Ac. ILITÉ ‘17/Une édition virtuelle DOUr la Journée Terry-Fox journaimetro.com Mercredi 2 septembre 2020 3 Le créateur de « Boycott Montréal » menacé Blogue. Un des instigateurs du site web « Boycott Montréal », visant les commerçants opposés à des projets de pistes cyclables, a fait l'objet de menaces dans les derniers jours de la part de citoyens opposés à son initiative. ZACHARIE GOUDREAULT zgoudreault@journalmetro.com Mercredi dernier, trois citoyens, dont Henri Deschamps, qui utilise un nom d'emprunt ont lancé un site web pour inciter les Montréalais à cesser de consommer dans des commerces de la métropole ayant fait part publiquement de leur opposition à des aménagements cyclables ou piétonniers. Une initiative prise en réplique à une lettre ouverte signée la veille par plus de 60 commerçants de la rue Saint-Denis opposés au chantier du Réseau express vélo. Durant les derniers mois, de nombreuses voix se sont élevées contre des projets de pistes cyclables. i JOSIE DESMARAIS/ARCHIVES MÉTRO Menaces Rapidement, les instigateurs de la page ont reçu de nombreux courriels haineux sur leur site web. Celui-d propose aux citoyens qui désirent contribuer à mettre à jour cette page de référencement à envoyer un courriel à partir du blogue. Les commerçants qui désirent voir leur nom retiré de la liste peuvent également faire de même. Ils doivent toutefois fournir une « preuve de prise « Quand il y a un appel pour boycotter de grandes compagnies, personne ne chiale. Mais la, ça n'a pas d'allure. » Henri Deschamps, instigateur du bloque « Boycott Montréal » de position publique » qui montre qu'ils ont changé leur position quant aux projets de réaménagement urbain qu'ils'nue LyclablLa saga au sujet de la rue Terrebonne se poursuit Des citoyens et des gus de Côte-des-Neiges—Notre-Dame-de- Grâce ont convoqué hier matin une conférence de presse devant la paroisse St Monica pour réclamer le retrait immédiat d'une piste cyclable controversée sur la rue Terrebonne. « Nous n'avons jamais vu un problème susciter autant d'opposition que celui-ci », a déclaré Marvin Rotrand, un conseiller indépendant de CDN-NDG. À la fin du mois dernier, l'arrondissement a peint des voies et installé des bollards de plastique de chaque côté de lame, une initiative de la mairesse Sue Montgomery. S'étendant de l'avenue Girouard à la rue Madison, le couloir a éliminé 250 places de stationnement, suscitant l'ire des résidents locaux. Malgré une vive opposition, le chemina été prolongé jusqu'au boulevard Cavendish Pour des citoyens, il s'agit d'un « gaspillage de fonds publics », poussant même Dania Lisney, une résidente de NDG a lancer une pétition qui a recueilli près de 2 000 signatures. Mme Montgomery entend déposer une motion pour former un groupe de travail pour traiter des objections à la piste cyclable et proposer des solutions afin de réintroduire le projet sous une autre forme au printemps prochain. Le groupe comprendra des représentants des personnes à mobilité réduite, des résidents âgés, des cyclistes, des piétons et des experts en circulation. DANIEL SUCAR La Journée Terry-Fox sera virtuelle cette année, pandémie oblige. Cela se passera en ligne le ti 20 septembre sur le site de la fondation Terry-Fox (journeeterryfox.org). Il est d'ores et déjà possible de s'inscrire à cette activité qui collecte des fonds afin de financer la recherche sur le cancer. mémo ont critiqués récemment. « C'est triste que les gens se braquent sans réfléchir. On mériterait d'avoir des débats plus respectueux », déplore M. Deschamps, qui dit avoir reçu des menaces de mort à cause de Boycott Montréal. La mairesse de Montréal et Vélo Québec ont aussi critiqué ce blogue, la semaine dernière. Un projet « journalistique » Henri Deschamps est un journaliste qui travaille pour une division de Québecor. Afin de protéger son identité, Métro a accepté de ne pas dévoiler son vrai nom. « Ça reste journalistique quand même parce qu'on ne fait que dresser un tableau des commerçants qui se sont positionnés contre des aménagements urbains », affirme M. Deschamps. « Je sais qu'il y a un côté militant derrière ça, mais en tant que journaliste, je ne me sens pas en faute professionnelle. C'est une information publique changée en une autre », ajoute le journaliste. Lundi, Métro n'a pu rejoindre un porte-parole de Québecor. BONJOUR ! HELLO ! il-ICILA ! Formations en ligne et à distance À compter du 28 septembre I Après-midi I Soirée] Date limite  : 8 septembre Cbirli) Des cas en milieu scolaire à Saint-Laurent LAURENT LAVOIE ilavoie@metromedia.ca Au moins deux cas de COVID-19 étaient confirmés hier parmi la population étudiante du Collège Vanier et à l'école primaire des Grands-Êtres à Saint-Laurent Un étudiant du cégep a été déclaré positif. Une opération de traçage a établi qu'il avait été exposé à 49 personnes, dont plusieurs ont déjà obtenu des résultats négatifs et sont retournés en classe. « Aucun des étudiants n'est officiellement en quarantaine, à moins que le centre de test dans lequel ils se soient rendus ne le demande, ce que, nous ne saurions pas, indique la directrice des communications, Monica Bhattacharya. Comme ils n'étaient pas identifiés comme des cas de contact, selon la DRSP [Direction régionale de Santé publique], ils n'avaient qu'à surveiller leurs symptômes. » Grâce aux mesures sanitaires appliquées dans les classes, il n'y aurait pas eu de contacts étroits avec la personne qui est atteinte du virus, rapporte l'établissement. « Cependant, nous avons eu des cas de proximité et nous avons donc immédiatement informé ces personnes, leur demandant de rester loin du collège pendant 14 jours ou de FRANCAIS Communication écrite efficace et révision grammaticale Grammaire — Écrite et parlée pour allophones Écrit Conversation Prononciation ALS pour professionnels de la santé C*I.A4 Débutant Débutant 2 « Tous les parents des élèves gui ont été en contact etroit avec la personne touchée ont été informés. » Chrystine Loriaux, porte-parole de la CSSMB revenir après avoir présenté un résultat de test négatif », précise Mme Bhattacharya. Un cas au primaire Un autre cas de COVID-19 a été recensé à l'école laurentienne des Grands-Êtres. Cette information a d'abord été rapportée par le site COVID Écoles Québec, qui vise à recenser tous les cas de coronavirus dans les établissements scolaires de la province. Le cas positif a été confirmé par le Centre de services scolaires Marguerite-Bourgeoys (CSSMB). 11 s'agit d'un élève. Après avoir été informé de l'infection dimanche soir, le CSSMB a activé son plan d'intervention dans les minutes qui ont suivi, rapporte sa porte-parole Chrystine Loriaux. « La classe sera fermée jusqu'à nouvel ordre de la Direction de la santé publique », précise-t-elle. Le Centre n'avait pas précisé au moment de publier si des personnes étaient en isolement préventif L'école demeure ouverte. UQÀM Service de la formation 514 987-3000, poste 5621 universitaire en région languesnoncr.uqam.ca Université du Québec à Montréal 209, Sainte-Catherine E., local V-4105, Mtl Formations linguistiques non créditées D Berri-UGAM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :