Métro Montréal n°2020-08-06 jeudi
Métro Montréal n°2020-08-06 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-08-06 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 13,5 Mo

  • Dans ce numéro : voie réserve aux bus, c'est non pour les commerçants.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
Pages : 1  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
1
SANTÉ CULTURE TOUT SAVOIR SUR LE CHOC TOXIQUE Voie réservée aux bus," C'EST NON " pour les commerçants page3 Des propriétaires et des gérants de commerces du chemin Queen-May, dans Côte-des-Neiges, ne veulent pas du projet de corridor réservé aux autobus devant leur établissement. Ils crai vent ue cela nuise à leurs affaires./JOSIE DESMARAISMÉTRO LES FESTIVALS SE DÉCONFINERONT* Peu connu, ce syndrome est rare mais très grave. page 8 La bonne nouvelle a été annoncée hier. page 7 MONTRÉAL Jeudi 6 août 2020 journalmetro.com 37-0 693 115 tramee.Nnu visr.r Iiirmi étr I d Métro vous encourage à acheter bleu Ensemble, soutenons l'économie d'ici ! jeurnalmetre.cern ab. Le taux de positivité sous-estimé ? « C'est un premier pas important pour établir une estimation de la proportion de la population qui a contracté l'infection. » Cabinet de Christian Dubé, ministre de la Santé et des Services sociaux COVID-i ! À 2,2%, le taux de positivité réel dans la province serait de « trois à quatre fois » plus élevé que celui rapporté dans le système de santé, selon Héma-Québec. FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journalmetro.com De nouvelles données brossent un portrait de plus en plus précis de la transmission de la COVID-19 au Québec. L'étude de « séroprévalence » menée avec l'Institut national de santé publique du Québec ONSPQ) permet d'extrapoler des données récoltées du 25 mai au 9 juillet au Québec. Selon celles-ci, 2,23% de tous les Québécois, ou 124 880 personnes diagnostiquées ou non, auraient été infectés au coronavirus. En comparaison, la Santé publique du Québec avait rapporté depuis le début de la pandémie, un taux de positivité à la maladie d'environ 0,7%. « Ça correspond de trois à quatre fois le nombre de cas rapportés dans le système de santé », analyse le vice-président aux affaires médicales et à l'innovation d'Héma- Québec, Marc Germain. Peut-être encore pire Selon l'experte en épidémiologie Nimâ Machouf, le nombre de cas évalués par Héma-Québec est peut-être même encore plus bas que le chiffre réel. « Normalement, les gens qui vont donner du sang ne sont pas des personnes visiblement malades. Donc, les résultats sont aussi une sousestimation », analyse la chargée d'enseignement à l'École de santé publique de l'Université de Montréal (ESPUM). Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a « pris connaissance des nouvelles avancées d'Héma-Québec », souligne son cabinet. À Montréal et à Laval, qu'on connaît déjà comme la première et la troisième régions les plus affectées durant la crise sanitaire, le taux de positivité calculé par l'équipe de recherche s'élève à 3,05%. « L'étude montre également que la Mauricie-Centredu Québec, qui avait un taux de COVID-19 rapporté trois fois moins élevé qu'à Montréal ou Laval, avait néanmoins une séroprévalence quasi identique », constate l'organisme dans un communiqué de presse émis hier. Le « reste du Québec » a enregistré un taux de positivité d'environ 1%, rabaissant le taux national. ENCOURAGEONS #NOSMEDIASLOCAUe L'ACHAT MEDIA LOCAL investissons dans les gens d'ici



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :