Métro Montréal n°2020-07-30 jeudi
Métro Montréal n°2020-07-30 jeudi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2020-07-30 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 11,7 Mo

  • Dans ce numéro : peu de renforts dans les CHSLD.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Métro vous encourag à acheter bleu Ensemble, soutenons l'économie d'ici journalmetro.com métr MUNICIPAL bote contre son propre parti en X117 journalmetro.com Jeudi 30 juillet zozo Christian Arseneault, élu de Projet Montréal, a préféré accorder son vote à un candidat de Denis Coderre plutôt qu'à la candidate de son parti, Sue Montgomery, lors des dernières élections municipales. « Les membres de notre parti l'ont choisie [Sue Montgomery] comme candidate. J'ai eu deux opportunités de voter pour elle et je ne l'ai pas fait parce que j'ai vu les signes. J'ai laissé mon bulletin de vote vide [à l'investiture] et en novembre, j'ai voté pour Russell [Copeman] », a indiqué l'élu au début du mois dans une publication Facebook. Il l'a retirée depuis. Métro n'a pas réussi à rejoindre l'élu de Projet Montréal, actuellement en vacances. Pour le chef d'Ensemble Montréal, Lionel Perez, « c'est inexcusable d'un point de vue d'intégrité politique. » Le cabinet de la mairesse Valérie Plante n'a pas voulu commenter. L'experte en gestion municipale, Danielle Pilette, estime que le parti a misé sur des candidatures externes qui avaient une certaine notoriété afin de compenser son image de « parti militanb et ainsi rejoindre « un électorat assez large ». Une stratégie qui a fonctionné, mais qui a aussi créé des frictions internes, analyse-t-elle. ber » CHLOÉ MACHILLOT cmachillot@journalmetro.com Plus d'une dizaine d'itinérants occupent un campement improvisé dans le quartier Hochelaga sur la rue Notre-Dame Est, en raison de la fermeture progressive de plusieurs foyers d'accueil temporaires. Érigé depuis la mi-juillet, on y compte une dizaine de tentes. Durant la journée, les occupants se rassemblent en grande partie dans le square Dézéry, situé tout près. Ils ont alors accès - ACTUALITÉ Des commerçants mécontents Piétonnisation C'est avec surprise que les commerçants de la rue Notre-Dame Ouest ont appris vendredi que la rue serait réaménagée afin de laisser plus d'espace aux piétons et aux cyclistes. ÉRIC MARTELemartel@metromedia.ca Dans cette voie active sécuritaire (VAS) aménagée entre les rues Workman et Vinet, la circulation automobile en direction Est sera fermée. Les stationnements des deux côtés de la rue laisseront place à des voies piétonnes. « Nous souhaitons permettre à nos résidents et aux Montréalais d'appuyer leurs commerces locaux [...], en mettant à leur disposition tout l'espace nécessaire pour conserver la distance sécuritaire avec les autres piétons, mais aussi avec les autres convives, grâce à des terrasses spacieuses », a expliqué le maire de l'arrondissement Benoit Dorais, par voie de communiqué. La Société de développement commercial Les Quartiers du Canal dit avoir démontré son intérêt envers un tel aménagement aux commerçants à une toilette chimique portative et à un point d'eau avec du savon. La Croix-Rouge assure la distribution quotidienne de denrées alimentaires. Nina, intervenante du CAP St-Barnabé venue en soutien, explique que la fermeture de certains lieux d'accueil, établis dans l'urgence du confinement, a augmenté les occupants du campement Arénas, gymnases ou salles municipales  : ces lieux reprennent progressivement leurs activités initiales et ne peuvent donc plus les accueillir.'Sir rad La rue Notre-Dame Ouest ARCHIVES/MÉTRO concernés dès le mois de mai. « De nombreuses communications ont été envoyées concernant des projets de terrasses individuelles ou mutualisées ainsi que des propositions d'embellissement pour notre VAS », explique par courriel le directeur des relations publiques, Sébastien Ridoin. Toutefois, plusieurs commerçants ignoraient l'arrivée des mesures avant vendredi. « J'ai l'impression qu'on en contacte quelque-uns, toujours les mêmes, et qu'ils sont avantagés par ces décisions-là », se désole Sébastien Dunn, de la Drinkerie Ste-Cunégonde. Droit de parole « On a posé plusieurs questions à l'arrondissement pour savoir ce qui allait se passer pendant l'été, et on n'a jamais eu de réponses précises », affirme M. Dunn. Des itinérants se sont installés le long de la rue Notre-Dame Est, près du port, faute de places dans des foyers d'accueil./JOSE DESMARAIS/MÉTRO 4 Les dispositions de la voie active sécuritaire devraient durer huit semaines. « Si tu veux susciter une adhésion à un projet, tu dois consulter tes participants, insiste Philippe Sarrasin, propriétaire de la Librairie Livresse. Mécontents, des commerçants ont tenu une rencontre avec le conseiller municipal Craig Sauvé afin de trouver des solutions au manque de stationnements sur la rue. « Je pense que c'était une rencontre juste pour limiter les dégâts. Aucune des solutions dont nous avons discuté ne s'est concrétisée », raconte le propriétaire de deux boutiques sur la rue, Michael Startulak. Un site qui prend de l'ampleur
Victime collatérale La pandémie a eu raison du Studio Sexe, situé à Pointe-aux-Trembles. Après zo ans d'activités, Richard Beaulieu, le propriétaire, se dit contraint de fermer. « Des danses contacts, à deux mètres, ça prend des grands bras », a-t-il expliqué à Métro. i CAPTURE D'ÉCRAN GOOGLE MADE ACTUALITÉ 5 Près de 18 000 PME en danger Économie. La crise du coronavirus et les différentes mesures sanitaires mises en place pour la contrer pourraient signer l'arrêt de mort de près de 18 000 PME au Québec au cours des prochains mois. GOUDREAULT zgoudreauh@journahetro.com IiiZACHARIE C'est un des constats qui ressort d'un sondage mené par la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI) du 26juin au 2 juillet, dont les résultats ont été mis en ligne hier. Les estimations de la FCEI font état de 17 993 PME au Québec à risque de fermeture, soit 8% d'entre elles. Ce pourcentage, déjà élevé, demeure toutefois inférieur à l'hécatombe anticipée dans d'autres provinces. En Ontario, jusqu'à 16% des PME pourraient cesser leurs activités. Ce pourcentage grimpe à 19% en Alberta, dont l'économie souffrait déjà de la chute de la valeur du pétrole et d'autres ressources naturelles avant la pandémie. La restauration fait partie des secteurs les plus touchés par la pandémie. « Il reste que 18000 [PME menacées de faillite au Québec], c'est beaucoup. On pourrait remplir le Centre Vidéotron à Québec. » François Vincent, vice-président de la FCEI pour le Québec « Au Québec, la situation économique allait bien et la confiance des entreprises était la plus élevée du Canada. Ça a peut-être permis d'amoindrir le choc et d'expliquer ce résultat », analyse le vice-président de la FCEI pour le Québec, François Vincent. À l'échelle du pays, la FCEI arrive à une moyenne d'un peu plus de 158 000 PME à risque de fermeture, soit environ 14% d'entre elles. Dépendant de la vigueur de la relance économique en cours, ce chiffre pourrait varier de 55 000 à 218 000 PME en faillite, note la FCEI. Les entreprises spécialisées dans les arts et les loisirs, de même que celles des industries de l'hébergement et de la restauration pourraient être particulièrement touchées. Ce sont respectivement 30 et 27% des entreprises dans ces domaines qui pourraient fermer leurs portes dans les prochains mois si la situation perdure. À LIRE SUR NOTRE SITE Ouvert ou fermé à Montréal ? Alors que Montréal se déconfine de plus en plus, un nombre grandissant d'établissements, de commerces et de services à la population ont rouvert leurs portes, alors que d'autres ont malheureusement fermé pour de bon ou encore font face à plusieurs restrictions. Les journalistes de Métro Média ont dressé une liste non-exhaustive de ces endroits pour vous aider à y voir plus clair. Vous pouvez la retrouver sur notre site web, à journalmetro.com MÉTRO a À la maison ou au chalet, les rassemblements, c'est 10 personnes maximum. i ; M On continue de bien se protéger. Gardez vos Lavez Toussez dans Nettoyez distances vos mains votre coude les surfaces Québec.ca/coronavirus 1 877 644-4545 Votre Je gouvernement ec



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :